FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 BHV : dernier round !

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

BHV : dernier round ! Empty
MessageSujet: BHV : dernier round !   BHV : dernier round ! EmptyMar 20 Oct 2009, 10:19 pm

Source : http://www.levif.be/actualite/belgique/72-56-40988/pour-charles-picque--il-faut-une-solution-a-bhv-avant-l-ete.html

Pour Charles Picqué, il faut une solution à BHV avant l'été

16/10/2009 05:40

Citation :
"Si le différend à propos du dossier de la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal Vilvorde n'est pas résolu d'ici l'été 2010, nous serons dans une situation intenable", a affirmé le ministre-président bruxellois Charles Picqué interrogé à l'issue de la réunion de son gouvernement.

Le Comité de concertation entre les gouvernements fédéral et des entités fédérées, a pris acte, mercredi, de la fin de la procédure en conflit d'intérêts soulevée dans ce dossier par le Parlement wallon contre la proposition de loi visant la scission de BHV et soutenue par les seuls députés flamands de la Chambre.
Pour prolonger jusqu'à l'été le gel de l'examen de ce texte, la balle a été renvoyée dans le camp de la communauté germanophone dont le parlement pourrait à son tour activer la procédure en conflit d'intérêt.
Charles Picqué n'est pas partisan de l'activation d'une telle procédure par la Région bruxelloise car il craint qu'elle ne porte les germes d'une menace sérieuse sur le modèle de co-existence pacifique des communautés francophone et flamande qui y vivent.
Mais selon lui, si on ne résout pas ce différend d'ici l'été prochain et la présidence belge de l'Union européenne, "on se trouvera dans une situation intenable". On devrait alors remettre le dossier jusqu'après les élections fédérales de 2011, ce qui engendrera un regain d'amertume aggravant d'autant la situation, a-t-il dit en substance.


Levif.be avec Belga

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
BHV : dernier round ! Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
André Tirmarche
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 70
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : Juriste d'entreprise viré par des flamingants pour "motif grave" (cancéreux et de surcroît francophone)
Date d'inscription : 20/10/2009

BHV : dernier round ! Empty
MessageSujet: Re: BHV : dernier round !   BHV : dernier round ! EmptyMar 20 Oct 2009, 10:30 pm

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR CHARLES PICQUE, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale

Le 20 octobre 2009

Monsieur le Ministre-Président,

La presse de ce 15 octobre 2009 nous a rapporté vos craintes par rapport à la scission de BHV qui se produira en séance plénière de la Chambre à l’issue d’une procédure en conflit d’intérêts, initiée pour la 4ème fois consécutive. Compte tenu de vos appréhensions à inviter le parlement bruxellois d’agir dans le même sens, on peut désormais situer le moment où cette scission se produira, soit au plus tard dans 150 jours, à l’issue de l’initiative de la Communauté germanophone et de la procédure dite de la sonnette d’alarme que les députés francophones pourraient encore actionner au parlement fédéral.

Cette scission de BHV, vous ne l’ignorez pas, est inéluctable et sera votée majorité flamande contre minorité francophone. L’enclavement définitif de Bruxelles, dans une Région qui lui est ouvertement hostile, deviendra ainsi réalité, étant entendu que sa flamandisation-assimilation, déjà à l’œuvre, est clairement programmée. Tout refus des Bruxellois à cet égard ne pourra qu’entraîner une asphyxie délibérée de leur Région. Car en aucun cas, vous le savez comme nous, les Flamands ne lâcheront Bruxelles.

On sait par ailleurs que le refinancement de Bruxelles est récurrent selon une technique chère aux Flamands (doctrine Maddens), une technique qui, par exemple, avait déjà porté ses « fruits » lors de la conclusion des accords désastreux dits de la Saint-Polycarpe et sur la régionalisation intégrale de la loi communale, sans aucune garantie pour la périphérie, les Fourons et autres communes dites « à facilités », mais assurant une scandaleuse surreprésentation flamande, tant au parlement qu’à l’exécutif bruxellois.

Vous en appelez encore à une solution négociée, alors que plus rien n’est négociable, si ce n’est d’exiger, en échange de la suppression des facilités et de la scission de BHV, un recensement comportant un volet linguistique, histoire de voir quelle est la réalité. Cela permettrait de corriger la frontière linguistique, appelée à s’ériger en frontière d’Etat, de façon intéressante et d’effectuer la liaison tant redoutée des Flamands entre Bruxelles et la Wallonie…. Il s’agira aussi de doter Bruxelles d’une autonomie constitutive et de mettre fin à son injustifiable surreprésentation flamande.

Mais aucune de ces « revendications » ne sera rencontrée et vous le savez. Et nous craignons que les mandataires francophones ne se satisfassent de « concessions » symboliques ou de simples promesses qui ne seront pas tenues, à l’instar de ce qui s’est produit avec la promesse flamande de signer la convention-cadre sur la protection des minorités nationales.

Ce qui est en jeu avec BHV, personne ne s'y est trompé lors du vote de novembre 2007 où cette scission a pour la première fois été votée, c'est bien l'existence de la Belgique elle-même, ce qu'on appelait alors benoîtement "le pacte des Belges". Pacte implicite qui jusqu'alors empêchait à une majorité ethnique d'imposer ses vues aux autres communautés.

Plus aucun parti francophone n’a plus, aujourd’hui, aucun droit à l’erreur dans cette ultime phase d’existence de cet Etat bientôt entièrement confédéral, avant son éclatement complet.

En réalité, la Belgique française, en raison de son caractère minoritaire, n’est plus en force de négocier depuis trop longtemps maintenant ; les Wallons et Bruxellois sont victimes d’un Etat belge qui ne les protège plus, où l’on échange des droits contre quelques écus (du béton contre du liquide), où les discriminations et les brimades sont monnaie quotidienne, aussi bien dans le domaine privé que sur le plan professionnel. Le blog bien documenté du « francophone de Bruxelles » ( http://www.francophonedebruxelles.com/ ) est très explicite à cet égard.

Nous n’attendons pas la moindre issue positive des « négociations » qui s’annoncent : il s’agira d’un enième baissage de pantalon. Il est dès lors à craindre que la rue de la Loi soit sérieusement bousculée par la loi de la rue.

Il est temps de penser à l’avenir de nos enfants. Il est hautement temps de faire son deuil de cette Belgique qui nous veut du mal. Voyez, à cet égard, le billet révélateur de Monsieur Raymond Watrice, Secrétaire général de la Ligue wallonne de la Région de Bruxelles-Capitale, sur le site de cette association :
http://www.liguewallonnebruxelles.be/ViewArticleDetail.asp?ArticleID=219

Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins. Il est impératif de ne plus se tromper dans la direction à suivre. Ou bien nos mandataires se feront complices des Flamands dans leur conquête de la Belgique entière, tantôt linguistiquement, tantôt économiquement et socialement, tantôt les deux à la fois. Ou bien ils décident, sinon de s’associer, du moins de s’adosser à un partenaire loyal, puissant et fiable.

Il est urgent de penser sérieusement à inverser un rapport de forces qui nous était, est et sera encore longtemps défavorable, tant aux Wallons qu’aux Bruxellois, aussi longtemps que perdurera encore cet Etat. Ce partenaire, seul en capacité de modifier ce rapport de force, c’est la République française. Cette République désormais décentralisée, apte à nous proposer, à nous Bruxellois, comme aux Wallons, un régime d’autonomie au moins équivalent au régime actuel. Faut-il faire l’effort de comprendre cette possibilité, de saisir cette chance.

A cet égard, il existe une réflexion sérieuse sur la façon de nous sortir du piège belge par la voie de la République, pour nos deux entités constitutives de la Belgique française. Pour la Wallonie, elle a été présentée aux Etats généraux de Wallonie le 9 mai dernier, et y a rencontré un grand intérêt, au point de prévaloir désormais dans les milieux réunionistes wallons. Elle peut être consultée ici : http://www.upbf.net/ Je vous engage à en prendre connaissance et à en parler, sachant qu’une étude similaire pour Bruxelles, Ville française libre, sera rendue publique au cours du 1er trimestre 2010.

Oui, il existe une alternative au dilemme entre se soumettre aux diktats de la Flandre ou fonder un « Wallobrux » économiquement inviable qui plongerait la population dans la misère pour en faire une proie désignée à la voracité et aux velléités expansionnistes flamandes.

Comme vous, nous sommes de ceux qui pensent que l’intérêt général des « francophones » de Belgique doit rester l’objectif prioritaire. Or, cet intérêt est définitivement compromis par l’insatiable nationalisme flamand, francophage dans son essence même

Monsieur le Ministre-Président, vous avez rendez-vous avec l’Histoire, celle qui vous jugera sans complaisance ! Puissiez-vous trouver la force pour emprunter le chemin le plus ardu : celui qui nous mènera enfin vers la liberté et l’égalité !

Je vous prie de trouver ici, Monsieur le Ministre-Président, l’assurance de ma considération distinguée,


André Tirmarche,
au nom du Collectif « Union pour la Belgique française »
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

BHV : dernier round ! Empty
MessageSujet: Re: BHV : dernier round !   BHV : dernier round ! EmptyMar 20 Oct 2009, 10:36 pm

Bravo pour cette démarche citoyenne André mais pense-tu que Charles PIQUÉ va se mouiller un jour dans sa vie pour la défense des francophones de Bruxelles et de la Périphérie ? Je l'ai encore vu tremblant de peur au journal télévisé de ce soir où il affirmait, larmoyant, qu'il ne fallait pas oublier que la Région de Bruxelles-Capitale comptait une importante (sic) minorité de néerlandophones ! Évidemment il a omis de préciser qu'il s'agissait de la minorité la mieux protégée au monde !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
BHV : dernier round ! Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
André Tirmarche
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 70
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : Juriste d'entreprise viré par des flamingants pour "motif grave" (cancéreux et de surcroît francophone)
Date d'inscription : 20/10/2009

BHV : dernier round ! Empty
MessageSujet: Re: BHV : dernier round !   BHV : dernier round ! EmptyMar 20 Oct 2009, 11:52 pm

@Stans a écrit:
Bravo pour cette démarche citoyenne André mais pense-tu que Charles PIQUÉ va se mouiller un jour dans sa vie pour la défense des francophones de Bruxelles et de la Périphérie ? Je l'ai encore vu tremblant de peur au journal télévisé de ce soir où il affirmait, larmoyant, qu'il ne fallait pas oublier que la Région de Bruxelles-Capitale comptait une importante (sic) minorité de néerlandophones ! Évidemment il a omis de préciser qu'il s'agissait de la minorité la mieux protégée au monde !

Je me réjouis évidemment et suis véritablement touché des marques de soutien et de sympathie qui me proviennent de toutes parts, y compris de membres du bureau exécutif restreint( du RWF.

A vrai dire, je n'attends plus rien d'aucun mandataire. pouvoiriste, quel qu'il soit, hélas. Sauf erreur de ma part, je pense donc que Monsieur Picqué ne donnera aucune suite autre que conformiste à ma lettre.

Dans ce courrier, j'ai délibérément utilisé un langage gentil, révérencieux et consensuel pour signifier à Monsieur Picqué qu'il est ECHEC et MAT ! J'aurais pu adresser un courrier similaire à Monsieur Maingain, Président du FDF, s'il était aux commandes de la Région, quod non.

Je me suis montré sous mon meilleur jour dans cette lettre ouverte, consensuelle et polie. Mais le programme peut changer. Or, tout laisse croire que tel devra hélas être le cas. Mais nous verrons bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




BHV : dernier round ! Empty
MessageSujet: Re: BHV : dernier round !   BHV : dernier round ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
BHV : dernier round !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre dernier rendez-vous chez le gynéco
» menus noel en video du cours de cuisine de vendredi dernier
» Pensionnaire du Roi et médaille de Sainte-Hélène
» Salon 2012 des technologies pour la généalogie - Le RootsTech
» DERNIER LAURIER PECKEL-JUDASSE!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Bruxelles et sa périphérie-
Sauter vers: