FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les holorimes

Aller en bas 
AuteurMessage
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Les holorimes   Sam 31 Oct 2009, 10:30 am

Grasse, Décadi 10 Brumaire, An CCXVIII.

Chers tous,

Ce mot "holorime" est formé sur rime avec le préfixe holo- (du grec holos, « entier ») et désigne un adjectif et un nom commun:

Adjectif: homophone syllabe pour syllabe.

"Un vieil armagnac" et "un vieillard maniaque" sont parfaitement holorimes.

Nom commun (féminin) : Expression, phrase ou vers holorime d'un(e) autre. L’exemple le plus connu est celui de ces deux holorimes de Marc Monnier souvent attribués à tort à Victor Hugo :

"Gall, amant de la reine, alla, tour magnanime,
Galamment de l'arène à la tour Magne à Nîmes"

...mais il existe plus fort encore : le poème holorime !

Poème holorime: Il s’agit d’un poème constitué de vers entièrement homophones ; la rime est constituée par la totalité du vers, et non pas seulement par une ou plusieurs syllabes identiques à la fin des vers comme dans la rime « classique ».

Le premier sonnet entièrement holorime recensé est l'œuvre de Jean Goudezki (1866-1934), qui l'aurait écrit en 1892 au célèbre cabaret du Chat noir à Paris. Dédié à Alphonse Allais, il s'intitule « Invitation »:

Invitation (Jean Goudezki)

Je t'attends samedi, car Alphonse Allais, car
A l'ombre, à Vaux, l'on gèle. Arrive. Oh ! la campagne !
Allons - bravo ! - longer la rive au lac, en pagne ;
Jette à temps, ça me dit, carafons à l'écart.


Laisse aussi sombrer tes déboires, et dépêche !
L'attrait (puis, sens !) : une omelette au lard nous rit,
Lait, saucisse, ombre, thé des poires et des pêches,
Là, très puissant, un homme l'est tôt. L'art nourrit.


Et, le verre à la main, - t'es-tu décidé ? Roule -
Elle verra, là mainte étude s'y déroule,
Ta muse étudiera les bêtes ou les gens !


Comme aux dieux devisant, Hébé (c'est ma compagne)...
Commode, yeux de vice hantés, baissés, m'accompagne...
Amusé tu diras : " L'Hébé te soûle, hé ! Jean ! "

Salut et Fraternité.

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Sam 31 Oct 2009, 10:48 am

Grasse, Décadi 10 Brumaire, An CCXVIII.

Chers tous,

Exemples en vrac d’holorimes en tous genres :

Sceaux d'hommes égaux morts
Seaux d'eau, mégots morts
(Prévert)

Danse, prélat ! L'abbé t'apprit l'air en plain-chant !
Dans ce pré-là, la bête a pris l'air en pleins champs (Luc Étienne)

Et ma blême araignée, ogre illogique et las
Aimable, aime à régner, au gris logis qu'elle a. (Victor Hugo)

Par les Bois du Djinn, où s'entasse de l'effroi,
Parle et bois du gin !... ou cent tasses de lait froid. (Alphonse Allais)

Ô, fragiles Hébreux ! Allez, Rebecca, tombe !

Offre à Gilles zèbre, œufs. À l'Érèbe hécatombe ! (Victor Hugo)

Ah ! vois au pont duLoing ! De la vogue, en mer, Dante !
Hâve oiseau, pondu loin de la vogue ennuyeuse

(Alphonse Allais explique : "La rime n'est pas riche, mais j'aime mieux ça que la trivialité.")

Au Café de la Paix, grand-père, il se fait tard.
Oh ! qu'a fait de la pègre en péril ce fêtard ?
(Lucien Reymond)

Étonnamment monotone et lasse
Est ton âme en mon automne, hélas ! (Louise de Vilmorin)

Dans ces meubles laqués, rideaux et dais moroses,
Danse, aime, bleu laquais, ris d'oser des mots roses. (Charles Cros)

Eh, bravo, dix ! T'y colle, oh ! ris, meute qu'on sacre
Et, brave, au distique holorime te consacre (Daniel Marmié)

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Sam 31 Oct 2009, 11:03 am

L'heure dure, idée, rosace à seins découverts,
Et me tue comme en ses ateliers. Eau, déborde !
Aime, tu commençais à te lier, ô Desbordes.
Sous le vent, la mort descend, écho ! Maint Corse erre
Soulevant l'âme lors des sangs, et comme un corsaire
L'ire du poète aurait voulu tes vachers,
Lyre dupe, ô étau, rêve où luttait Vaché.
(Max Morise)

Dans cet antre, lassés de gêner au Palais,
Dansaient entrelacés deux généraux pas laids.
(Anonyme)

Au Café de la Paix, grand père, il se fait tard.
Oh ! qu'a fait de la pègre en péril ce fêtard ?
(Anonyme)

Cosette, hautaine, hardie, écrin touchant
Causaient aux Thénardier crainte ou chants.
(Anonyme)

Dans ton site sévère assistant sa prestance
Danton cite ces vers, assis, stance après stance.
(Anonyme)

Ah! quitte ainsi ta tante et va, l'heure est amère,
A qui t'incita tant, Ève, à leurrer ta mère.
(Anonyme)

L'annonceras-tu, eh! ami: « Dix sous l'attente »
L'ânon sera tué à midi sous la tente.
(Anonyme)

Ah! l'Iran maudit vint à l'heure et rêve ailé
A lire en mots divins, t'a le " Vrai " révélé.
Comment déjà, d'Islam à La Mecque fidèle
Commandait jadis l'âme, Allah, mais que fit d'elle ?
Ainsi, tentait de voir en versets te citer,
Incitant, tes devoirs envers cette cité.
Là, c'est décrit cent fois, le regard d'Allah perce.
Lassé des cris sans foi, l'heureux garda la Perse.
Cher, cher athée errant, seul, ivre d'aise irai
Chercher à Téhéran ce livre désiré.
Ah! par une aide à l'âme est, dit-on, le message
Apparu, né d'Allah. Méditons-le, mes sages.
(Lucien Reymond)

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Sam 31 Oct 2009, 11:12 am

C'est l'acacia, l'invitation
C'est là, qu'assis, Alain vit à Sion
(Claude Koenig)

À Lesbos, à Tyr, l'évangile est appris.
Ah ! Laisse, beau satyre, l'Eve en gilet t'a pris.

As et saouls vantent au Lycée Janson de Sailly;
Assez souvent au lit ces gens sont de saillie.

Appelons Nicéphore aux attraits ordonnés
A Paul honni, c'est fort, osa trésor donner.

Eau, puits, masseur, raide huis, habit, table, chandelle,
Oh! puis, ma soeur, réduits habitables, chants d'elle.

Eurydice ! Pluton ! dix ans ! Vaincs la mort fée !
Euh ! Ris dis, se plût-on dis ? En vain clame Orphée
(Gabriel de Lautrec)

L'un dit: « Comment cela se mène?»
Lundi commence la semaine
. (Anonyme)

L'imperator si lent lève l'avis odieux
L'impair a tort s'il enlève la vie aux dieux
(Anonyme)

Ah! La belle Espagnole et la mer en goguette.
À la baie, laisse Pagnol... et la mère Angot guette.
(Anonyme)

Ah! Lui, Léo, vit nègre !
À l'huile et au vinaigre.
(Anonyme)

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Sam 31 Oct 2009, 11:25 am

La masurka de Chopin t'honora
dans
La masure qu'a, de chaux, peinte Honorat
(Lucienne Desnoues)

Que la mélancolie
Que là met l'ancolie
Résonne au creux du coeur.
Raisonne, ocreux, d'Ukeur !
(marquis)

Ah là, Mêle, ancolie
A l'âme élans, colis
A la mélancolie.
(de Montesquiou)

Dans ces bois automnaux, graves et romantiques,
Danse et bois aux tonneaux, graves et rhum antique.
Net et vibrant, le chant d'une bergeronnette
Naît et vibre en le champ d'une bergère honnête.
Hérédia lisant Verlaine - Ah joli don !!
Erre et dit à Lise en vert lainage : « Oh! lis donc. »
Saoul, l'heureux gars Raimu descend, pas sans dangers,
Sous le regard ému des cent passants d'Angers.
(Cassave)

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Sam 31 Oct 2009, 11:37 am

... un extrait du texte "Avertissement au lecteur" de Boby Lapointe, que je trouve désopilant (mais interdit au moins de dix-huit ans: cher lecteur, si tu n'as pas l'âge requis, passe ton chemin):

Texte de la dictée
"La mansarde sous les toits est à Sir John qui l'habitait, comme il sied, dans ce confort douillet. Quelle qu'eût été sa vie... Et Danley partit comme il était venu."

Texte de l'élève Toto
"L'amant sarde saoulait toi et ta sœur jaune qu'il a bitté. Comme il sciait, dans ce con fort douillet! Quel cul tétait sa vis... et dans les parties, comme il était velu!"

J'espère que vous avez apprécié la performance. (De Boby Lapointe, pas de Sir John!)

Salut et Fraternité. france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 46
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Sam 31 Oct 2009, 11:49 am

Nausée... C'est paresse...
Pas la demi, Rabelais! C'est tard!
La musique! , Si... Ce La est art dû!
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Sam 31 Oct 2009, 12:30 pm

Grasse, Décadi 10 Brumaire, An CCXVIII.

Cher fde,

"Aura: jeu... Oh, vie et ses nœuds mis!"

Et si nous initiions un petit concours d'holorimes? Les règles seraient à définir par nos soins.

Salut et Fraternité. france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 46
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Sam 31 Oct 2009, 1:28 pm

@Ardennais a écrit:

Et si nous initiions un petit concours d'holorimes?

Gérard de Ney,

Pourquoi pas, effectivement, initier un concours d'holorimes.

Suggestions:

On peut se fixer deux règles simples:
-(Relative) conformité aux règles de la langue française,
-(Relative) cohérence sémantique des deux textes: le texte et son holorime doivent tous les deux exprimer une idée ou une ambiance ou un récit, etc.

On peut imaginer plusieurs types de concours:
- chacun crée son holorimes, indépendamment,
- une sorte de cadavre exquis?

Hors catégorie:
Celui qui fera une double (triple, quadrupe,...) holorime, i.e. 3 (resp. 4, 5, ...) textes en un, se verrait décerné le titre de 'trésor vivant de la francophonie'.
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Dim 01 Nov 2009, 11:51 am

Grasse, Primidi 11 Brumaire, An CCXVIII.

Cher fde,

Citation :
On peut se fixer deux règles simples:
-(Relative) conformité aux règles de la langue française,
-(Relative) cohérence sémantique des deux textes: le texte et son holorime doivent tous les deux exprimer une idée ou une ambiance ou un récit, etc.
D'accord pour adopter ces règles, qui sont celles que je m'apprêtais à proposer. Je suggère la transcription holorime d'un court texte choisi par "l'holorimeur" lui-même, les contraintes du genre étant déjà selon moi un handicap suffisant. Si les résultats sont à la hauteur de nos espérances, rien ne nous empêche de corser ultérieurement le concours. Sommes-nous d'accord?

Salut et Fraternité. france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Les holorimes   Dim 01 Nov 2009, 2:48 pm

Je mise 100 piastres sur fde ! juif

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Dim 01 Nov 2009, 4:19 pm

Grasse, Primidi 11 Brumaire, An CCXVIII.

Cher Stans,

Citation :
Je mise 100 piastres sur fde !
Des piastres!!! Diantre! Et pourquoi pas des kopecks?

Salut et Fraternité. france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Les holorimes   Dim 01 Nov 2009, 4:21 pm

Parce que les piastres ont de la valeur pardi !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Dim 01 Nov 2009, 4:45 pm

Grasse, Primidi 11 Brumaire, An CCXVIII.

Cher Stans,

nous ne sommes motivés que par le goût de la performance et la beauté de la discipline, môssieu Stans! ange gloria ange

Salut et Fraternité. france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 46
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Mar 03 Nov 2009, 9:41 pm

@Ardennais a écrit:
Grasse, Primidi 11 Brumaire, An CCXVIII.

Cher fde,

Citation :
On peut se fixer deux règles simples:
-(Relative) conformité aux règles de la langue française,
-(Relative) cohérence sémantique des deux textes: le texte et son holorime doivent tous les deux exprimer une idée ou une ambiance ou un récit, etc.
D'accord pour adopter ces règles, qui sont celles que je m'apprêtais à proposer. Je suggère la transcription holorime d'un court texte choisi par "l'holorimeur" lui-même, les contraintes du genre étant déjà selon moi un handicap suffisant. Si les résultats sont à la hauteur de nos espérances, rien ne nous empêche de corser ultérieurement le concours. Sommes-nous d'accord?

Salut et Fraternité. france

OK pour moi!
Mais j'espère que nous ne serons pas les seuls à animer le fil. Car je ne suis pas certain de pouvoir écrire plus d'un holorime par semaine.

Je vous propose de commencer!
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 46
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Mar 03 Nov 2009, 9:41 pm

@Stans a écrit:
Je mise 100 piastres sur fde ! juif

Merci pour votre confiance!
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Sam 07 Nov 2009, 6:06 am

Grasse, Septidi, 17 Brumaire, An CCXVIII.

Cher fde,

je me suis permis de faire mienne la technique de "lape-près" défendue par Boby Lapointe: le caractère approximatif de l'holorime le rend moins intellectuellement spectaculaire, mais également beaucoup plus savoureux... mais il faut toutefois "arrondir les angles" à la lecture! Le résultat a alors un peu l'aspect des chansons "Andréa, c'est toi" ou "Tube de toilette" que l'on peut trouver ici: http://forum-francophone.bbactif.com/musiques-classiques-folkloriques-modernes-chansons-hymnes-interpretes-instruments-f51/boby-lapointe-t4663.htm

"Quand la chanteuse s'est tue, les spectateurs se sont levés pour l'applaudir à tout rompre..."
"Caen, lâche, honteuse! Sais-tu l'aspect qu't'as dehors? Ça sent l'évier pourri! Lapent l'eau, dix rats tout ronds, peureux..."

Salut et Fraternité. france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 46
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Les holorimes   Jeu 19 Nov 2009, 3:49 pm

Stans tenant visiblement à gagner son pari, et m'ayant relancé ce matin, je vous propose un poème holorime librement inspiré de l'Ecclesiaste (cité ci-dessous).

Ecclésiaste a écrit:
Paroles de l'Ecclésiaste, fils de David, roi de Jérusalem.
Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.
Quel avantage revient-il à l'homme de toute la peine qu'il se donne sous le soleil?
Une génération s'en va, une autre vient, et la terre subsiste toujours.
Le soleil se lève, le soleil se couche; il soupire après le lieu d'où il se lève de nouveau.
Le vent se dirige vers le midi, tourne vers le nord; puis il tourne encore, et reprend les mêmes circuits.
Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n'est point remplie; ils continuent à aller vers le lieu où ils se dirigent.
Toutes choses sont en travail au delà de ce qu'on peut dire; l'oeil ne se rassasie pas de voir, et l'oreille ne se lasse pas d'entendre.
Ce qui a été, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y a rien de nouveau sous le soleil.
S'il est une chose dont on dise: Vois ceci, c'est nouveau! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés.
On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard.
Moi, l'Ecclésiaste, j'ai été roi d'Israël à Jérusalem.
J'ai appliqué mon coeur à rechercher et à sonder par la sagesse tout ce qui se fait sous les cieux: c'est là une occupation pénible, à laquelle Dieu soumet les fils de l'homme.
J'ai vu tout ce qui se fait sous le soleil; et voici, tout est vanité et poursuite du vent.
Ce qui est courbé ne peut se redresser, et ce qui manque ne peut être compté.
J'ai dit en mon coeur: Voici, j'ai grandi et surpassé en sagesse tous ceux qui ont dominé avant moi sur Jérusalem, et mon coeur a vu beaucoup de sagesse et de science.
J'ai appliqué mon coeur à connaître la sagesse, et à connaître la sottise et la folie; j'ai compris que cela aussi c'est la poursuite du vent.


Transcendance

Vanité des vanités, vainement coulent cent âmes... Épars.
Fluet fil d'eau, dorante mort sur le couchant et pourtant éternel! Livre Un.
Sagesse passe... dépérit l'envie
... Livret Second!!!
Et sot, l'Alep et naguère roi.

"Vas! Ni tes Dévas, ni tes veines ne manquent, où le sang à mes pas reflue!"
Et filent d'odorantes morsures, le cou chante,
Et pour tenter, terne, Elle livre un sage espace.
Des périls en vile ivresse; gonds, et sceau - l'aller peina - guerroient.


Debarry Yel


-:-:-:-:-:-:-:-



Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Les holorimes   Lun 11 Jan 2010, 10:22 pm

Dur-dur avec Ardennais et fde ces fonctionnaires qui sortent tous deux du corps en saignant ! : scié (A moins qu'ils soient adeptes d'une lecture toute particulière du Coran saignant) ! boureau (Si on me cherche, je suis déjà dehors).

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Une dictée sans (cent) fautes   Mer 07 Avr 2010, 3:44 pm

La maîtresse a fait une dictée.

Le petit Benoît a bien écouté. Il a écrit exactement ce qu'il a entendu.
Pourtant, le résultat est inattendu ! . . .

Une dictée sans fautes.

Dans la cuisine du vieux chalet.
Un ravioli, au fond d'un petit poêlon, réchauffe. Et il dore sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chalet est bien tranquille. Pour le dîner, tout sera grillé, appétissant, fondant ! Le fromage est posé sur un plat ravissant. Sans doute, et d'une bouchée, il sera avalé ! Le saucisson, gras et bien tendre, sera coupé en rondelles. Et, servi sur un plateau, le chocolat bout. Le verser sera délicat et dangereux ! D'un seul coup, il écume et gorge le chalet d'un bon et tranquille parfum.

Et…


La même dictée, 100 fautes !

Dans la cuisine du vieux chat laid.
Un rat vit au lit, au fond d'un petit poêle long. Réchauffé, il dort sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chat laid est bien tranquille : pour le dîner, tout ce rat, gris et appétissant, fond dans le fromage. Et posé sur un plat, ravi, sans s'en douter, d'une bouchée, il sera avalé ! Le sot, si son gras est bien tendre, sera coupé en rondelles et servi sur un plat. Oh ! le choc ! holà ! Bouleversé ce rat délicat est dangereux ! D'un seul coup, il écume, égorge le chat laid d'un bond et tranquille, part.


Fin

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les holorimes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les holorimes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Langues :: Calembours, paronymes, anagrammes, palindromes, allitérations, exercices de diction ou vire-langues, etc.-
Sauter vers: