FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Monsieur N. ou le Mystère de Sainte-Hélène

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Monsieur N. ou le Mystère de Sainte-Hélène   Ven 06 Nov 2009, 6:12 pm


_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 57
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Monsieur N. ou le Mystère de Sainte-Hélène   Mar 10 Nov 2009, 2:07 pm

Le film, comme nous l'avons déjà dit, est remarquable au delà même du jeu des acteurs (des pointures devrais-je dire...)
Il a le vrai mérite d'avoir réussi à proposer une théorie unique à partir d'indices convergents, ce qui n'avait été fait que par bribes jusqu'à ce jour...A l'exception de la théorie de l'empoisonnement probable à l'Arsenic par Montholon (?)
Néanmoins l'autre théorie de l'évasion ou de la substitution du "vivant" de l'empereur pose toujours quelques problèmes :

En premier lieu et même si de curieux parallèles existent entre la mort de Cipriani et celle de son maître, la proximité, voire l'amitié voulue par le film entre les deux personnages est plus que douteuse pour des raisons historiques révélées ; il y a là un arrangement "scénarique" écrirons-nous...Jamais Napoléon n'accorda une totale confiance à celui qu'il connaissait trop bien...

Ensuite quand et comment serait donc parti Napoléon ? (vers où l'on peut raisonnablement le deviner ou pour le moins on nous le suggère)

Le film laisse sous-entendre que Cipriani (toutes les thèses mettent en scène ce personnage) serait resté vivant mais malade caché (ulcère squirreux de l'estomac) dans la chambre de Napoléon afin de jouer la doublure, ce qui expliquerait qu'il n'y eut jamais de tombe...Il est intéressant sur ce point de noter qu'il existe au Royal Institut Museum un bocal dans les laboratoires où figure une partie de l'estomac et des intestins de Cipriani...Pourquoi ????) Ce bocal a été vu par des historiens attestant de l'authenticité des faits.

De caunes laisse également entendre que Napoléon (si l'on regarde attentivement le film) serait parti avec la troupe impériale restante à l'issue de "ses" obsèques sous la couverture de l'abbé Vignali, prêtre lui ayant donné l'extrême onction...Mais que serait devenu Vignali ?
Mouais...Admettons...Faisable quand même avec l'appui de Lowe contre une bonne fortune...

Cette théorie soulève une autre interrogation :Humilié, trahi et abandonné par ses pairs, comment Lowe (moins ruiné à sa mort que ne le laisse supposer le film), n'aurait-il pas fait état d'une supercherie qui lui aurait valu d'une part l'estime des bonapartistes et surtout une renommée autre celle qu'il eut, les libéraux en 1821 apprenant avec stupéfaction les conditions de détention de Napoléon à St Hélène ?

Non non...Le secret est ailleurs...Si secret il y a bien entendu...Un secret qui aurait porté la honte sur Lowe, l'empêchant de toute riposte, et qui, révélé, aurait jeté l'anathème sur un gouvernement britannique au plus mal...

Que Betsy Balcombe soit partie enceinte de Napoléon à Saint-Hélène vers les Etats-unis est une possibilité envisageable qui expliquerait bien des choses de ce côté de l'Atlantique...

Il reste les points avérés suivants :

-Le 20 juin 1815, Wellington prend possession des affaires abandonnées par Napoléon lors de son départ précipité de Belgique, avec entre autre une tenue de campagne complète. Il l'offrira à Lord Bathurst.

-En 1818, Cipriani meurt d'un ulcère squirreux à l'estomac (cancer)
Il est enterré à proximité de Plantation House.Son décès est couché sur le registre par le Docteur Burton. Napoléon n'assiste pas aux obsèques.

-A partir de 1818, les proches de Napoléon sont remerciés et repartent progressivement pour l'Europe, à l'exception de Marchand, Roustam Bertrand et Montholon. Plus personne ne verra l'empereur jusqu'en 1821 distinctement.

-A sa mort, l'autopsie est faite, comme la prise du ou des masques, en dépit du bon sens et dans des conditions de conservation intenables...Un premier masque (certainement le fameux RUSI) est porté à Madame Mère qui le refuse...D'autres épreuves seront faites corrigées par Canova...

-En 1828, Lowe passe de retour de Ceylan par Saint-Hélène

-En 1840, l'expédition des cendres est interceptée par le vaisseau l'Oreste pour une remise de plis...Le Prince de Joinville refusera de se rendre à la cérémonie d'exhumation, et un ordre du jour interdira à tout Hélénien en place en 1821 de se rendre à la vallée des géraniums...

-Lors de l'exhumation, chacun retrouve "les traits beaux et fins du premier consul", aux antipodes du cadavre en décomposition du 7 mai 1821. Dans le descriptif des cercueils, des ornements, de la tenue et des décorations, rien ne correspond...

-Lors de l'avènement de Napoléon III au trône, celui-ci se désintéresse des projets de tombeaux et ne se rend que contraint et forcé aux Invalides... Il prétexte ne pas aimer le projet de Viollet Le Duc...Ce dernier ne devra inscrire aucune inscription ni date sur le sarcophage, ni aucune croix...

-Par la suite, toutes les tentatives livresques soulevant certaines curiosités susceptibles de remettre en cause les thèses arrêtées par les autorités françaises seront farouchement combattues, jusqu'au succès éclatant du "Anglais rendez-nous Napoléon" de Rétif De La Bretonne puis plus récemment du livre de Bruno Roy Henry, plus fouillé encore que celui de son prédécesseur, plus documenté...
Après de multiples demandes, la famille impériale par son chef convient qu'il y a lieu de se pencher sur une multitudes de témoignages de plus en plus troublants...L'affaire est transmise à la chancellerie...A chacun son opinion avant de prochaines révélations...

Si les ADN comparés s'avèrent exacts, toute cette histoire aura été non une supercherie mais le débordement d' une passion dévorante d'exaltés de la légende Napoléonienne (dont j'aurais fait partie)
Dans le cas contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Monsieur N. ou le Mystère de Sainte-Hélène   Mar 10 Nov 2009, 3:25 pm

Tu nous feras mourir d'impatience avant que l'on connaisse la vérité Ti' Breton !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 57
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Monsieur N. ou le Mystère de Sainte-Hélène   Mar 10 Nov 2009, 4:48 pm

En 1840, Bertrand Gourgaud et Rohan Chabaud cherchent en vain à rendre hommage à Cipriani auprès de sa dépouille, espérant même la ramener en France...Plus rien. Ils se rendent avant leur départ, après être passés à Longwood pour constater l'état scandaleux de la "cellule impériale" devenue grange à bestiaux, au siège du gouverneur de l'Ile pour constater que le registre de l'Etat civil a été changé en 1828 et que l'on a égaré l'ancien...1828, année de passage d'Hudson Lowe...

Là aussi existe t-il une analyse à plusieurs lectures :
Pourquoi cet intérêt pour ce maître d'hôtel, rejeté par Napoléon, mais ayant eu l'honneur d'avoir à sa mort un masque mortuaire réalisé par les Anglais pour sa veuve (introuvable depuis...) et...Embaumé !!!!!!

De plus, pourquoi Bertrand et sa clique, vraisemblablement avisé de la substitution des corps, ont-ils tenus à se rendre sur la tombe de Cipriani, si ce n'est pour se douter de son contenu très différent ? Et quelle ne dut pas être leur surprise de s'apercevoir que, cette fois, Napoléon était partit sans doute avant eux, en 1828 !
Revenir en haut Aller en bas
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Monsieur N. ou le Mystère de Sainte-Hélène   Ven 13 Nov 2009, 11:01 am

@Ti' Breton a écrit:
Le film, comme nous l'avons déjà dit, est remarquable au delà même du jeu des acteurs (des pointures devrais-je dire...)
Il a le vrai mérite d'avoir réussi à proposer une théorie unique à partir d'indices convergents, ce qui n'avait été fait que par bribes jusqu'à ce jour...A l'exception de la théorie de l'empoisonnement probable à l'Arsenic par Montholon (?)
Néanmoins l'autre théorie de l'évasion ou de la substitution du "vivant" de l'empereur pose toujours quelques problèmes :

En premier lieu et même si de curieux parallèles existent entre la mort de Cipriani et celle de son maître, la proximité, voire l'amitié voulue par le film entre les deux personnages est plus que douteuse pour des raisons historiques révélées ; il y a là un arrangement "scénarique" écrirons-nous...Jamais Napoléon n'accorda une totale confiance à celui qu'il connaissait trop bien...

Ensuite quand et comment serait donc parti Napoléon ? (vers où l'on peut raisonnablement le deviner ou pour le moins on nous le suggère)

Le film laisse sous-entendre que Cipriani (toutes les thèses mettent en scène ce personnage) serait resté vivant mais malade caché (ulcère squirreux de l'estomac) dans la chambre de Napoléon afin de jouer la doublure, ce qui expliquerait qu'il n'y eut jamais de tombe...Il est intéressant sur ce point de noter qu'il existe au Royal Institut Museum un bocal dans les laboratoires où figure une partie de l'estomac et des intestins de Cipriani...Pourquoi ????) Ce bocal a été vu par des historiens attestant de l'authenticité des faits.

De caunes laisse également entendre que Napoléon (si l'on regarde attentivement le film) serait parti avec la troupe impériale restante à l'issue de "ses" obsèques sous la couverture de l'abbé Vignali, prêtre lui ayant donné l'extrême onction...Mais que serait devenu Vignali ?
Mouais...Admettons...Faisable quand même avec l'appui de Lowe contre une bonne fortune...

Cette théorie soulève une autre interrogation :Humilié, trahi et abandonné par ses pairs, comment Lowe (moins ruiné à sa mort que ne le laisse supposer le film), n'aurait-il pas fait état d'une supercherie qui lui aurait valu d'une part l'estime des bonapartistes et surtout une renommée autre celle qu'il eut, les libéraux en 1821 apprenant avec stupéfaction les conditions de détention de Napoléon à St Hélène ?

Non non...Le secret est ailleurs...Si secret il y a bien entendu...Un secret qui aurait porté la honte sur Lowe, l'empêchant de toute riposte, et qui, révélé, aurait jeté l'anathème sur un gouvernement britannique au plus mal...

Que Betsy Balcombe soit partie enceinte de Napoléon à Saint-Hélène vers les Etats-unis est une possibilité envisageable qui expliquerait bien des choses de ce côté de l'Atlantique...

Il reste les points avérés suivants :

-Le 20 juin 1815, Wellington prend possession des affaires abandonnées par Napoléon lors de son départ précipité de Belgique, avec entre autre une tenue de campagne complète. Il l'offrira à Lord Bathurst.

-En 1818, Cipriani meurt d'un ulcère squirreux à l'estomac (cancer)
Il est enterré à proximité de Plantation House.Son décès est couché sur le registre par le Docteur Burton. Napoléon n'assiste pas aux obsèques.

-A partir de 1818, les proches de Napoléon sont remerciés et repartent progressivement pour l'Europe, à l'exception de Marchand, Roustam Bertrand et Montholon. Plus personne ne verra l'empereur jusqu'en 1821 distinctement.

-A sa mort, l'autopsie est faite, comme la prise du ou des masques, en dépit du bon sens et dans des conditions de conservation intenables...Un premier masque (certainement le fameux RUSI) est porté à Madame Mère qui le refuse...D'autres épreuves seront faites corrigées par Canova...

-En 1828, Lowe passe de retour de Ceylan par Saint-Hélène

-En 1840, l'expédition des cendres est interceptée par le vaisseau l'Oreste pour une remise de plis...Le Prince de Joinville refusera de se rendre à la cérémonie d'exhumation, et un ordre du jour interdira à tout Hélénien en place en 1821 de se rendre à la vallée des géraniums...

-Lors de l'exhumation, chacun retrouve "les traits beaux et fins du premier consul", aux antipodes du cadavre en décomposition du 7 mai 1821. Dans le descriptif des cercueils, des ornements, de la tenue et des décorations, rien ne correspond...

-Lors de l'avènement de Napoléon III au trône, celui-ci se désintéresse des projets de tombeaux et ne se rend que contraint et forcé aux Invalides... Il prétexte ne pas aimer le projet de Viollet Le Duc...Ce dernier ne devra inscrire aucune inscription ni date sur le sarcophage, ni aucune croix...

-Par la suite, toutes les tentatives livresques soulevant certaines curiosités susceptibles de remettre en cause les thèses arrêtées par les autorités françaises seront farouchement combattues, jusqu'au succès éclatant du "Anglais rendez-nous Napoléon" de Rétif De La Bretonne puis plus récemment du livre de Bruno Roy Henry, plus fouillé encore que celui de son prédécesseur, plus documenté...
Après de multiples demandes, la famille impériale par son chef convient qu'il y a lieu de se pencher sur une multitudes de témoignages de plus en plus troublants...L'affaire est transmise à la chancellerie...A chacun son opinion avant de prochaines révélations...

Si les ADN comparés s'avèrent exacts, toute cette histoire aura été non une supercherie mais le débordement d' une passion dévorante d'exaltés de la légende Napoléonienne (dont j'aurais fait partie)
Dans le cas contraire...

Merci pour cette chronologie fort intéressante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monsieur N. ou le Mystère de Sainte-Hélène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Monsieur N. ou le Mystère de Sainte-Hélène
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monsieur et Madame .....
» Photo Mystère
» La Généalogie à la Foire Sainte Croix à Sainte Hélène
» Rapport adresser monsieur le directeur general
» a monsieur le directeur des ressources humaines prime (pp)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Histoire : de la préhistoire à nos jours :: L'époque contemporaine-
Sauter vers: