FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le PS et les retraites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Le PS et les retraites   Mar 19 Jan 2010, 11:56 am

http://www.lefigaro.fr/retraite/2010/01/19/05004-20100119ARTFIG00002-aubry-renonce-au-dogme-de-la-retraite-a-60ans-.php

Aubry renonce au dogme de la retraite à 60 ans

Olivier Auguste, François-Xavier Bourmaud et Marc Landré

19/01/2010 | Mise à jour : 07:30



Martine Aubry et Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO.

La première secrétaire du PS propose une retraite « à la carte », mais envisage un âge légal de départ porté à 61 ou 62 ans. Les syndicats refusent de toucher à ce paramètre.

Citation :
«Je pense qu'on doit aller, qu'on va aller très certainement vers 61 ou 62 ans.» Prononcée sur un ton d'évidence, la phrase émane de Martine Aubry, interrogée dimanche au «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI» sur un éventuel report de l'âge légal de la retraite. La première secrétaire du PS a tout de même précisé : «Je n'imagine pas qu'on aille plus loin». Mine de rien, Martine Aubry fait sauter un tabou socialiste. Un tabou qui date de plus de 27 ans, lorsque l'âge de la retraite fut abaissé de 65 à 60 ans - une des mesures symboliques du début de la présidence Mitterrand.
Entre ceux qui cessent le travail avant, parce qu'ils sont au chômage ou en invalidité, et ceux qui poursuivent pour obtenir une surcote, «l'âge légal est déjà fictif, virtuel», s'attachait à relativiser lundi un membre de la direction du PS. Et de revendiquer une démarche pragmatique : «Dire “la priorité, c'est de ne pas toucher à l'âge”, c'est être déconnecté de ce que vivent les gens. Les Français attendent que nous soyons pragmatiques et non théologiques, qu'on se concentre sur le niveau des pensions ou la possibilité de partir plus tôt quand on a exercé un travail pénible.»
Pour un autre cadre de la Rue de Solferino, «Martine Aubry sait en tant qu'ancienne ministre du Travail que le système des retraites ne pourra pas rester en l'état. Elle refusera la logique de l'opposition systématique.» Ce qui ne l'empêche pas de poser ses conditions. En demandant de réactiver le fonds de réserve des retraites mis en place sous Lionel Jospin. En exigeant que les cotisations ne portent plus seulement sur les salaires. En proposant un système de retraite «à la carte» qui tienne compte de la pénibilité du travail ou du stress.

FO «clairement en désaccord»

Il n'empêche. Le sujet, mis à l'ordre du jour du bureau national aujourd'hui, «provoquera peut-être quelques débats internes», concède un responsable. La position inattendue de la première secrétaire risque de brusquer son aile gauche. Son leader, Benoît Hamon, pas encore porte-parole du parti, prônait en 2008 dans sa motion au congrès de Reims «son attachement au droit à la retraite à 60 ans.» Ces derniers jours, d'autres leaders socialistes comme Jean-Marie Le Guen ou Manuel Valls ont toutefois affiché des positions proches de celles de Martine Aubry, prônant la recherche d'un «consensus national» sur la retraite.
Côté syndicats, en revanche, le maintien de la retraite à 60 ans reste une revendication centrale. La prise de position d'Aubry fait déjà un déçu : Jean-Claude Mailly. «On est clairement en désaccord, a indiqué lundi le secrétaire général de FO. Reporter l'âge ou augmenter la durée de cotisation (…) conduirait les salariés à travailler sans fin. C'est inacceptable.» Alors que l'échéance du «rendez-vous 2010» sur les retraites approche, Jean-Claude Mailly assure ne pas avoir le sentiment de perdre un soutien : «On n'est pas lâché puisque FO est une organisation indépendante.»

«Récupérer 25 milliards»

Le leader syndical «ne nie pas les difficultés de financement des régimes de retraite» et milite pour «un changement de modèle». Il propose de «revenir à l'équilibre» en récupérant «25 milliards d'euros» de recettes par an en augmentant d'un point les cotisations vieillesse ou en taxant l'intéressement et les bénéfices non réinvestis.
Enfin, il met en garde : FO n'acceptera aucune modification du mode de calcul de la pension des fonctionnaires, basé sur les six derniers mois de salaire (contre les 25 meilleures années dans le privé). Ce serait une «remise en cause du statut de la fonction publique». Certains pourtant, au PS, jugent là encore l'alignement «inéluctable». Mais, pour le moment, en privé seulement…

LIRE AUSSI

» Les Français prêts à un recul de l'âge de la retraite
» Retraites : Sarkozy lance le compte à rebours
» Aubry estime avoir les «capacités» de présider la France
» BLOG - Tamilutte, FOrtifiant contre la pandémie sociale

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Le PS et les retraites   Mar 19 Jan 2010, 1:33 pm

cette prise de position de Martine Aubry est plutôt positive (dans le contexte d'une opposition digne de ce nom)
Il est tout à fait évident que chacun - mathématiquement parlant - peut comprendre que nous allons non seulement vers un allongement des cotisations et donc un "repoussoir" de l'âge de la retraite, mais que celle-ci, pour qui a par exemple 50 ans actuellement, sera vraisemblablement encore repoussée jusqu'à 65 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Le PS et les retraites   Mar 19 Jan 2010, 1:50 pm

Moi je veux bien pour autant que l'on incite les jeunes chômeurs de (très) longue durée à chercher activement un travail afin de cotiser pour la retraite des aînés quitte à accepter un travail qui ne correspond pas vraiment à leurs derniers diplômes s'il s'avère qu'ils ont opté pour des études peu porteuses d'emplois. L'anthropologie p. ex. est certes intéressante mais elle ne pourvoit pas à un grand nombre d'emplois en-dehors de quelques cénacles réservés à quelques initiés.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Le PS et les retraites   Mer 20 Jan 2010, 10:41 am

Je partage totalement ton avis ; il est évident qu'une refonte du système des retraites (qui devra être souple puisque forcément évolutive) devra indubitablement s'accompagner d'une réforme plus profonde du monde du travail, afin que la répartition des efforts ne se fasse pas au détriment des seuls actifs.
Néanmoins la question se pose : quel gouvernement, à l'approche des présidentielles, osera s'attaquer à la fois aux retraites et à l'assistanat ???
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Le PS et les retraites   Mer 20 Jan 2010, 12:03 pm

Ti' Breton a écrit:
Je partage totalement ton avis ; il est évident qu'une refonte du système des retraites (qui devra être souple puisque forcément évolutive) devra indubitablement s'accompagner d'une réforme plus profonde du monde du travail, afin que la répartition des efforts ne se fasse pas au détriment des seuls actifs.
Néanmoins la question se pose : quel gouvernement, à l'approche des présidentielles, osera s'attaquer à la fois aux retraites et à l'assistanat ???

Mouais mais à force de tergiverser seul les vieux schnocks disciplinés casqueront et iront au boulot jusqu'à l'âge d'aller à ... l'hospice ! Nous sommes entrés de plain-pied dans une ère de racisme anti-vieux !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le PS et les retraites   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le PS et les retraites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pétition : Main basse sur nos retraites
» infos très inquiétantes sur les retraites en gendarmerie en 2010 : à diffuser
» Retraites des gendarmes: +2 ans + cotisations +
» BAISSE DES RETRAITES DE 2.8 % EN JUIN 2016
» LES RETRAITES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: