FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Total à Dunkerque

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Total à Dunkerque   Jeu 25 Fév 2010, 6:50 am

Source : http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/02/24/a-dunkerque-l-amertume-des-salaries-de-total_1310956_3224.html

A Dunkerque, les salariés de Total sont amers

LEMONDE.FR | 24.02.10

Citation :
Réunis en petits groupes sur le piquet de grève, les salariés de la raffinerie Total de Dunkerque ne cachent pas leur déception, mercredi 24 février. "Avec leur appel à arrêter le mouvement, les coordinateurs nationaux ont tout fait capoter", lâche Philippe Wullens, délégué SUD, majoritaire sur le site. "Deux jours de plus et je suis sûr que le projet de fermeture de notre raffinerie aurait été retiré", assure-t-il devant les caméras.

Derrière lui, la cinquantaine de salariés présente en cette fin d'après-midi n'a plus le moral. Du large foyer sur lequel les salariés brûlent des pneus depuis plusieurs semaines ne s'échappent plus que quelques fumerolles. Derrière les cabanons montés à la hâte pour que les grévistes s'abritent ou se préparent à manger, la raffinerie des Flandres est quasiment déserte.

SEULE RAFFINERIE ENCORE EN GRÈVE

Depuis septembre, plus aucun pétrole n'y est de toute façon raffiné. Arrêtée au départ pour trois semaines pour "cause conjoncturelle", l'activité n'a jamais repris. Quand, début janvier, la direction a annoncé un nouveau report de la reprise d'activité, sans même avancer de date, les salariés ont compris que Total voulait fermer leur raffinerie. Ils se mettent alors en grève. "De toute façon, nous ne faisions déjà plus grand-chose", indique Michel, opérateur sur le site.

Au fil des jours, ils ont commencé à croire à la réouverture du site. Un soutien politique national fort et une grève de solidarité de l'ensemble des autres raffineries Total entamée le 15 février leur ont fait penser qu'ils pourraient faire reculer le géant pétrolier. Mardi, l'ambiance était encore bonne. De nouvelles négociations commençaient au siège de Total à la Défense alors que le risque de pénurie d'essence mettait un peu plus la pression sur la direction.

Mais finalement l'accord est bien en deça de leurs espoirs. Total accepte de garantir l'avenir de toutes ses raffineries françaises pour les cinq prochaines années, à l'exception de celle de Dunkerque. Mercredi matin, quand il faut voter comme tous les jours sur la suite du mouvement, toutes les autres raffineries acceptent alors de reprendre le travail. Pas celle de Dunkerque, qui vote la poursuite du mouvement.

"ON N'A PLUS RIEN À PERDRE"

En vingt-quatre heures, l'ambiance s'est plombée. "Hier, je croyais encore à un redémarrage. Aujourd'hui beaucoup moins", résume Thierry Jolly, opérateur depuis 1992 sur le site. Il ajoute : "Si on n'arrive pas à assécher la France, on n'a de toute façon plus de moyens de pression." "On se sent lâchés par tout le monde", constate un autre salarié. Si personne n'ose s'attaquer frontalement aux collègues des autres raffineries Total, l'amertume est sur toutes les lèvres. "Je leur en veux pas, c'est chacun son beurre", lâche désabusé Guillaume Baron, comptable depuis neuf ans au sein de la raffinerie.

A peine sortis d'une nouvelle réunion avec la direction, les délégués syndicaux SUD et CGT tentent de remotiver leurs troupes. "Bon, les gars ! C'est pas plié. On va continuer la grève jusqu'au comité central d'entreprise le 8 mars. Il faut espérer !" tente de les galvaniser Philippe Wullens, monté sur des tréteaux. C'est à cette occasion que la direction doit enfin préciser ses intentions sur l'avenir du site, notamment quant à une éventuelle reconversion. Quelques brefs applaudissements. Quatre pneus sont remis dans le foyer pour relancer brièvement le feu. Et puis la musique est coupée.

Les salariés se dispersent et conviennent de se retrouver jeudi pour voter la poursuite ou non du mouvement. Le résultat ne fait aucun doute. La grève sera reconduite. "De toute façon, on n'a plus rien à perdre", assurent en chœur les grévistes. Le directeur de la raffinerie ne vient plus depuis début janvier. Plus personne ne pointe les salariés grévistes et ceux qui travaillent n'ont de toute façon plus rien à faire, sauf le service minimum pour garantir la sécurité des installations. Pour le site de Dunkerque, le choix de Total semble fait depuis longtemps.

Jean-Baptiste Chastand

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Total à Dunkerque   Jeu 25 Fév 2010, 8:21 am

4.100.008 demandeur d'emplois... Enfin la crise est là, la vraie...Lagarde va enfin pouvoir avancer que la reprise n'est pas pour demain et, qu'à l'instar de grands économistes, nous en avons à peu près pour trois ans.
Les différents secteurs industriels finissent d'imploser, et Total n'en n'est que l'un des exemples frappants.
J'avais déjà posté sur la carte "économique" prévisible de la France et plus globalement de l'Europe dans les années à venir. Le pays, les pays, ne seront plus jamais comme avant, j'entends économiquement parlant ; ils sont tous touchés. La France doit abandonner à moyen terme ses rêves industriels et comprendre que certains secteurs d'emplois ne sont pas en crise mais abandonnés.
Il y a là une mutation sociétale profonde que les grand patrons anticipent en se bourrant les poches avant l'hallali final, sous le regard consterné d'un gouvernement qui n'a pas su ou voulu anticiper cette lame de fond.
Je pense qu'à moyen terme notre "cher et vieux pays" va imploser, suivi par d'autres c'est une évidence. Qui n'aura pas su modifier en profondeur son économie (sans oublier les métiers de base en les transformant en postes de haute technicité) connaîtra des lendemains d'émeutes profondes.
Revenir en haut Aller en bas
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 46
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Total à Dunkerque   Jeu 25 Fév 2010, 10:31 am

Ti' Breton,

La haute technicité ne peut pas suffire, car certains domaines sont peu technologiques et demeurent pourtant indispensables.
Il faut un minimum de protectionnisme (au niveau européen).

Et puis se pose la question de l'utilité de nombre de ces technologies... E.g. je préfère une voiture essentiellement mécanique qu'une voiture qui ne se répare qu'avec un kit de programmation.

Nous faisons toutefois de la bonne R&D, dans certains domaines. Ce sont des domaines où les compétence techniques sont respectées et valorisées.

Malheureusement, il y a aussi une maladie qui touche certaines grandes entreprises et qui tend à dévaloriser la production et l'emploi technique (j'y inclus les emplois en R&D). Cette dévalorisation n'est pas que financière, mais également sociale (évolutions de carrières peu intéressantes), organisationnelle (il faut savoir utiliser ses ressources techniques) et qualitative (carence des compétences techniques, qu'un simple verni ne peut pas remplacer; difficulté d'évaluation interne).
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Total à Dunkerque   Jeu 25 Fév 2010, 10:58 am

Qu'entends-tu par "R&D" cher fde ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 46
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Total à Dunkerque   Jeu 25 Fév 2010, 12:32 pm

@Stans a écrit:
Qu'entends-tu par "R&D" cher fde ?

Recherche et développement.

En fait, je pensais à toute la phase de recherche et de mise en oeuvre qui consiste à mettre en application des travaux fondamentaux (de la recherche publique, privée, industrielle) afin de répondre à des enjeux technologiques.

Utilise le terme que tu veux (il y a de nombreux synonymes). Mais cette passerelle entre l'industrie et le monde de la recherche est quelque choses que les labos ne savent pas faire seuls en général. Il est indispensable d'avoir des équipes techniques de haut niveau dans l'industrie, possédant à la fois ces sensibilités technologique et recherche.
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Total à Dunkerque   Jeu 25 Fév 2010, 12:49 pm

Je me suis mal exprimé... En réalité je souhaitais insister sur le fait que les emplois dits de reclassements nécessitaient souvent des formations auprès des personnels faisant appel à des technologies plus évoluées, ce qui est une habile et scandaleuse manière de marginaliser les ouvriers de base, ceux qui ont fait marcher le pays depuis les années soixante et qui, aujourd'hui, sont dépassés par une technicité des postes qui les laissent au bord du chemin.
Ce décalage dans les formations et reconversions va exclure dans un premier temps tous les jeunes qui n'ont pas la capacité aux études d'un certain niveau, puis les plus de cinquante ans de manière drastique.
Je persiste à dire, écrire et penser que si la France reste compétitive dans certains secteurs de pointes ou dans des spécialisations bien précises, les emplois dits "manuels" vont disparaître à la vitesse de la lumière, la crise, comme je l'ai déjà dit sur ce forum, servant ignoblement de prétexte à un patronat peu regardant soucieux, après s'être assuré des arrières, d'effectuer des écrémages dans les effectifs de ses sociétés, avec bonne conscience bien entendu...
L'éclatement du chômage est une volonté non affichée, et personne ne me fera croire que des grandes sociétés bardées d'experts en économie n'ont pas vu la crise de fond (et non celle des banques) qui depuis des années déjà anonçait le péril de nos industries. Des grands patrons qui ne savent prédire l'avenir sont des incompétents, car un chef d'une grande entreprise doit prévenir et non gérer au jour le jour...Incompétents ou voyous, c'est selon, et j'exclue de ces catégories les patrons de TPE et PME (et encore, pour les secondes...)

Nous n'en somme plus à nous gargariser de nos secteurs de pointe, mais serait-il temps de s'attarder sur les industries en péril...Il ne s'agit plus de discourir sur des plans de restructuration qui se moquent du monde (Total sur cinq ans, la bonne blague) mais de constater l'effondrement prochain de toute une strate de population...
Revenir en haut Aller en bas
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 46
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Total à Dunkerque   Jeu 25 Fév 2010, 7:23 pm

@Ti' Breton

Parfaitement d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Total à Dunkerque   

Revenir en haut Aller en bas
 
Total à Dunkerque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je passe de l'amour total à l'agacement complet !
» Le Havre - Rue Flandres-Dunkerque
» bàrbie ? total eclipse of the heart.
» Napoléon Total War
» Épuisement total?????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Société :: Emploi-
Sauter vers: