FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La filmographie de Raimu

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

La filmographie de Raimu Empty
MessageSujet: La filmographie de Raimu   La filmographie de Raimu EmptyMar 11 Avr 2006, 11:20 pm

Source : http://perso.wanadoo.fr/jean-paul.chauffert/raimu.htm

La filmographie de Jules MURAIRE dit "RAIMU"

Citation :
RAIMU ( Jules Muraire ), acteur français (1883-1946)

Une voix d'orgue, une faconde légendaire, un charisme hors du commun... La silhouette de Raimu a survolé la scène et les écrans français durant une moitié de siècle. Sa complicité avec Pagnol lui permettant d'accéder à la postérité.

par Michel GENSON

"Jules Muraire est né à Toulon, mais Raimu est né à Marseille". Cité par Raymond Castans dans la chaleureuse biographie qu'il consacre à l'immortel interprète de "César" (L'impossible Monsieur Raimu, Editions de Fallois), le mot de Carlo Rim à l'avantage de baliser l'itinéraire. Ce sera un Toulon-Paris, via la Canebière... Mayol, le compatriote créateur de Viens Poupoule, avait ouvert la voie, et depuis le jeune Jules ne rêvait que de music-hall. Un soir, la famille Muraire au grand complet était allée voir Polin, entonnant en costume de comique troupier L'Ami Bidasse et La Caissière du Grand Café. Une révélation pour celui qui se baptisera "Raimut", avant de s'essayer devant son premier public, le 15 juin 1900. Un bide. Il a dix-sept ans.

Qu'importe, Jules resurgit sous le pseudonyme de "Rallum" pour s'attaquer à Marseille et à ses salles mythiques. Là, le public est sans pitié, qui fait ou défait les réputations à coups de sifflets. Suivent quelques années de galère, sur fond de refrains et de pantomimes. Redevenu "Raimu", le fils du tapissier franchit pourtant tous les échelons du vedettariat local. On se presse maintenant dans sa loge. Chevalier, Vincent Scotto et Mayol lui-même "descendent" pour le voir et n'ont qu'une question à la bouche: "Quand est-ce que tu montes à Paris?".

Et Raimu, inimitable comique d'instinct se lance dans la bataille. Il conquiert haut la main la capitale. Triomphe partout, joue Feydeau, Guitry, mène la revue au Casino de Paris aux côtés de Mistinguett, se pavane au volant d'une énorme décapotable frappée à ses initiales, déjeune chez Maxim's, se montre au Perroquet, là où se bousculent rois, princes et vedettes. Un soir de représentation, un jeune homme inconnu le suit depuis la coulisse. Raimu déteste les intrus. Au sortir de scène, il se précipite, la colère à la bouche, vers celui qui semble l'attendre. "Je suis Marcel Pagnol" répond le nouveau venu.

On sait la suite, le choc des contraires et l'amitié qui en naîtra, indéfectible malgré les coups de tabac. Raymond Castang la définit en termes saisissants: "Pagnol continue d'observer son ami dont la fabuleuse ignorance le fascine autant que son génie. Pour Raimu, c'est très simple: Pagnol, c'est Pic de la Mirandole, il sait tout..." Anecdote à peine croyable à propos de la création de "Marius", Pagnol avait coupé une scène qu'il trouvait verbeuse, mais qui amusait fort Raimu. Le jour de la "costumière", la scène réapparaît, que le comédien avait répétée en secret. Les machinistes présents hurlent de rire, Pagnol se montre beau joueur. Raimu venait de sauver la célèbrissime partie de cartes.

Jules et Jean-Baptiste

Parallèlement, depuis 1928 en Europe, le cinéma a découvert la parole. Raimu en deviendra l'une des figures de proue, éclaboussant les écrans encore tremblotants de sa faconde et de sa force. Raimu qui jouera tout et le reste, avec un bonheur presque égal, des Rois du sport à La femme du boulanger. Raymond Castang raconte tout cela dans le détail, en même temps que les autres facettes d'un personnage hénaurme à bien des égards. Son caractère frisant l'impossible, et son sens de la répartie, son fantastique "flair" de la scène, ses foucades, ses amours et ses traits de génie... L'entrée de Jules, l'ancien tourlourou, à la Comédie Française, pour y embrasser son collègue Jean-Baptiste, l'autre fils de tapissier, représentera "le" sommet de la carrière de Raimu. Une rencontre unique, un mariage par nature impossible, qui d'ailleurs ne durera que l'espace d'un "Bourgeois Gentilhomme". Les lauriers de César se récoltent sur d'autres chemins, et Jules se prépare à en recueillir d'autres, puisque Pagnol prépare en cette année 1946 la version théâtrale du film... Les conséquences d'un stupide accident de voiture en décideront autrement.

Les oeuvres de Raimu

Début dans des revues sur les scènes parisiennes des années 1920

César, Marius (1931)

Les Gaietés de l'Escadron (1932)

Fanny ( trilogie 1932)

César 3 ( trilogie 1936)

Gribouille

Carnet de bal (1937)

Les Rois du Sport (1937)

l’ Etrange M. Victor-1938

La Femme du boulanger (1938/1939)

Noix de Coco (1939)

La Fille du puisatier(1940)

Les Inconnus dans la maison (1942)

Les Petits Riens (1942)

Monsieur la Souris (1942)

Le Bienfaiteur (1942)

Le Colonel Chabert (1943)

L'Homme au chapeau rond (1946)

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
La filmographie de Raimu Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
La filmographie de Raimu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Cinéma et DVD, cinéma amateur, dessins animés, télévision :: Cinéma et DVD-
Sauter vers: