FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Remaniement ministériel après les régionales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Remaniement ministériel après les régionales   Lun 22 Mar 2010, 9:10 pm

Source : http://www.lefigaro.fr/politique/2010/03/22/01002-20100322ARTFIG00631-remaniement-ballet-politique-a-l-elysee-.php





Remaniement : Xavier Darcos évincé, Woerth le remplace



Par Benjamin Ferran




Crédits photo : AFP

Après une journée de consultations, Nicolas Sarkozy a procédé lundi soir à un remaniement ministériel limité mais très politique. Eric Woerth devient ministre du Travail, alors que deux chiraco-villepinistes entrent au gouvernement.




Citation :
Ce devait être un «remaniement technique», avait annoncé dimanche Claude Guéant, peu après l'échec cuisant de la droite aux élections régionales. Il aura finalement une tonalité très politique. Lundi soir, à l'issue d'une journée de consultations menées par Nicolas Sarkozy, l'Elysée a donné la liste du nouveau gouvernement Fillon, marqué par le départ de Xavier Darcos, sèchement battu en Aquitaine (28%), et par l'arrivée d'un chiraquien et d'un villepiniste, sur fond de critiques de la stratégie d'ouverture dans la majorité.



Ecarté du gouvernement, Xavier Darcos s'est déclaré «fier du travail accompli». «Le destin d'un ministre est de servir, quitte à durer moins longtemps que les réformes qu'il a entreprises», a-t-il ajouté, assurant garder «toute confiance dans l'action de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement». «Après les élections, il fallait un bouc émissaire, une victime expiatoire», commentait-on plus sévèrement dans l'entourage du ministre. Selon le communiqué de l'Elysée, Xavier Darcos «sera prochainement appelé à d'autres responsabilités». D'après RTL, il aurait «refusé tout net» le ministère de l'Immigration.


Départ de Martin Hirsch, figure de l'ouverture à gauche





Xavier Darcos sur le départ, c'est Eric Woerth, l'actuel ministre du Budget, qui hérite du portefeuille des Affaires sociales et devra mener la cruciale réforme des retraites. Il sera lui-même remplacé à Bercy par le chiraquien François Baroin, resté cinq semaines au ministère de l'Intérieur en 2007 avant l'élection de Nicolas Sarkozy. Depuis lors, le député-maire UMP de Troyes s'était montré à plusieurs reprise critique de la politique menée par le président de la République, notamment sur l'ouverture. «On a pris une claque, la vertu d'une claque en politique c'est au moins de réveiller», avait-il aussi commenté dès le premier tour des élections régionales.

Outre ce retour de François Baroin, l'arrivée de Georges Tron au gouvernement témoigne de la volonté du président de rassembler toutes les familles de la droite. Ce proche de Dominique de Villepin sera chargé du portefeuille de la fonction publique. Martin Hirsch, sympbole de l'ouverture, fait le chemin inverse et quitte son poste de haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté et à la jeunesse. L'ancien président d'Emmaüs, qui a mis en place le Revenu de solidarité active (RSA), sera prochainement nommé président de l'Agence du service civique.

Ancien ministre délégué au Logement et à la Ville, le député et secrétaire général adjoint de l'UMP, Marc-Philippe Daubresse, reprendra les attributions jusque-là dévolues à Martin Hirsch dans un nouveau ministère de la Jeunesse et des solidarités actives.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
guy
Membre fidèle
Membre fidèle


Masculin
Nombre de messages : 182
Age : 73
Localisation : Draguignan (France - Dépt du Var) - Ardennais d'origine
Langue : français
Emploi/loisirs : Retraité profession juridique - Loisirs : histoire, actualité politique, bricolage, musique, informatique, photo, cuisine
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   Lun 22 Mar 2010, 11:44 pm

Extrait de l'article du Figaro cité par Stans :
"Outre ce retour de François Baroin, l'arrivée de Georges Tron au gouvernement témoigne de la volonté du président de rassembler toutes les familles de la droite. Ce proche de Dominique de Villepin sera chargé du portefeuille de la fonction publique. Martin Hirsch, sympbole de l'ouverture, fait le chemin inverse et quitte son poste de haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté et à la jeunesse. L'ancien président d'Emmaüs, qui a mis en place le Revenu de solidarité active (RSA), sera prochainement nommé président de l'Agence du service civique".
La coïncidence de ce petit remaniement "technique" interne avec la proclamation des résultats des élections régionales ne signifie pas que le remaniement a pour but de tirer les conséquences de la poussée à gauche. Ce remaniement me semble avoir essentiellement pour objet de tirer les conséquences de remous et contestations au sein de la majorité présidentielle quant au rythme et au bien fondé des "réformes", à la représentation des courants de la droite au sein du gouvernement, et à "l'ouverture à gauche". Je ne vois pas qu'il y ait eu ouverture à gauche, car les quelques personnalités cataloguées à gauche, qui faisaient partie du gouvernement (je pense surtout à Eric Besson) on retourné leur veste par opportunisme.

_________________
Salut et Fraternité
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/dossiersjuridiquesdeguy
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   Mar 23 Mar 2010, 6:56 am

Certes mon cher Guy mais ces appels du pied de SARKOZY vers des personnalités de gauche insupportaient les barons de l'UMP ! Il n'entre pas dans les moeurs politiciennes françaises de puiser ailleurs que parmi l'équipe gagnante et là il faut avouer que le Président y est allé un peu fort et qu'il a réussit à démotiver nombre de fidèles parmi les fidèles. Par contre Éric BESSON n'est finalement pas une mauvaise recrue à l'autopsie.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 45
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   Mar 23 Mar 2010, 7:24 am

@Stans a écrit:
Par contre Éric BESSON n'est finalement pas une mauvaise recrue à l'autopsie.

Et à côté de ça, tu nous parles d'éthique en politique? matête

Il est bien évident qu'Eric Besson est une personne sans conviction, et qui fait du sur-sarkozisme tout simplement parce qu'il n'a plus d'autre avenir politique. Brave bête, Nicolas l'a bien dressé! bravebete

J'en profite, avant que la vidéo ne soit retirée pour copyright (cela se fait beaucoup ces temps-ci), pour vous poster le Guillon de hier et la réponse du Besson:



On verra si le Guillon se fait virer. Cela m'embêterait fort qu'un pouvoir politique s'abaisse à cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
guy
Membre fidèle
Membre fidèle


Masculin
Nombre de messages : 182
Age : 73
Localisation : Draguignan (France - Dépt du Var) - Ardennais d'origine
Langue : français
Emploi/loisirs : Retraité profession juridique - Loisirs : histoire, actualité politique, bricolage, musique, informatique, photo, cuisine
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   Mar 23 Mar 2010, 8:47 am

@Stans a écrit:
Certes mon cher Guy mais ces appels du pied de SARKOZY vers des personnalités de gauche insupportaient les barons de l'UMP ! Il n'entre pas dans les moeurs politiciennes françaises de puiser ailleurs que parmi l'équipe gagnante et là il faut avouer que le Président y est allé un peu fort et qu'il a réussit à démotiver nombre de fidèles parmi les fidèles. Par contre Éric BESSON n'est finalement pas une mauvaise recrue à l'autopsie.
A mon avis, mon cher Stans, si les les appels du pied de Sarkozy insupportaient les barons de l'UMP, ce n'est pas tellement par crainte d'un infléchissement certes timide de la ligne politique vers la gauche (car les transfuges se sont assez bien coulés dans le moule UMP), mais plutôt par frustration de ne pas avoir été eux-mêmes appelés au gouvernement.
Quant à l'habitude de ne pas puiser ailleurs que parmi l'équipe gagnante, elle est dans la logique du sytème majoritaire : pas besoin de coalition et de marchandages post-électoraux entre partis pour faire une majorité, contrairement aux pratiques de la IVème République génératrices d'instabilité et de combines politiques chroniques. On est passé en fait du système de la coalition (souvent éphémère, contre nature et contre productive, mais cela dépend aussi du mental de ses composantes...) à celui de l'alternance, avec des contrepoids à l'omnipotence temporaire d'une majorité parlementaire. La solution idéale existe-t-elle ?

_________________
Salut et Fraternité
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/dossiersjuridiquesdeguy
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   Mar 23 Mar 2010, 9:19 am

@fde a écrit:
@Stans a écrit:
Par contre Éric BESSON n'est finalement pas une mauvaise recrue à l'autopsie.

Et à côté de ça, tu nous parles d'éthique en politique?

Il est bien évident qu'Eric Besson est une personne sans conviction, et qui fait du sur-sarkozisme tout simplement parce qu'il n'a plus d'autre avenir politique. Brave bête, Nicolas l'a bien dressé!

Éric BESSON n'a changé qu'une fois de parti en 30 ans ! Est-ce un crime ? FRÊCHE est toujours "socialiste" selon toi ? Pourquoi le PS n'a-t-il pas pris une attitude non équivoque à son égard entre les deux tours des régionales ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 45
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   Mar 23 Mar 2010, 11:10 am

@Stans a écrit:
Éric BESSON n'a changé qu'une fois de parti en 30 ans ! Est-ce un crime ? FRÊCHE est toujours "socialiste" selon toi ? Pourquoi le PS n'a-t-il pas pris une attitude non équivoque à son égard entre les deux tours des régionales ?

Il me semble que les choses sont plutôt claires entre Mme. Aubry et Frêche. Devant choisir entre L'UMP et Frêche, les socialistes ont choisi le moins pire des maux, de leur point de vue.

Pour insister sur ce genre d'arguments creux (ne parlons même pas de l'affaire Soumaré), c'est que l'UMP n'a vraiment pas d'argument pour leur permettre de surnager.
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   Mar 23 Mar 2010, 11:25 am

J'ai beaucoup appris, merci fde ! merci

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
François Barberis
Modérateur
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 297
Age : 74
Localisation : Montpellier
Langue : français
Emploi/loisirs : Economiste, Géopolitologue, conférencier
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   Mar 23 Mar 2010, 12:59 pm

Mes chers amis,

1) le système Frêche n'a pu se maintenir en LR que parce qu'il a bénéficié durant 20 ans de la complicité active (je pèse mes mots) de la Rue de Solférino.
Je connais (bien) le président de ma région. J'ai fait ses premières campagnes. Il était à mon mariage. Je l'ai définitivement quitté il y a 15 ans, considérant que ses manières n'étaient pas les miennes. A l'évidence le PS s'en est, par contre, fort bien accomodé. C'est un peu facile aujour'dui, pour Mme Aubry, alors que l'homme, très malade, est au bout de sa carrière politique, de s'acheter une virginité de bon aloi en fappelant à la rescousse les "valeurs morales du PS". Il n'y a pas de valeurs morales au PS. Il n'y a qu'une machine à gagner les élections, et c'est ainsi que fonctionnent d'ailleurs tous les partis. La morale politique, c'est ailleurs qu'on la retrouve. C'était il y a 15 ans qu'il fallait retirer le soutien PS à Frêche. Pas la veille de son départ politique. Ça fait 15 ans que le cas Frêche est posé. Par ailleurs Mme Mandroux est une personne admirable que je respecte. La sacrifier ainsi, comme l'a fait Mme Aubry, c'est dégueulasse, une 2ème fois. Mais c'est bien conforme à la mentalité PS.

2) les questions d'équilibre politique intérieur en France, après le régionales, c'est vraiment le sujet mineur par rapport à ce qui est en train de se passer : la déconfiture de l'€, les déséquilibres européens, la crise de la balance des paiements.... Que NS soit au second tour ou non, qu'il soit réélu ou pas, cela importe peu. Ce qui importe, ce sont les choix qu'il va faire : va-t-il réussir sa réforme des retraites (gain de PIB et diminution du déficit public : 1%) ? Comment va-t-il gérer le mercantilisme du bloc allemand et ses conséquences terrifiantes sur la situation sociale en Europe (hors bloc allemand) ? Va-t-il avoir le double courage de s'opposer à l'Allemagne et de lui demander de sortir de l'€ d'une part, et de d'imposer un plan de redressement des finances publiques (dont fait partie le traitement des retraites) contre l'opinion majoritaire des Français d'autre part ; ou va-t-il se laisser conduire au fil de l'eau en creusant les déficits pour le redistribuer en aide sociale (ce qui lui assurerait une quasi-réélection) ?

Alors, Besson, Guillon, Royal, Aubry, DSK ... cacahuètes.
Revenir en haut Aller en bas
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 45
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   Mar 23 Mar 2010, 2:10 pm

Certes, certes, tout cela est bien futile!
@François Barberis a écrit:
C'est un peu facile aujour'dui, pour Mme Aubry, alors que l'homme, très malade, est au bout de sa carrière politique
Et on avait remarqué que le PS enterrait ses vieux alliés gênants! :)

Pour autant, je pense qu'on suit tous avec intérêt vos contribution sur le futur de l'euro! Je suis en train de lire le texte de Connoly. En ce qui me concerne, je regrette (de manière générale) de ne pas avoir les rouages mathématiques qui permettraient de mieux comprendre la situation.

---------------------------------------------------

Si ce n'est pas indiscret, qu'est-ce qui vous a poussé à quitter le PS? (à part M. Frêche)
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   Mar 23 Mar 2010, 2:44 pm

@François Barberis a écrit:
2) les questions d'équilibre politique intérieur en France, après le régionales, c'est vraiment le sujet mineur par rapport à ce qui est en train de se passer : la déconfiture de l'€, les déséquilibres européens, la crise de la balance des paiements.... Que NS soit au second tour ou non, qu'il soit réélu ou pas, cela importe peu. Ce qui importe, ce sont les choix qu'il va faire : va-t-il réussir sa réforme des retraites (gain de PIB et diminution du déficit public : 1%) ? Comment va-t-il gérer le mercantilisme du bloc allemand et ses conséquences terrifiantes sur la situation sociale en Europe (hors bloc allemand) ? Va-t-il avoir le double courage de s'opposer à l'Allemagne et de lui demander de sortir de l'€ d'une part, et de d'imposer un plan de redressement des finances publiques (dont fait partie le traitement des retraites) contre l'opinion majoritaire des Français d'autre part ; ou va-t-il se laisser conduire au fil de l'eau en creusant les déficits pour le redistribuer en aide sociale (ce qui lui assurerait une quasi-réélection) ?

Alors, Besson, Guillon, Royal, Aubry, DSK ... cacahuètes.

Je suis persuadé, mon cher François, que Martine AUBRY se trouve fort bien avec ses jumelles de théâtre au balcon de la rue de Solférino à contempler Nicolas SARKOZY au charbon en cette période de crise internationale et surtout européenne et qu'elle prie, en bonne chrétienne, pour que sa coreligionnaire, la Madonne du Poitou, accumule quelques gaffes dont elle a le secret, pour que le PS reste dans l'opposition en ... 2012 ! En effet, je ne vois la fin du tunnel qu'en 2014-2015 dans le meilleur des cas. La balle est maintenant dans le cas de l'UMP qui doit resserer ses rangs et en finir avec ses querelles de bac à sable car les enjeux seront majeurs et le peuple de France devra apprendre à ne plus se leurrer, qu'il soit gouverné à gauche ou à droite : ce seront des larmes de sang qui l'attendront mais il faudra que des hommes politiques d'envergure sortent des rangs pour avoir le courage de le dire aux Français plutôt que de leur promettre monts et merveilles. Est-ce un rêve ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
François Barberis
Modérateur
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 297
Age : 74
Localisation : Montpellier
Langue : français
Emploi/loisirs : Economiste, Géopolitologue, conférencier
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   Mar 23 Mar 2010, 3:28 pm

Cette crise de l'€ et les perspectives qu'elle ouvre n'a pas encore été expliquée aux Français.
C'est en effet assez complexe, et je vois mal un leader politique tenter d'expliquer que les divergences entre les économies ne pouvant plus désormais s'apurer par des variations du taux de change, c'est le taux d'inflation interne avec la destruction du capital fixe qui réalise cet ajustement; c'est à dire en fait l'effondrement -ou si on ne veut trop dramatiser- la contraction du tissu productif et l'inflation relative.

Même le peuple le plus évolué de la terre ne saurait le comprendre. Et pourtant c'est bien ce qui se passe. Pour qu'un peuple puisse comprendre, il faut désigner des "copupables", et en l'occurrence ici, ce n'est pas la cigaleuse Grèce ou la désinvolte France, c'est la besogneuse, mercantile Allemagne, occupée à constituer des excédents déraisonnables -qui d'ailleurs ne servent à rien en théorie économique libérale - mais qui ont un effet dévastateur sur les économies périphériques.

Ert c'est là que réside le pb politique : car pour faire admettre aux Français que l'heure de se serrer la ceinture est venue, il faudrait désigner un "coupable" : les Allemands, qui ne tarderaient pas à être revisités et requalifiés sous cet horrible vocable qui est dans l'inconscient collectif des français : boches... Et c'est là que tout risque de basculer. Car ce message politique -qui serait le seul vrai et le seul capable de mobiliser le peuple français - on ne peut le tenir, sauf avec des formules si alambiquées que le message en sort dénaturé.
Comme on ne peut pas non plus appeler à la rigueur pour la rigueur, la voie est donc étroite pour le redressement.

Mais il faudra bien qu'un jour on pose le pb en ses vraies dimensions: ou la désolation économique et sociale en Europe du Sud, ou la sortie du bloc allemand du système de l' €.

A gauche, on en est encore avec la phraséologie européiste unitaire. L'alliance PS - Europe Ecologie est un vrai non-sens politique et social, mais ce n'est pas demain que le PS le reconnaîtra, car il a besoin de EE pour l'emporter. Europe Ecologie, c'est la poursuite et l'amplification du modèle Allemand soi disant de "bonne gouvernance" (je répète qu'en économie, l'accumulation excédents récurrents est pire que l'accumulation de déficits). Europe Ecologie, c'est le retour à l'âge de la charrue, sous des aspects d'humanisme et de naturisme.

Cette contradiction PS-EE, l'un étant productiviste et industrialiste, l'autre étant désindustrialiste et pastoral, finira bien par apparaître. Mais quand ?

Il faut réindustrialiser la France. Il faut reconstruire les bases industrielles qui permettront de réaliser les ajustements de balances de paiements autrement que par l'inflation intérieure,c'est à dire la paupérisation et le collapsus social. Il faut donc un pouvoir interventionniste qui s'affranchisse des règlements visant à lui interdire de soutenir une industrie renaissante. Il faut clairement désigner les bases de cette industrie renaissante : ce ne peut être le tourisme, les services, l'automobile. C'est la construction navale et l'industrie d'armement, des industries lourdes et sophistiquées, exigeant capitaux et savoir faire.. C'est là que doit porter l'effort : relancer les grands ateliers de construction, les soutenir par des aides financières massives au besoin; car ces industries sont des moyens de reconquérir des savoirs faire et de réindustrialiser, donc d'assurer les ajustements de balance des paiements.

Ikl faudra aussi d'autres politiques accompagnement, fiscales (particuliers) et culturelles (action sur les modes de consommation).

On en reparlera.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remaniement ministériel après les régionales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remaniement ministériel après les régionales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» STIF et transports après les régionales 2015
» Régionales Haute -Normandie
» Régionales - mode d'emploi
» Communiqué Election Régionales 2010.
» Contraception pendant l'allaitement... et après

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: