FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bruxelles, un fromage capital

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Bruxelles, un fromage capital   Jeu 22 Avr 2010, 11:15 am




Source : http://www.lalibre.be/debats/opinions/article/577663/bruxelles-un-fromage-capital.html

Bruxelles, un fromage capital



Bruno le Maire, habitant de la périphérie


Mis en ligne le 22/04/2010
Citation :
S’agit-il de défendre les droits des électeurs des communes à facilités, des francophones ou bien de défendre les intérêts des partis politiques et de leurs représentants à Bruxelles ? Le monde politique étant tout à fait incapable de gérer ce problème, tant le fromage à partager est important et capital. Une opinion de Bruno le Maire, habitant de la périphérie.


BHV : s’agit-il de défendre les droits des électeurs des communes à facilités, des francophones ou bien de défendre les intérêts des partis politiques et de leurs représentants à Bruxelles ?

Côté francophone d’abord : Soyons clairs, la Région bruxelloise reste un très gros fromage pour les partis politiques lorsqu’il s’agit de caser leurs hommes à différentes fonctions et mandats. A quoi assiste-t-on, non pas à un combat pour revitaliser la région bruxelloise puisque, s’il faut refinancer Bruxelles, il suffirait à la Région de lever un impôt sur le travail de tous ceux qui y viennent sans y être domiciliés et sans y payer d’impôts (il y en a plus de 300000 tous les jours, paraît-il).
Le fond du problème n’est pas le refinancement, n’en déplaise au Parti socialiste, mais celui de l’hégémonie d’un parti sur la Région bruxelloise. Si on élargit la Région bruxelloise, le Parti socialiste perd son hégémonie sur la Région au profit du MR pour de très longues années, d’un coup de baguette magique. Le Parti socialiste n’en veut absolument pas et le MR, qu’on a privé de participation au pouvoir dans les deux régions, veut, là, sa revanche. Les Ecolos n’en ont rien à cirer et le CDH, qui a quelques électeurs en périphérie mais ne pourra jamais être majoritaire à Bruxelles (dans le court terme), se sent beaucoup moins concerné car il est déjà dans les deux majorités régionales et il ne voudrait pas vexer son grand frère socialiste.
Monsieur Dehaene l’avait bien compris : c’est pour cela qu’il proposait un accord de majorité pour le fédéral lors de la prochaine législature, avant les élections. Quel nouveau déni de démocratie ! Quand aux hommes politiques flamands, ils rient et essaient de tirer les ficelles de cette dissension majeure et inéluctable des partis francophones.

Côté flamand : Le problème est plus profond. Depuis 50 ans que la Flandre est le moteur économique de la Belgique, elle a vu son complexe de "nation" marginalisée linguistiquement en Belgique, en Europe et même en Hollande pourtant proche (ce fut peut-être le cas lorsque la Wallonie a tiré l’économie de la Belgique pendant 150 ans) renforcé petit à petit. Ses partis traditionnels ne savent plus quoi faire pour maintenir l’aile extrémiste de leurs électeurs, fidèles. Les partis séparatistes (soi-disant confédéralistes) voient leur nombre de voix augmenter sans cesse.
On n’empêchera pas la Flandre de faire un jour sécession. Qui a intérêt de tout faire capoter, d’abord les partis nationalistes qui ne font que renforcer leur électorat et ensuite les partis traditionnels qui ont perdu les dernières élections, le VLD en tête ? Ils viennent de comprendre que le fromage bruxellois ne leur reviendra pas et leur offre peu d’intérêt, sauf peut-être comme fenêtre internationale, seule raison qu’ils ont de maintenir le label "Belgique" qui permet à certains de leur dirigeant de devenir président européen, par exemple (encore un petit fromage à ne pas négliger).
N’oublions pas que Monsieur Van Rompuy, dont j’admire la culture et l’intelligence, vit dans les communes à facilités, dont il connaît parfaitement le problème, et qu’après avoir voté la scission, il a tout fait pour fuir le nœud qu’il avait créé avec ses amis, vers l’Europe. C’était bien joué, mais un peu facile, convenons-en : le fromage était de qualité. La Belgique et pas seulement la Flandre étaient alors bien derrière lui.
Financièrement, la Flandre n’a aucun intérêt à perdre les communes les plus riches de Belgique au profit de la Région bruxelloise suite à un élargissement, surtout depuis qu’elles sont francophones à plus de quatre-vingts pour cent. Quelle perte financière ce serait pour la Flandre. De plus, la Région bruxelloise ne serait alors plus dépendante financièrement de la Flandre et même des autres régions qui veulent la contrôler à tout prix.

En compensation d’une extension vers la Flandre, pourquoi ne pas envisager un élargissement aussi vers la Wallonie : Waterloo et La Hulpe, par exemple, qui sont devenus des dortoirs de Bruxelles. Ce serait encore plus inacceptable pour les socialistes qui non seulement perdraient encore plus d’hégémonie à Bruxelles, et surtout des revenus importants pour la Région wallonne où ils règnent en maître.
Enfin, il me paraît tout à fait inapproprié que ce soit Monsieur Dehaene qui s’occupe seul de ce problème : il est tout à fait de parti-pris, ayant été bourgmestre de Vilvorde in tempore suspecto, une des plus importantes communes faisant partie de la scission, où fleurissent d’ailleurs déjà des placards jaune et noir "verplitsing, ja !". Qu’on ne vienne pas me dire que Monsieur Dehaene n’a plus aucune influence sur sa commune pour en modérer les comportements excessifs, ce serait risible.
Je pense que la gestion de ce dossier devrait être confiée à des professeurs d’université (asexués politiquement si cela existe encore), devant travailler avec l’aide des cabinets ministériels concernés et soumettre ensuite un projet à la Chambre, le monde politique étant tout à fait incapable de gérer ce problème, tant le fromage à partager est important et capital.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Bruxelles, un fromage capital
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le musée du tram Bruxelles
» La ZM-FN / Marine monte la garde au Palais Royal à Bruxelles
» 21 juillet - défilé national à Bruxelles
» L’ONE introduit en Bourse une part de son capital dans EET
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Bruxelles et sa périphérie-
Sauter vers: