FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   Ven 23 Avr 2010, 2:41 pm

Source : http://www.lecho.be/actualite/belgique/Crise_politique-_crise_de_regime.8905709-589.art

Crise politique, crise de régime


De Croo entrouvre la porte des négociations







    Les différents scénarios...




  • L'image de la Belgique écornée ava…
  • INTERVIEW - Il faut lier BHV à une…
  • Les francophones sont prêts à acti…
  • ANALYSE - Que peut faire le Roi ?
  • Qui est Alexander De Croo?
  • La chronologie de BHV depuis 2007




Le président de l'Open Vld, Alexander De Croo, a expliqué jeudi soir sur la VRT que les négociations sur BHV pourraient reprendre mais à certaines conditions. Il a ainsi fixé un nouvel ultimatum. La crise institutionnelle et ses conséquences née jeudi de la décision de l'Open VLD de retirer sa confiance au gouvernement Leterme ont néanmoins plongé le pays dans une situation en apparence inextricable. Le roi a repris ses consultations.


Bruxelles (L'Echo) -

Le président de l'Open Vld, Alexander De Croo a expliqué jeudi soir sur la VRT que les négociations sur BHV pourraient reprendre mais à certaines conditions. Il a ainsi fixé un nouvel ultimatum.
"Si ceux qui ont brisé la confiance font un effort pour la restaurer, on peut réévaluer la situation", a-t-il expliqué. Mais pour lui, le texte de discussion doit aussi rester dans les limites du texte de Jean-Luc Dehaene. Le leader des libéraux flamands fixe le nouvel ultimatum à jeudi prochain.
Les présidents des partis francophones, réunis vendredi sur La Première, se disent prêts à rouvrir les discussions avec l'Open Vld mais n'acceptent pas de nouvel ultimatum. "Je veux bien saisir cette nouvelle opportunité mais ne fixons pas de nouveau délai. Si on nous dit que nos thèses francophones sont acceptées ou si nous cédons tout, on peut tout faire en deux heures. Mais ce n'est pas le cas", a remarqué le président du PS, Elio Di Rupo.
La situation politique reste néanmoins très confuse. Le roi Albert II a repris vendredi à 10H30 ses consultations des présidents de parti avec la présidente du CD&V Marianne Thyssen.

Vers 11H15 ou 11H30, c'est le président du PS, Elio Di Rupo, qui est attendu au Palais.
Le souverain reprendra ses consultations l'après-midi avec Joëlle Milquet (cdH) à 14H30, avant de recevoir le co-président des Verts Jean-Michel Javaux à 15H30, puis son homologue flamand Wouter Van Besien à 16H30. C'est la présidente du sp.a, Caroline Gennez, qui devrait terminer la série d'entretiens à 17H30.
Jeudi, le premier ministre Yves Leterme a présenté la démission du gouvernement au Roi. Ce dernier ne l'a pas encore acceptée et a débuté, dès jeudi après-midi, une série de consultations.
En réalité, les quatre partis qui restent au sein de la coalition conservent mathématiquement une majorité d'élus à la Chambre. Mais le départ de l'Open Vld rend difficile sa survie car la tradition qui veut qu'il y ait un équilibre entre partis flamands et francophones au sein du gouvernement est remise en cause. Il y subsiste en effet trois formations francophones pour une seule formation flamande, le parti chrétien-démocrate de Leterme.
Séance plénière annulée à la Chambre


Le Parlement aurait tout à fait pu voter la scission de BHV jeudi, comme le demandaient les partis flamands et contre l'avis des francophones, même si le gouvernement avait déjà démissionné. Ce n'a pas été le cas, vu que le président de la Chambre, Patrick Dewael, a proposé aux chefs de groupe du Parlement de ne pas tenir de séance plénière tant que le Roi consulte. Proposition qui a été acceptée. La prochaine séance plénière aura lieu jeudi prochain.
Patrick Dewael, a été reçu jeudi après-midi chez le Roi. Le président du Sénat Armand De Decker a lui aussi été reçu au Palais de Laeken, de même que Alexander De Croo et Didier Reynders, président du MR.
Le Bureau du Sénat avait, lui, déjà décidé de supprimer la séance plénière que l'assemblée devait tenir jeudi après-midi.
En fin de matinée, suite au bureau de son parti, Alexander De Croo, avait déclaré que le parti n'accordait plus sa confiance au gouvernement.
Au bord du gouffre?


Selon Ivan Van de Cloot, économiste du groupe de réflexion Itinera, la Belgique risque de devoir débourser en raison de la crise politique beaucoup plus pour les emprunts conclus par l'Etat. C'est ce qu'il a expliqué dans les journaux "Het Belang van Limburg" et "De Morgen" de vendredi.
M. Van de Cloot a calculé qu'une crise politique pourrait faire grimper la différence entre les obligations d'Etat allemandes et belges de 8 à 10 points de base. "Si nous devions à nouveau ajouter 8 points de base en raison de la crise politique, cela nous coûtera immédiatement plus de 50 millions d'euros", explique l'économiste.
"Une nouvelle crise politique dans notre pays pourrait l'amener au bord du gouffre", ajoute-t-il. "Dans cette ère post-Lehman Brothers, les marchés financiers sont en mesure de semer la panique générale en Belgique."
L'expert se demande si la Belgique peut se permettre aujourd'hui une telle crise politique. "S'il s'avérait qu'une autorité solide était mise sur pied dans un futur proche, alors, un tel scénario ne devrait pas se produire. Nous devons toutefois bien nous rendre compte que les marchés financiers sont maniacodépresifs quant à la dette de l'Etat et pourraient rapidement passer d'un calme apparent à une panique généralisée avec des primes de risque de circonstance. En d'autres termes, un pays a plutôt intérêt à se tenir, dans la mesure du possible, à l'écart des colonnes de la presse mondiale."

11:02 - 23/04/2010 Copyright © L'Echo.be
Fichiers joints
Ce pays a-t-il encore un sens.pdf
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(79 Ko) Téléchargé 4 fois

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD


Dernière édition par Stans le Ven 23 Avr 2010, 4:03 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: BHV vu d’Europe : "C’est la guerre !"   Ven 23 Avr 2010, 2:55 pm

Source : http://www.rtlinfo.be/info/monde/europe/413008/

BHV vu d’Europe : "C’est la guerre !"

Citation :
Les médias étrangers, qui évoquent la crise politique belge, estiment à l'unisson qu'elle arrive à un mauvais moment, à dix semaines de la présidence belge de l'Union européenne. Et concernant notre politique nationale, certains vont loin. The Independant tirait : « Belgium at war… »

Monde - Europe 14:37

Tous tentent d'expliquer l'origine du conflit; certains correspondants se rendant dans les communes bruxelloises pour analyser la situation sur le terrain. Des journaux usent d'épithètes martiaux pour décrire le contexte. The Independant parle de "guerre" entre francophones et néerlandophones tandis que certains journaux français évoquent une "bataille des tranchées". Pour l'éditorialiste de Libération, "l'évaporation de la Belgique s'accélère" et le pays est de plus en plus divisé. Le Figaro parle pour sa part de psychodrame et de "l'insurmontable question linguistique".

Les journaux allemands évoquent de "vieilles querelles" tandis qu'en Espagne, on parle de naufrage. "La chute de la coalition belge menace la Belgique dans son rôle de présidente", souligne The Financial Times évoquant la présidence de l'UE.

Les médias étrangers rappellent que le gouvernement belge chute pour la troisième fois en moins de 3 ans. Sur son site Internet, le Figaro rappelle qu'Yves Leterme, pourtant étranger au déclenchement de cette nouvelle crise, reste "l'homme des gaffes à répétition, celui qui a entonné La Marseillaise au lieu de La Brabançonne lorsqu'un journaliste de télévision lui a demandé de chanter l'hymne national" mais souligne que ses succès électoraux -"M. 800.000 Voix"- le rend incontournable.

L'Espagne espère que la Belgique réglera sa crise

"J'espère que cette affaire en Belgique sera réglée", a déclaré le ministre espagnol des Affaires étrangères Miguel Angel Moratinos. "Evidemment, il vaut mieux qu'il y ait un gouvernement. C'est à eux qu'il revient de savoir comment surmonter cette situation temporaire", a dit M. Moratinos à des journalistes en marge d'une réunion de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord à Tallinn.

Mais le ministre espagnol ne s'est pas montré particulièrement inquiet quant aux conséquences pour l'UE de la crise belge. La présidence espagnole, comme il est de coutume pour préparer le passage de témoin, a "déjà travaillé sur les principaux sujets européens" avec la Belgique, a-t-il assuré.


_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Bruxelles-Hal-Vilvorde, une région hybride   Ven 23 Avr 2010, 3:01 pm

Source : http://www.lemonde.fr/international/article/2010/04/23/bruxelles-hal-vilvorde-une-region-hybride-qui-risque-de-faire-exploser-le-pays_1341660_3210.html

Bruxelles-Hal-Vilvorde, une région hybride qui risque de faire exploser le pays - 23.04.10 | 13h14

Citation :
BHV : trois lettres qui résument les malheurs de la Belgique et symbolisent un montage institutionnel d'une infinie complexité, qui, aujourd'hui, touche sans doute à ses limites extrêmes. BHV, comme Bruxelles-Hal-Vilvorde. Un arrondissement judiciaire et une circonscription électorale qui réunit les 19 municipalités formant la région de Bruxelles et 35 communes du Brabant flamand.

Une structure que certains (flamands surtout) décrivent comme hybride, à cheval sur Bruxelles bilingue et la Flandre unilingue - et désireuse que tous les points de son territoire le deviennent.

D'autres (francophones surtout) voient plutôt BHV comme le dernier trait d'union au sein d'une Belgique qui, depuis 1970, a confié, par vagues successives, des pouvoirs très étendus à ses régions : la Flandre, la Wallonie et - plus tard - Bruxelles. Une Belgique divisée par bien d'autres choses : la langue, la culture, l'économie, la politique (la gauche domine en Wallonie, la droite en Flandre).

En 1963, le monde politique commence à réformer l'Etat unitaire, né 133 ans plus tôt, de la volonté des grandes puissances. Un Etat longtemps dominé par les francophones et progressivement confronté aux revendications linguistiques, culturelles, puis politiques et économiques du "mouvement flamand", une structure qui traverse tous les grands courants politiques.

C'est en 1963 qu'est tracée la "frontière linguistique", ligne fictive divisant le territoire en deux. Bruxelles est dans une situation paradoxale : très majoritairement francophone, elle est géographiquement située en Flandre. A sa périphérie - sur le sol flamand, donc - va progressivement s'installer une population francophone qui se voit garantir des droits : celui d'être jugée dans sa langue et de voter pour des candidats francophones bruxellois. Six municipalités sont, en outre, dotées d'un statut spécial : les francophones y sont progressivement devenus majoritaires et y acquièrent des "facilités", dont, surtout, le droit d'obtenir - sur demande - des documents administratifs dans leur langue.

"PRIVILÈGES"

Au fil du temps et des réformes institutionnelles, le "cas" BHV est devenu de plus en plus insupportable aux yeux d'une Flandre politique, partagée entre fédéralistes, autonomistes et séparatistes. Le premier courant perdant progressivement du terrain au profit des deux autres qui, ensemble, drainent aujourd'hui quelque 40 % de l'électorat.

La persistance de l'arrondissement bilingue a acquis une puissance symbolique. Il est vu comme l'endroit où des francophones refusent l'assimilation, l'usage du néerlandais, et tentent de maintenir des "privilèges" des temps passés. Ces populations, souvent aisées, qui ont fait grimper les prix de l'immobilier, sont perçues comme les héritières de l'élite qui a dominé, et parfois méprisé, le "petit peuple" flamand.

Le cas de trois bourgmestres (maires) francophones de communes "à facilités" est devenu le véritable point de crispation. Elus démocratiquement en 2006, ils n'ont pas été nommés par la région flamande, qui leur reproche d'avoir distribué des convocations en français aux électeurs... francophones.

L'affaire va ressouder des partis francophones plus divisés qu'il n'y paraît sur le sort de BHV. Et pousser des partis flamands unanimes à voter, en novembre 2007, la scission de l'arrondissement. C'était en commission de la Chambre. Et c'est le même texte que certains voulaient faire adopter, jeudi 22 avril, en séance publique. Bloc flamand contre bloc francophone. Du jamais-vu dans l'histoire du royaume.

D'où l'idée que BHV est bel et bien "la" bombe qui pourrait, un jour, faire exploser le pays du roi Albert II. Un pays qui, s'il survit, n'échappera pas à de nouvelles réformes institutionnelles. Parce que la Flandre les veut.

Jean-Pierre Stroobants

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
François Barberis
Modérateur
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 300
Age : 75
Localisation : Montpellier
Langue : français
Emploi/loisirs : Economiste, Géopolitologue, conférencier
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   Ven 23 Avr 2010, 3:05 pm

Peut-être sommes nous en train de vivre le basculement de l'opinion publique francophone en Belgique.


Il ne vous a pas échappé que des événements importants se sont déroulés à Bruxelles ces dernières 48heures.
Mais ces événements ne sont peut-être pas ceux auxquels vous pensez immédiatement : la chute du gvt et l'apparente union des partis Fr.
Ces deux événements étaient somme toute assez prévisibles, surtout la chute du gvt, depuis que l'Open VLD avait fait monter la pression, et il régnait déjà, bien avant l'ouverture des "négociations" un air de rupture. L'union tactique des partis francophones est un peu plus surprenante, mais pas tant que ça, puisque en fait ils cherchent simplement à durer (du moins pour l'Olivier) et l'enclenchement de la "sonnette d'alarme" n'est qu'un palliatif.
Quant à la démonstration de force du Vlam's Bélang par "l'occupation" de la chambre des députés, c'est aussi un non-événement, même s'il est lourd de symboles.

Les deux vrais événements, ceux qui vont peut-être changer la donne du jeu politique belge sont à chercher ailleurs.

Le premier de ces deux événements est, selon moi, le basculement de l'opinion publique belge.
ce basculement m'est apparu très clairement en étudiant les forums de La Libre et de la Dernière heure qui traitaient de la chute du gouvernement
Ces deux quotidiens mettent à la disposition de ceux qui veulent intervenir un outil très intéressant qui permet de classer les messages en fonction du nombre de votes favorables.
Lorsque l'annonce de la chute du gvt Leterme a été rendue publique, le forum de la DH comptait environ 250 messages et celui de La Libre plus de 300 concernant ce sujet. En demandant le tri, j'ai pu faire apparaître une série de messages ayant obtenu entre 150 et 200 votes favorables. Or, tous ces messages "de tête" délivraient essentiellement une vision séparatiste de la situation, certains avec colère, d'autres avec calme. Il fallait aller très loin dans le classement pour trouver les premiers messages de déni, d'appel à la négociation et au marchandage (les étapes 1, 2 et 3 du processus de deuil tel que parfaitement décrites par notre ami Zmodem dans un autre fil).
Cette prédominance des messages d'acceptation de la séparation n'avait d'ailleurs pas échappé à un autre intervenant qui notait lui aussi avec pertinence que jamais il n'avait connu une telle situation de rejet et d'appel à la séparation. C'est d'ailleurs en lisant ce message (qui avait reçu plus de 150 votes favorables sur la DH -de mémoire) que j'ai eu l'idée de poursuivre sur La Libre, où j'ai retrouvé le même phénomène.
C'était un véritable basculement de l'opinion publique. Basculement à chaud certes, non totalement significatif, mais basculement quand-même.

Le second événement -et celui-ci n'a pu vous échapper- c'est l'éditorial de Béatrice Delvaux, Redac-chef du Soir, carrément, ouvertement séparatiste appelant au deuil de la Belgique, édito rédigé à froid et en concertation avec toute l'équipe de sa rédaction (c'est du moins ce qu'elle a déclaré dans le forum de ce matin); édito si à contre courant de la ligne rédactionnelle du quotidien qu'il a été repris par le Monde et le Figaro.
Or j'ai eu l'occasion de dire sur ce forum que l'un des événements accélérateurs du processus de séparation belge était précisément le basculement éditorial du Soir.
Nous y voilà donc peut-être, même si dans les éditions d'aujourd'hui ce quotidien semble avoir fait un peu machine arrière en se félicitant du retour possible de la négociation et de l'ouverture proposée par Open VLD.

Il ne fait pas de doute que si Le Soir confirmait le basculement de sa ligne éditoriale, l'opinion publique belge s'en trouverait rapidement modifiée, avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer sur le processus conduisant à la scission de ce pays.
Fichiers joints
Ce pays a-t-il encore un sens.pdf
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(79 Ko) Téléchargé 0 fois


Dernière édition par Stans le Ven 23 Avr 2010, 4:06 pm, édité 1 fois (Raison : Copie de l'éditorial dont parlait François)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   Ven 23 Avr 2010, 3:41 pm

Un autre élément qui va dans le sens de ton analyse mon cher François c'est la quasi-absence de drapeaux noir-jaune-rouge mis aux fenêtres des particuliers (surtout à Bruxelles) comme ce fut le cas en 2007 ! Soit les vieux Belges belgicains sont brutalement morts d'une crise cardiaque cette nuit en apprenant la triste nouvelle soit ils commencent à se rendre à l'évidence d'un changement de "régime".

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 52
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   Ven 23 Avr 2010, 10:30 pm

Grasse, Quartidi 4 Floréal, An CCXVIII.

Chers tous,

en écho à ce spectaculaire revirement de l'opinion publique francophone de Belgique, on peut noter dans l'Hexagone un net changement dans le traitement médiatique de la situation en Belgique. Pour être moins inattendu, ce changement n'en est certainement pas moins significatif: la scission du royaume, il n'y a pas longtemps encore considérée selon les commentateurs comme un événement improbable, peu souhaitable ou éloigné dans le temps, voire traité sous l'angle de la dérision, est maintenant très sérieusement présentée comme un événement plus que plausible qui pourrait survenir à courte échéance. La convergence prochaine des opinions française et belge francophone sur le devenir du royaume me semble prometteuse... à moins que les médias, inconstants comme à l'accoutumée, ne lui portent un coup fatal en braquant tous leurs projecteurs sur la crise grecque ou sur les derniers écarts de langage de Sarkozy!

Salut et Fraternité! france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   Ven 23 Avr 2010, 10:38 pm

@Ardennais a écrit:
... à moins que les médias, inconstants comme à l'accoutumée, ne lui portent un coup fatal en braquant tous leurs projecteurs sur la crise grecque ou sur les derniers écarts de langage de Sarkozy!

Effectivement mon cher Ardennais : les petites phrases colériques de SARKOZY défrayent davantage la presse française qu'une douzaine de calamités mondiales politiques ou naturelles réunies ! On n'a que la presse (people) que l'on mérite ! Rolling Eyes

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Retour du pétainisme   Ven 23 Avr 2010, 10:50 pm

Voici le point de vue de l'inénarrable sénateur-bourgmestre PS de Molenbeek-Saint-Jean (commune de Bruxelles), le prototype du pétainiste des temps modernes prêt à signer tous les compromis possibles et immaginables avec la Flandre SANS compensation substantielle (comme l'élargissement de Bruxelles) du moment que la Région de Bruxelles reçoive quelques vagues promesses de refinancement de l'État fédéral (dirigé majoritairement par les Flamands) et qui s'obstine à ne pas voter de loi contre le port de la burqa car sa commune est peuplée de près de 50% de musulmans souvent intégristes (bel exemple de courrage politique).



Source : http://levif.rnews.be/fr/news/actualite/belgique/philippe-moureaux-le-mr-est-prisonnier-du-fdf/article-1194719618367.htm



23 avril 2010 à 09h53
Philippe Moureaux: "Le MR est prisonnier du FDF"


Philippe Moureaux, bourgmestre de Molenbeek et président de la fédération socialiste bruxelloise, est aussi le spécialiste des questions institutionnelles au PS. Selon lui, l’intransigeance du FDF a contribué à la crise actuelle.


Philippe Moureaux. © Belga



LeVif/L'Express: Avez-vous été surpris par la crise qui est survenue hier, jeudi, à la Chambre?

Philippe Moureaux: J’ai été assez surpris par l’accélération du côté du VLD. Mais j’ai aussi rappelé à plusieurs reprises à mes collègues que si on ne faisait pas chacun un effort, on allait au devant de graves ennuis.

Les responsables des partis présents autour de la table (CD&V, Groen!, PS, MR, CDH, Ecolo) n’ont-ils pas commis l’erreur de négliger l’ultimatum de l’Open VLD?

Je me demande si Dehaene lui-même a bien mesuré ce qui se passait au VLD. Herman De Croo, le père de l’actuel président du parti, est réputé modéré sur le plan communautaire. Peut-être que Dehaene a cru que son fils le serait aussi.

Est-il exact que l’ébauche de compromis ficelé par le négociateur royal Jean-Luc Dehaene était totalement défavorable aux francophones?

Par rapport à toutes les pistes que Dehaene a laissé entrevoir pendant la phase préparatoire des négociations, il est vrai que beaucoup se sont refermées. Il y a plusieurs propositions favorables aux francophones qui ont disparu dans la phase finale. Cela nous a tout de même surpris. Jean-Luc Dehaene est flamand, c’est clair… Mais quand j’entends certains se plaindre que Dehaene soit trop flamand, je m’étonne un peu.

Expliquez-vous.

Quand il était Premier ministre, Herman Van Rompuy avait conçu un groupe composé de Jean-Luc Dehaene, Guy Verhofstadt, Louis Michel, Melchior Wathelet père et moi-même. Ce groupe devait formuler des propositions susceptibles de résoudre le problème BHV. Le MR a tout de suite dit que ce n’était pas possible. La crise interne du parti, dans laquelle Louis Michel allait jouer un rôle n’avait pas encore eu lieu, mais elle était déjà en gestation, probablement. Quant à Joëlle Milquet (CDH), elle ne voulait pas non plus de ce groupe de cinq personnes. Il a donc fallu trouver une autre solution… Autrement dit, c’est le MR et le CDH qui ont adoubé Dehaene. Venir s’en plaindre après, c’est un peu étonnant.

On sent l’ensemble des partis flamands tétanisés par la N-VA. Le parti indépendantiste de Bart De Wever caracole dans les sondages et menace même de devenir le premier parti au nord du pays.
On est tout de même un peu prisonniers de nos extrêmes, de chaque côté de la frontière linguistique.

Le CD&V n’a-t-il pas commis une erreur fondamentale, en 2004, en décidant de bâtir un cartel avec la N-VA, qui était jusque là un petit parti (moins de 5% des voix aux élections législatives de 2003)? D’une certaine manière, le CD&V a contribué au succès actuel de Bart De Wever.

Ouh la la… Vous remontez loin, là. On pourrait aussi remonter à la décision des libéraux francophones de faire alliance avec le FDF, en 1992. On pourrait aussi parler d’une erreur fondamentale.

Vous considérez que la présence du FDF au sein du MR constitue l’un des causes de la crise actuelle?
Le MR est prisonnier du FDF, c’est clair.

Sans l’intransigeance du FDF, il aurait été possible de respecter l’ultimatum fixé par l’Open VLD, et d’aboutir à un accord sur Bruxelles-Hal-Vilvorde pour ce jeudi?
Non. Pas pour ce jeudi. Mais si certains Flamands ont pensé qu’il était totalement impossible d’arriver à un accord, ce qui est le diagnostic du VLD, c’est parce qu’ils ont eu l’impression de ne plus pouvoir discuter avec le MR.

Après ce coup de force de l’Open VLD, y a-t-il encore des partis raisonnables en Flandre?

Peut-être pas. Mais on sera bien obligés de discuter avec eux.

Entretien réalisé par Pierre Havaux et François Brabant

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 52
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Ce doit être ça, être "modéré"!   Ven 23 Avr 2010, 11:11 pm

Grasse, Quartidi 4 Floréal, An CCXVIII.

Cher Stans,

"Hors de la Belgique (même flamandisée), point de salut" ? Il est effectivement sidérant d'être aussi indécrottablement belgicain à un moment de l'histoire où l'opinion publique est susceptible de basculer radicalement!

Salut et Fraternité! france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
guy
Membre fidèle
Membre fidèle


Masculin
Nombre de messages : 182
Age : 75
Localisation : Draguignan (France - Dépt du Var) - Ardennais d'origine
Langue : français
Emploi/loisirs : Retraité profession juridique - Loisirs : histoire, actualité politique, bricolage, musique, informatique, photo, cuisine
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   Sam 24 Avr 2010, 12:09 am

J'ai aussi le sentiment que les faits et événements majeurs et significatifs de ces dernières 48 heures sont :
- la prise de conscience croissante par l'opinion francophone de la probabilité voire de l'inéluctabilité d'une scission de la Belgique,
- cette même prise de conscience par le Soir (éditorial de Béatrice Delvaux), ce qui eût été inconcevable il y a quelques semaines,
- et par la presse et les médias audiovisuels français, qui sensibilisent progressivement l'opinion.

_________________
Salut et Fraternité
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/dossiersjuridiquesdeguy
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 52
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   Sam 24 Avr 2010, 7:33 am

Grasse, Quintidi 5 Floréal, An CCXVIII.

Chers tous,

il est indéniable qu'à la relecture de toute l'histoire récente de la Belgique, en dégageant sur la continuité les lignes de force qui sous-tendent l'évolution du pays, nous sommes arrivés en ce mois d'avril à la croisée des chemins, à l'un de ces instants-charnières de l'Histoire où tout peut advenir. Toutes les conditions nécessaires au changement sont sur le point d'être réunies. Pour être nécessaires, seront-elles suffisantes? Il s'est déjà vu qu'une maturation semblable survienne au plus mauvais moment, et que les conséquences d'événements extérieurs soient venues contrer un aboutissement apparemment inéluctable. Tout est donc possible.

Salut et Fraternité! france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
guy
Membre fidèle
Membre fidèle


Masculin
Nombre de messages : 182
Age : 75
Localisation : Draguignan (France - Dépt du Var) - Ardennais d'origine
Langue : français
Emploi/loisirs : Retraité profession juridique - Loisirs : histoire, actualité politique, bricolage, musique, informatique, photo, cuisine
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   Sam 24 Avr 2010, 3:00 pm

Je me demande si la mission que le Roi vient de confier à Didier Reynders avec l'accord des partis flamands n'est pas un piège.
Les "contreparties" (cacahuètes) du plan Dehaene sont pour la Flandre un maximum non négociable. Dehaene n'ayant pu faire passer la pilule chez les francophones qui voient en lui le porte-parole des intérêts flamands, d'aucuns pensent certainement que Reynders, francophone et vice-premier ministre, serait mieux placé pour faire passer cette pilule auprès des francophones, et que, s'il n'y parvenait pas, la responsabilité de l'échec et de la rupture reviendrait aux francophones (et non plus à l'Open VLD).
Les jours qui viennent nous le diront ...

_________________
Salut et Fraternité
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/dossiersjuridiquesdeguy
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   Sam 24 Avr 2010, 3:11 pm

@Ardennais a écrit:
Grasse, Quintidi 5 Floréal, An CCXVIII.

Chers tous,

il est indéniable qu'à la relecture de toute l'histoire récente de la Belgique, en dégageant sur la continuité les lignes de force qui sous-tendent l'évolution du pays, nous sommes arrivés en ce mois d'avril à la croisée des chemins, à l'un de ces instants-charnières de l'Histoire où tout peut advenir. Toutes les conditions nécessaires au changement sont sur le point d'être réunies. Pour être nécessaires, seront-elles suffisantes? Il s'est déjà vu qu'une maturation semblable survienne au plus mauvais moment, et que les conséquences d'événements extérieurs soient venues contrer un aboutissement apparemment inéluctable. Tout est donc possible.

Salut et Fraternité! france

Les veilles des révolutions sont parfois étonnamment calmes mon cher Ardennais, un calme trompeur ! docteur

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 52
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   Sam 24 Avr 2010, 4:18 pm

Grasse, Quintidi 5 Floréal, An CCXVIII.

Cher Guy,

on peut effectivement se demander quelles sont les motivations voire les calculs tactiques du Roi dans ces choix successifs et apparemment contradictoires. A ce petit jeu, chaque communauté y va de son analyse. Certains commentateurs se sont même hasardés à avancer que le choix de Jean-Luc Dehaene, immanquablement perçu par les Francophones comme étant d'avance favorable à une issue avantageant les seuls Flamands, aurait été dicté par le désir secret de ne pas voir les négociations aboutir : thèse d'un roi lassé, décidé à sceller le sort de son royaume, désirant rendre les Flamands responsables de l'échec? (thèse flamingo-belgicaine)
Aujourd'hui, le recours à Didier Reynders est lu par certains comme une tentative de rendre cette fois-ci les francophones responsables du très plausible nouvel échec! (thèse franco-belgicaine?)

A quoi songe(nt) réellement le Roi (et ses conseillers)? Mais suivent-ils seulement une logique bien précise ou bien sont-ils désemparés et (ré)agissent-ils au coup par coup, pour ne pas dire "au petit bonheur la chance"?

La seule certitude qui semble se dessiner, c'est que BHV est un noeud gordien qu'il va falloir trancher, faute de pouvoir le dénouer!

Salut et Fraternité! france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   Sam 24 Avr 2010, 4:29 pm

Tu devrais aussi savoir qu'à la mort du Roi Baudouin Ier tout le monde pensait que Philippe, le fils d'Albert devait monter au trône car son oncle - sans enfants - l'avait éduqué pour devenir roi ! Or, à la surprise générale, un certain Jean-Luc DEHAENE, alors premier ministre y a opposé son veto formel et a exigé que ce soit le frère du roi défunt qui monte au trône et non le neveu, sans autre explication ! Quel est ce pacte qui lie DEHAENE à Albert II contre celui qui aurait du être Philippe Ier ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 52
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Vous avez dit: bizzare?   Sam 24 Avr 2010, 6:49 pm

Grasse, Quintidi 5 Floréal, An CCXVIII.

Cher Stans,

je savais effectivement qu'Albert était monté sur le trône à la place de Philippe, mais que Jean-Luc Dehaene en soit responsable m'avait échappé! Voilà qui est fort surprenant et ouvre des perspectives inattendues... et permet tous les fantasmes. Sachons ne pas nous égarer en supputations hasardeuses... Quoique?
Je pense m'être mal expliqué dans mon message de 7h33: ce que je voulais dire, c'est que des préoccupations d'ordre social ou de politique internationale sans rapport direct avec le dossier BHV pourraient contribuer à maintenir l'existence de la Belgique coûte que coûte alors même que pour la première fois, les avis des principaux intéressés semblent converger vers une séparation. Toutes les conditions seront peut-être bientôt réunies, mais les élites suivront-elle l(es) opinion(s) publique(s)?

Salut et Fraternité! france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis   

Revenir en haut Aller en bas
 
BHV : Jour J + 4 - Le Roi consulte ou le sursis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» 1 blague par jour du Père Noël ^^
» 6eme jour de protéines pures et je n'ai pas le livre
» Un jour en Normandie.
» Est-ce que votre BC ferme entre Noël et le Jour de l'an?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Bruxelles et sa périphérie-
Sauter vers: