FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Charles Quint

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Charles Quint   Ven 14 Avr 2006, 10:52 pm

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Quint

Citation :
Charles de Habsbourg ou Charles Quint, (né le 25 février 1500 à Gand - mort le 25 septembre 1558 au monastère de Yuste (Espagne) fut empereur germanique (1519-1555) sous le nom de Charles V d'Allemagne, roi d'Espagne officiellement sous le nom de Charles Ier d'Espagne mais surtout connu sous le nom de Carlos Quinto en Espagne et en Amérique latine, roi de Sicile sous le nom de Charles IV (1516-1558) et duc de Brabant sous le nom de Charles II de Brabant (1515-1558).
Charles était le fils ainé de Philippe le Beau et de Jeanne la Folle et, par celle-ci, petit-fils de Ferdinand II d'Aragon et d'Isabelle Ire de Castille.



Citation :
Biographie

Jusqu'en 1517, il fut élevé aux Pays-Bas bourguignons où il fut instruit par Adrien d'Utrecht, le futur pape Adrien VI. En 1506, à la mort de son père, Charles hérita des Pays-Bas bourguignons et de la Franche-Comté.

À la mort de son grand-père Ferdinand, en 1516, Charles devint roi de Castille, conjointement avec sa mère et hérita aussi de l'Aragon, la Haute-Navarre, Grenade, Naples, la Sicile, la Sardaigne et les possessions espagnoles en Amérique.

En 1519, à la mort de son grand-père Maximilien, il hérita des territoires des Habsbourg en Autriche et fut élu empereur du Saint Empire romain germanique. Il avait eu pour compétiteur François Ier roi de France. Les deux rivaux se firent longtemps la guerre.

Il se maria avec l'infante Isabelle de Portugal (1503-1539), la sœur de Jean III de Portugal, qui s'était marié peu de temps auparavant avec Catherine, la sœur de Charles.

Durant son règne, Charles mena de nombreuses guerres avec la France; dont la première eu lieu dans le nord de l'Italie en 1521. En 1527, ses troupes saccagèrent Rome, ce qui lui causa quelques embarras mais lui permit d'empêcher le pape d'annuler le mariage de Henri VIII d'Angleterre avec Catherine d'Aragon qui était sa tante.

En tant qu'empereur du Saint-Empire, il invita Martin Luther à la diète de Worms en 1521, lui garantissant la liberté s'il se présentait.

La même année, il condamna Luther et ses partisans, mais préoccupé par d'autres problèmes il fut incapable de contenir le protestantisme.

En 1525, lors d'une guerre menée par Henri VIII d'Angleterre, Charles captura François Ier de France à la bataille de Pavie et le força à signer le traité de Madrid en 1526 par lequel la France renonçait à ses prétentions sur le nord de l'Italie (en particulier le Milanais) et sur le duché de Bourgogne. Toutefois, quand il fut relâché, François renia le traité : de là une nouvelle guerre (1526), que signalèrent la prise de Rome par le connétable de Bourbon (1527), et l'expédition de Lautrec dans le royaume de Naples (1528).

En 1529, le traité de Cambrai, signé avec la France mit fin à cette guerre, et la paix de Barcelone, signée avec le pape, confirmèrent Charles comme empereur germanique et lui permit de garder les terres qu'il avait acquises en Italie.

Pendant de nombreuses années, Charles combattit l'Empire ottoman et son sultan, Soliman le Magnifique, qui, le long des côtes de la Méditerranée, menaçaient les possessions des Habsbourg et la paix dans l'Europe occidentale.

Charles-Quint, bronze par Leone LeoniCharles-Quint fit aussi plusieurs expéditions en Afrique : en 1535, Charles gagna une importante bataille à Tunis contre Khayr ad-Din Barberousse, mais en 1536, François Ier de France s'allia avec Soliman contre Charles. En 1536, Charles-Quint reprit les armes, pour secourir sou allié, le duc de Savoie, attaqué par François Ier, et vint assiéger Marseille; il fut obligé de se retirer, et conclut à Nice en 1538 une trêve de 10 ans.

Alors qu'en 1538, François Ier fut persuadé de signer un traité de paix, en 1542 il s'allia à nouveau avec les Ottomans. En 1539, il obtint du trop confiant François Ier la permission de traverser la France pour aller réprimer la révolte des Gantois et fut reçu à Paris avec magnificence. En 1541, il échoue devant Alger.

Il n'en recommença pas moins la guerre avec la France en 1542 ; Charles s'allia avec Henri VIII d'Angleterre ; mais son armée fut défaite à Cérisoles, ce qui amena la trêve de Crepy (1544). Plus tard, Charles signa un humiliant traité avec les Ottomans afin d'avoir un peu de répit, vu les coûts énormes engendrés par leurs guerres.

En 1545, l'ouverture du concile de Trente marque le commencement de la Contre-Réforme et Charles gagna quelques princes du Saint-Empire à la cause catholique. En Allemagne, Charles fit tous ses efforts pour s'opposer à la Réforme, il attaqua aussi la ligue de Smalkade en 1546 et défit Jean-Frédéric de Saxe et fit emprisonner Philippe Ier de Hesse en 1547. Il défit à Muehlberg les Protestants confédérés (1547) ; lors de la Diète de Augsbourg, en 1547, il créa un compromis doctrinal, qu'il espérait convenir à la fois aux catholiques et aux protestants. En 1548, il fit des Dix-sept Provinces des Pays-Bas, une entité séparée de l'Empire et de la France.

Il fut contraint néanmoins de signer en 1552 la paix de Passau, qui assurait aux Réformés la liberté de conscience. La même année, il tourna de nouveau ses armes contre la France, mais il assiégea inutilement Metz, que défendait François de Guise (1552).

En 1556, affaibli par la vieillesse et les maladies, aigri par les revers, Charles abdiqua de ses différentes fonctions. Déjà depuis plusieurs mois, il avait transmit ses possessions non autrichiennes à son fils Philippe II d'Espagne, tandis que les possessions autrichiennes et la dignité d'empereur romain germanique revenaient à son frère Ferdinand.

Souffrant de la goutte, et très marqué par la disparition en 1555 de sa mère Jeanne la Folle (malgré leur absence de proximité affective), il se retira en 1556 au monastère de Yuste.

Armoiries


Les armoiries de Charles Quint sont un coupé qui associe les armoiries maternelles en chef (l'Espagne étant le plus puissant de ses états, avec la découverte des Amériques), et les armoiries paternelles en pointe, modifiées par l'ajout du blason du Tyrol dans l'écusson en abîme.



Le blasonnement est : coupé en chef parti en 1 écartelé en 1 et 4, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur et en 2 et 3 d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or, en 2 parti en 1 d'or à quatre pals de gueules et en 2 écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules et d'argent à l'aigle de sable, accompagné en pointe d'argent à une pomme grenade de gueules, tigée et feuilleté de sinople, et en pointe écartelé en 1 de gueules à la fasce d'argent, en 2 d'azur semé de fleurs de lys d'or à la bande componée d'argent et de gueules, en 3 bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules et en 4 de sable au lion d'or, armé et lampassé de gueules, sur le tout parti d'or au lion de sable armé, couronné et lampassé de gueules et d'argent à l'aigle éployé de gueules, membré et becqué d'or

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Charles Quint
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande à Charles CHEVALIER - AD Rouen - x Anvéville & Cliponville
» Charles Théophile FERET
» Charles Frémine
» Lintot - Message à Charles Chevallier
» Sur le pont du "Charles de Gaulle"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Histoire : de la préhistoire à nos jours :: L'époque contemporaine-
Sauter vers: