FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J + 114 : pourquoi ne pas mouiller DE WEVER ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: J + 114 : pourquoi ne pas mouiller DE WEVER ?   Mar 05 Oct 2010, 9:44 am

Source : http://www.lesoir.be/debats/editos/2010-10-05/la-belgique-a-ses-conditions-796583.php

Citation :
La Belgique, à ses conditions

BEATRICE DELVAUX

mardi 05 octobre 2010, 07:33

Et voilà, après 113 jours de négociations, la prise est débranchée. Bart de Wever a donné son verdict à la population belge : les avancées francophones sont insuffisantes, la méthode est nulle, les partenaires pas fiables. Dictant dans la foulée ses conditions pour la suite : table rase, pas de tabou et je suis à disposition au cas où.

L'édito de Béatrice Delvaux


Nommer Bart De Wever pour prendre le relais des négociations ? Cela devrait être une évidence. Au fond, s'il sait tout mieux que tout le monde – le comment, ce qui est bon pour TOUS les citoyens comme il l'a écrit hier en capitales dans le texte – et bien alors, chiche !, qu'il montre ce qu'il sait faire. D'où vient alors ce vent qui vous glace le sang à cette perspective ? Pourquoi cette peur ? Pourquoi penser, comme un interlocuteur politique hier soir, « qu'alors, il va tout faire sauter ? »

Parce qu'après 113 jours de négociations, Bart De Wever et la (non- ?) Belgique qu'il veut imposer aux francophones, suscitent toujours autant de méfiance. Il n'a pas réussi à convaincre, par des actes, des accords fermes, une attitude, qu'il pouvait être un partenaire créant une réforme acceptable par tous.

Et pourtant les francophones ont joué le jeu. Prétendre le contraire serait malhonnête, nombre d'observateurs et acteurs politiques flamands leur en font d'ailleurs largement crédit. Pas assez copernicien ? Possible. Mais il était question d'un compromis entre deux visions, pas d'un diktat ou d'une « reddition sans conditions ». A moins qu'il n'y ait, vu de la N-VA, pas d'option même intermédiaire hors de la Belgique de De Wever ? Au point de traiter de mauvais flamand tout autre parti du nord du pays qui accepte ce qui est sur table et n'ose plus dès lors se mettre sur son chemin. Cela nous mène où, ce putsch institutionnel par voie de pourrissement ?

Les conditions pour sceller un compromis n'ont jamais été aussi positives qu'après les élections : deux partis très légitimes auprès de leur communauté et la volonté francophone de conclure une réforme. Hier, Bart De Wever a pris la responsabilité de balayer tout cela d'un trait. Il vient d'ajouter une raison de plus pour les francophones de se méfier de lui. Cette fois, il ne pourra pas en blâmer les autres.


_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: J + 114 : pourquoi ne pas mouiller DE WEVER ?   Mar 05 Oct 2010, 10:01 am


Sans être un grand politologue, je pense avoir décodé le petit jeu de DE WEVER : ce dernier souhaite évidemment l'indépendance de la Flandre mais il n'en connaissait pas toutes les conséquences internationales la veille du 13 juin 2010 ! La cause ? La N-VA est un nouveau parti sans structure comme les partis traditionnels qui ont tous leurs équipes de spécialistes composés de constitutionalistes, de juristes, d'économistes et qui ont leurs relais dans les milieux syndicaux, patronaux, associatifs, etc. tant au niveau national qu'international ! Petit à petit DE WEVER aura appris que le premier qui opte pour l'indépendance devra "essuyer les plâtres" c'est-à-dire se faire reconnaître par ses pairs européens, entrer dans la zone euro, accorder le droit aux minorités (les francophones de Flandre), payer sa quote-part des dettes de l'ex-Belgique, se trouver une capitale qui ne sera plus nécessairement Bruxelles, etc., etc. Bref un beau parcours du combatant tandis que la "Belgique résiduelle" constituée par la Wallonie + Bruxelles + les Cantons de l'Est, "victime de la Flandre seccessionniste" restera dans ses pantoufles avec sa capitale, son siège au sein de l'UE, de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord, de l'Organisation des Nations unies, gardera sa monnaie et pourra gentillement accorder la protection aux minorités néerlandophones et germanophones pour faire bonne figure en attendant un éventuel rapprochement avec la France dont elle partagera la langue et la culture.
De ce qui précède, le petit jeu de DE WEVER conciste pour les plus obtus à pousser les Francophones à être les premiers à proclamer leur indépendance quitte à faire une croix sur Bruxelles mais pour cela il faudrait que la Wallonie et Bruxelles se sentent d'emblée soutenues par la France.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3348
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français (et quelques autres)
Emploi/loisirs : instituteur
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Poker menteur   Mar 05 Oct 2010, 12:37 pm

Grasse, Quartidi 14 Vendémiaire, An CCXIX.

Cher Stans,

Je ne suis pas sûr du tout que l'état-major de la N-VA n'ait pas pris conscience depuis le début des conséquences d'une scission de la Belgique (contrairement à ses électeurs, endoctrinés par la propagande flamingante). N'oublions pas que nombre des théoriciens du mouvement indépendantiste flamand sont des universitaires: ils ne sont donc pas nés de la dernière pluie! Les idées simplistes qu'ils veulent faire rentrer dans le crâne de leurs électeurs et ce qu'ils savent réellement sont deux choses bien distinctes. Preuve en est l'extrême prudence de Bart de Wever.

En revanche, je partage le reste de l'analyse: prise au piège de son propre jeu, la N-VA n'a qu'un seul moyen pour provoquer le divorce tout en se posant en victime, c'est d'exaspérer les francophones et les pousser à la faute, comme je l'écrivais sur un autre fil.

Les Flamingants se livrent à une guerre d'usure: c'est un jeu de mikado dans lequel le premier qui bouge a perdu...

Peut-être est-ce de l'extérieur que proviendra le déclic salvateur. Une déclaration, même sibylline, même apparemment anodine d'un pays frontalier pourrait être décryptée comme un signal, faire office de déclencheur et précipiter les événements.

Salut et Fraternité! france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: J + 114 : pourquoi ne pas mouiller DE WEVER ?   Mar 05 Oct 2010, 1:36 pm

@Ardennais a écrit:
Peut-être est-ce de l'extérieur que proviendra le déclic salvateur. Une déclaration, même sibylline, même apparemment anodine d'un pays frontalier pourrait être décryptée comme un signal, faire office de déclencheur et précipiter les événements.

Dans ce cas on ne pourra compter que sur Paris et non sur La Haye car les rapports entre les Néerlandais et les Flamands ne sont pas aussi chaleureux qu'entre les Français et les Francophones de Belgique !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3348
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français (et quelques autres)
Emploi/loisirs : instituteur
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Tu m'as bien compris...   Jeu 07 Oct 2010, 12:32 pm

Grasse, Sextidi 16 Vendémiaire, An CCXIX.

Cher Stans,

Citation :
Dans ce cas on ne pourra compter que sur Paris et non sur La Haye car les rapports entre les Néerlandais et les Flamands ne sont pas aussi chaleureux qu'entre les Français et les Francophones de Belgique !
Je m'exprimais à demi-mots, mais c'était bien le fond de ma pensée!

Salut et Fraternité! france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J + 114 : pourquoi ne pas mouiller DE WEVER ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
J + 114 : pourquoi ne pas mouiller DE WEVER ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Belgique fédérale-
Sauter vers: