FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J + 115 : qui sont les négociateurs ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: J + 115 : qui sont les négociateurs ?   Mer 06 Oct 2010, 1:43 pm

Source : http://www.lalibre.be/actu/elections-2010/article/614850/off-voici-comment-ils-se-font-la-guerre.html

Citation :
"Off" : voici comment ils se font la guerre

M.Bu. et V.d.W.

Mis en ligne le 06/10/2010

La détestation entre négociateurs francophones et flamands a atteint des sommets. Attention : âmes sensibles, s’abstenir.

Bien entendu, c’est off. Ce sont des traces non attribuables mais particulièrement significatives du climat de détestation cordiale qui règne actuellement entre responsables politiques du Sud et du Nord du pays.

Oui, vraiment le respect se perd Il y a quelques dizaines d’années, les négociateurs francophones et flamands se connaissaient, s’appréciaient, s’invitaient l’un chez l’autre. Les enfants des francophones allaient apprendre le néerlandais chez le collègue néerlandophone en vacances à la mer. Les Wallons recevaient les petits Flamands pour des séjours toniques en Ardenne. Il y avait encore de vraies familles politiques, de vrais liens politiques mais aussi amicaux. Un exemple : le pacte d’Egmont négocié en 1977. Même si ce pacte a finalement été dénoncé par le CVP de l’époque, la négociation s’était déroulée dans la meilleure ambiance qui soit. Et pourtant, elle faisait se côtoyer des personnalités aussi différentes qu’Antoinette Spaak (FDF) et Hugo Schiltz (Volksunie). Entre l’élégante francophone et le gentleman flamand, le courant passait bien et même s’ils étaient mus par des idéaux très différents, ils avaient la volonté d’arriver à un véritable compromis. Plus tard, la distanciation entre francophones et flamands s’est accentuée. Elle peut expliquer, en partie, la difficulté croissante de nouer des accords institutionnels et la longueur des crises politiques. Car à chaque négociation, les négociateurs doivent d’abord passer un temps infini à découvrir l’autre, à connaître sa psychologie, sa stratégie, ses limites personnelles et politiques. Depuis quelques années, les discussions institutionnelles sont très vives. La méconnaissance réciproque des élus francophones et flamands explique en partie cette difficulté.

Morceaux choisis et extraits virulents des récentes conversations avec de nombreux acteurs politiques francophones et flamands. Veuillez noter : les propos les plus choquants n’ont pas été retranscrits

-Un francophone à propos de Bart De Wever : "Ce type est vraiment pathologique. Je suis persuadé qu’il a un problème. D’ailleurs, jamais il ne regarde son interlocuteur dans les yeux. Il a toujours un regard fuyant. De plus, il n’a aucune résistance physique. Il suffit que la négociation se prolonge un peu la nuit pour qu’il donne des signes de fatigue et de faiblesse. Alors, pour se reconstituer il mange, il mange. Des gaufres. Beaucoup de gaufres..."

-Un flamand à propos du Parti socialiste : "C’est de la torture de négocier avec les socialistes, c’est physiquement devenu difficile de s’asseoir en face d’eux. Nous sommes différents d’eux à tous les niveaux, absolument sur tous les points. C’est fondamental. Irréversible. Nous ne nous comprenons sur rien. Nous n’arriverons à rien, ils donnent des notes qui ressemblent plus à des manifestes du parti communiste qu’à autre chose. C’est l’enfer. Depuis quatre mois, nous vivons en enfer."

-Un francophone à propos de Bart De Wever : "Le problème est qu’il ne sait pas négocier. Parfois, il lui arrive d’accepter certaines choses, puis il retourne devant son Stratego Group où il se fait complètement déshabiller. Alors, il revient et nous refait chaque fois le même coup : avec sa petite voix doucereuse, il nous dit : je suis vraiment désolé, désolé, mais je ne peux pas accepter l’accord. Désolé Je me suis trompé, je n’aurais pas dû dire "Oui" "

-Un Flamand à propos de Laurette Onkelinx et de Joëlle Milquet : "Onkelinx, c’est la pire, elle hurle, elle crie, elle s’agite mais elle ne fait plus peur à absolument personne. Elle brasse du vent. Ce sont des débiles, en fait. Elles ne comprennent rien à rien. Quand Milquet et Onkelinx sont ensemble sur un plateau de télévision ou dans un studio, c’est un peu comme un asile de demeurés."

-Un francophone à propos de Bart De Wever : "Ce type est une horreur. Il a un mépris à l’égard des francophones. Et des autres Flamands aussi d’ailleurs. Si les gens connaissaient la vérité le pays exploserait. I-NI-MA-GI-NA-BLE !"

-Un Flamand à propos d’Elio Di Rupo : "Di Rupo ne comprend pas grand-chose. Il est lent. Il n’a pas compris que s’il voulait une chance d’être Premier ministre il fallait qu’il se bouge un peu. Non, au lieu de ça, il ne fait rien et il se contente de se maquiller. D’ailleurs, tout le monde sait très bien quand une négociation est foutue et qu’on peut rentrer chez soi : Di Rupo quitte la salle précipitamment avant tout le monde et court aux toilettes pour se maquiller : il veut être parfait devant les caméras de télévision pour bien passer dans les interviews."

-Un francophone à propos de Bart De Wever : "Il n’est pas à l’aise avec les francophones, qu’ils soient socialistes, humanistes, écologistes Pourquoi n’est-il pas à l’aise ? Mais tout simplement parce qu’il n’est pas à l’aise avec lui-même ! Il se fout des journalistes, il se moque des gens. Tout ce qu’il distille en permanence auprès des journalistes, c’est de l’intox permanente. Nous avons affaire à un type C’est quelque chose d’épouvantable. Il nous leurre tous : c’est un double visage permanent. Dès qu’il est un peu coincé, il a mal au cœur, il a des virus "

-Un Flamand au sujet du PS : "Di Rupo ne sait absolument rien décider tout seul, il faut chaque fois qu’il ait sa chef de cabinet Anne Poutrain à côté de lui. Si elle hoche la tête, on sait déjà que Di Rupo dira "Oui" . C’est comme ça. Il considère Magnette comme un minus, d’ailleurs on ne voit jamais Magnette nulle part, à part sur les plateaux de télévision. C’est simple, c’est le seul socialiste qui sait parler trois mots de flamand. Pour Di Rupo, il n’y a qu’Onkelinx et Poutrain qui existent."

-Un francophone sur Bart De Wever : "Le problème, c’est la personnalité du type. Ce type est un vrai autoritaire, très malin. Il considère les autres partis flamands comme des moins que rien, répétant sans arrêt qu’il représente en fait 80 % des Flamands. Il a l’air comme cela d’un nounours gentil. Mais on s’est vite rendu compte qu’en fait, c’était un grand menteur. Il n’a pas respecté ses promesses politiques. Tout en étant très autoritaire, il a, à ses côtés à la N-VA, des plus radicaux que lui. Sa grande peur est de casser la N-VA. Dès qu’on le conteste, il prend ses grands airs, croyant qu’on essaye d’humilier tous les Flamands."

-Un Flamand sur Joëlle Milquet : "Milquet, on sait que c’est une folle, c’est elle qui peut faire échouer un accord si un jour on atteint un résultat avec le PS. Parce que le PS est toujours prêt à vendre les autres et vendre les sujets sur lesquels il n’a aucun intérêt. D’ailleurs, c’est ce qui s’est passé, le PS n’en a strictement rien à faire de la périphérie bruxelloise. Ils sont toujours prêts à lâcher des dossiers auxquels le CDH tient beaucoup comme les allocations familiales ou la Justice."

-Un francophone sur les Flamands : "Ou bien on arrive à leur faire entendre raison. Et on trouve une solution raisonnable. Ou bien, il faut une solution plus structurelle. Mais ils ne veulent pas : quand on leur dit : "Partez, prenez votre indépendance" , en fait, ils ne veulent pas parce qu’ils veulent piquer Bruxelles ! A l’échelle du monde, la Flandre, sans Bruxelles, c’est quoi ? Qu’est-ce que cette région avec une langue de zouaves, là ? Qu’est ce que c’est que cela pour un bazar ?"

Bien entendu, tout ceci est off Et cet article s’autodétruira quand vous en aurez achevé la lecture.

Ambiance ...

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Thierry
Membre initié
Membre initié


Masculin
Nombre de messages : 331
Age : 59
Localisation : France
Langue : français
Emploi/loisirs : politique
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: J + 115 : qui sont les négociateurs ?   Mer 06 Oct 2010, 3:14 pm

niveau bac à sable tant pour les feuilles de choux qui publient ça que pour les "gamins"en train de se chamailler
La Belgique a de la chance (et les moyens)de pouvoir se payer le luxe de ce spectacle comique tout en ayant par ailleurs un gouvernement demissionaire mais toujours interimaire en affaires courantes depuis des mois et par ailleurs présider temporairement le Conseil européen (ça c'est le pompom du summum du ridicule de cette technocratie UE)
Dommage que le peuple ne pipe jamais mot et soit si passif de chaque côté de la frontiere linguistique....

Le Monde bouge à côté: le constructeur chinois Geely qui après Volvo viendrait s'installer en Flandre?le TGV bientôt pour faire 1500 km et relier Paris à Budapest d'une traite sans quitter sa rame!
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Membre initié
Membre initié


Masculin
Nombre de messages : 331
Age : 59
Localisation : France
Langue : français
Emploi/loisirs : politique
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: J + 115 : qui sont les négociateurs ?   Mer 06 Oct 2010, 4:14 pm

Plus sérieusement:

La NVA a touché là ou ça fait mal
Laurette Onkelinx, PS hier à la RTBF
« Que cela soit clair, nous n'accepterons pas un appauvrissement structurel de la population en Wallonie et à Bruxelles »

on touche là au coeur même du problême, le fric ,avec l'envie de rupture de « la solidarité nationale » ou alors « à conditions »
c'est le debut de la fin mais bon, la construction Belgique a une certaine résilience et une constitution politique qui a prévu des cloisons etanches(comme sur le Titanic)
A suivre pour la durée du naufrage en cours .L'iceberg a déjà déchiré certaines parois c'est certain maintenant


bloc VL votant à 76% ext droite-droite-centre droit
bloc W votant à 62% gauche-centre gauche
Le fameux compromis à la belge fuit de partout,,les pompes marchent plein régime....
quel est le degré de résilience de la construction politique belge????tout réside la
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Bart DE WEVER ou le César nu   Mer 06 Oct 2010, 4:38 pm

Peut-être mais certaines remarques au vitriol sont très pertinentes surtout en ce qui concerne Bart DE WEVER mon cher Thierry. Il est bon de savoir que ce personnage ne peut faire le moindre pas en avant sans son fameux "Groep Stratego" bien plus à droite que lui et qui détricote systématiquement les timides accords que le "Chef" conscent lors des négociations ! La garde prétorienne du "Chef" ne laisse décidément rien passer en faveur des Francophones et c'est la queue entre les jambes qu'il doit revenir le lendemain de chaque préaccord pour affirmer que ce n'est pas vraiment ce qu'il a voulu dire ou que ce n'est pas encore suffisant quitte à mentir éhontément s'il n'a pas d'autre échappatoire !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Thierry
Membre initié
Membre initié


Masculin
Nombre de messages : 331
Age : 59
Localisation : France
Langue : français
Emploi/loisirs : politique
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: J + 115 : qui sont les négociateurs ?   Mer 06 Oct 2010, 4:42 pm

Je ne te comprends pas, tu veux la France ou quoi?là tu tapes sur BDW qui est ton seul espoir pour detricoter cette Belgique là?
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: J + 115 : qui sont les négociateurs ?   Mer 06 Oct 2010, 4:52 pm

Thierry a écrit:
Je ne te comprends pas, tu veux la France ou quoi?là tu tapes sur BDW qui est ton seul espoir pour detricoter cette Belgique là?

Le problème avec Bart DE WEVER, mon cher Thierry, c'est qu'il n'ose plus franchir le Rubicon ! Il voudrait bien d'une Flandre indépendante à condition que ce soit les Francophones qui fassent le premier pas car "on" lui a fait comprendre que c'est le premier qui fait sécession qui devra payer les dettes de l'ancienne Belgique ! A ce petit jeu on risque d'attendre longtemps encore à moins que la France envoie quelques signes sublimaux d'encourragement aux Francophones de Wallonie et de Bruxelles qui sont de plus en plus mûrs pour leur fameux "Plan B".

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Thierry
Membre initié
Membre initié


Masculin
Nombre de messages : 331
Age : 59
Localisation : France
Langue : français
Emploi/loisirs : politique
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: J + 115 : qui sont les négociateurs ?   Mer 06 Oct 2010, 4:58 pm

BDW a tout juste 40 ans,il fait ce qu'il peut et je trouve qu'il mene bien sa barque le bougre ,il se declare encore à la tele flamande la semaine derniere "en premier, patriote flamand" .Que veux tu de plus?la France ET l'humiliation de la Flandre? tu n'auras alors ni l'un ni l'autre crois moi.
Je pige bien ce que tu veux dire mais ça je crois que la NVA le sait aussi depuis belle lurette,son agenda c'est un Etat flamand et ce même si ça doit prendre 10 ou 20 ans et nous ...on voudrait que ça aille un peu plus vite ...en résumé
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3348
Age : 50
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français (et quelques autres)
Emploi/loisirs : instituteur
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: ... ça va péter!   Jeu 07 Oct 2010, 9:52 pm

Grasse, Sextidi 16 Vendémiaire, An CCXIX.

Cher Thierry,

Le problème avec Bart de Wever et ses acolytes, c'est que touchant au but qu'ils disaient s'être assigné, ils hésitent à lâcher la proie pour l'ombre... Pas fous, les flamingants: garder une Belgique "coquille vide" sur laquelle ils ont le contrôle est pour eux préférable à une indépendance qui se révèlerait une aventure de tous les dangers!

Mais il est trop tard: le poison sécessionniste qu'ils ont instillé durant des années dans les cerveaux flamants les imbibe de manière définitive et, saturant le Nord du pays, percole désormais en Belgique francophone. Il n'y aura pas de retour à une Belgique fédérale (et encore moins à une Belgique unitaire!) et une Belgique confédérale est un mirage qui ne se concrétisera pas (espérons-le!).

La Belgique actuelle ressemble à un ballon de baudruche gonflé à bloc, à la limite de la rupture. Plus personne ne veut souffler, pour ne pas prendre la déflagration en plein visage, mais le caoutchouc hypertendu menace de lâcher à tout moment. Pour l'instant, tout le monde se retient, fermant les yeux et se bouchant les oreilles, par peur d'assister à la fin prochaine ... mais qui tarde à venir (pour combien de temps encore?).

Ce gigantesque ballon rempli de vide est à la merci de la plus minuscule pointe d'épingle...

Salut et Fraternité! france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Membre initié
Membre initié


Masculin
Nombre de messages : 331
Age : 59
Localisation : France
Langue : français
Emploi/loisirs : politique
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: J + 115 : qui sont les négociateurs ?   Jeu 07 Oct 2010, 10:52 pm

Ardennais, je vous suis bien.Depuis le temps que nous suivons tous le dossier, on aurait tous voulu le "grand soir" hier
La Belgique confederale ,ce sont des mots ,le jour ou 50% de l'IPP sera perçu par les entites federées à charge de depenser selon les recettes,le jour ou on touchera à la solidarité nationale,là c'est la fin à tres court terme.
Il y a une chose plus large aussi à prendre en compte ,c'est le surplace depuis un moment du "monstre" politique UE. face au Monde qui bouge plus vite que lui(zone Asie,zone Brésil)
Ce que je veux dire ,une dislocation belge entrainera ou suivra un reamenagement européen
fission-fusion la bombe dite H(=thermonucléaire)
Le degré de résilience de l'emsemble sera appréçié par les historiens
Moi je table sur 2015 extreme delai pour la cassure interne en Belgique car sinon après, la résilence de l'UE et donc son enraçinement defintif empêchera vraiment un de ces centres décisionnels de connaitre trop de troubles
Mais je n'ai pas de boule de cristal et c'est un point de vue hors guerre, ecroulement monetaire ,financier
Amicalement


Rajout d'oubli:

Excellent l'image du ballon gonflé à l'extrême bloc Basketball c'est la fameuse résilience
Autre chose: la difficulté pour un Français de s'immiscer dans les debats sur le terrain et de rentrer ,non désiré, dans l'affect des conversations sur plaçe chez un grand nombre.Pas facile.
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3348
Age : 50
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français (et quelques autres)
Emploi/loisirs : instituteur
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Da l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace!   Sam 09 Oct 2010, 10:56 am

Grasse, Octidi 18 Vendémiaire, An CCXIX.

Cher Thierry,

Je pense pour ma part que la fracture interne risque d'intervenir bien avant l'échéance 2015 que tu annonces comme délai extrême. Nous sommes vraisemblablement arrivés au bout du bout du bout de la Belgique. Jusqu'à présent, ce que j'appelle les "forces centripètes belgicaines" ont toujours permis de maintenir coûte que coûte la cohésion - apparente - du royaume, alors que les forces centrifuges continuaient lentement mais sûrement de saper de manière souterraine les bases d'un château devenu branlant. Aujourd'hui, ces forces centrifuges me paraissent de loin l'emporter: même les plus indécrottables des belgicains sont résignés à ne pas voir d'issue qui satisfasse toutes les parties (euphémisme!); Le travail de deuil, bien avancé pour une minorité dont nous sommes, a déjà commencé pour les autres. Je partage la théorie des prophéties auto-réalisatrices énoncée par François Barberis: les idées lancées, même à la légère, même pour faire monter la pression dans le camp adverse, sont toujours rattrapées et poursuivent obstinément leur petit bonhomme de chemin, quand bien même on essaierait désespérément de faire marche arrière. Voir à ce propos la valse-hésitation de Bart de Wever, dont on ne se demande plus pourquoi il ne met pas en œuvre le programme séparatiste de son parti, alors qu'il est en position de force!

Le Royaume de Belgique ressemble à un édifice menaçant ruine qui s'écroulera comme un château de carte au premier coup de pied. L'état de délabrement est tel que les meilleurs architectes et maçons convoqués à son chevet auront beau l'étayer du mieux qu'ils pourront, il ne fera pas bon rester sous ses murailles lorsque le chantier sera rouvert au public! L'édifice peut-il encore être consolidé vaille que vaille, ou la sécurité n'impose-t-elle pas sa démolition et la construction de nouveau(x) bâtiment(s)? Nous connaissons la réponse, mais combien de temps encore les politiques hésiteront-ils à prendre la bonne décision? Tout l'enjeu est là. Il s'agit moins de clairvoyance que de courage.

Salut et Fraternité! france

PS: Tu l'auras remarqué, j'aime beaucoup les allégories! lol!

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J + 115 : qui sont les négociateurs ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
J + 115 : qui sont les négociateurs ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» Vos poêles, elles sont en quoi?
» Quels sont les horaires de nuit de vos bibous????
» Les microbes sont parmi nous !!!!!!
» Goderville - Les cloches se sont envolées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Belgique fédérale-
Sauter vers: