FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J + 119 : la N-VA remet la pression sur BHV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: J + 119 : la N-VA remet la pression sur BHV   Dim 10 Oct 2010, 6:19 pm

Source : http://www.rtbf.be/info/belgique/politique/elio-di-rupo-263392

Elio Di Rupo refuse l'ultimatum de la N-VA 10.10.10 - 12:42

Citation :
Si la N-VA n'obtient pas une réforme fondamentale de l'Etat, elle menace de déposer une proposition de loi sur la scission de l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Sur le plateau de la RTBF, Elio Di Rupo réagit : pas question d'ultimatum.

La N-VA l'affirme, elle veut toujours un accord sur une vaste réforme de l'Etat. Mais avec quels partenaires, c'est plus nébuleux. Comme premier parti du pays au niveau fédéral, N-VA estime normal de devoir maintenant prendre ses responsabilités. Un mot-clé dans l'immédiat : la discrétion, comme le veut Bart De Wever, pour restaurer la confiance à sept, ou plus.

Sur le contenu, la méthode, les contacts, l'agenda, on n'en saura pas plus. Pour donner toutes chances à la reprise du dialogue, la N-VA n'acceptera pas de traiter mardi en urgence à la Chambre la proposition de loi déposée par le Vlaams Belang sur la scission de l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde, a indiqué Jan Jambon au Zevende Dag à la VRT. "Les négociations sont le chemin le plus rapide vers une scission" de BHV, a-t-il déclaré.

Mais dans la foulée le chef de groupe N-VA à la Chambre affirme aussi : faute d'avancée le 18 octobre, jour du rapport de Bart De Wever au Roi, le parti nationaliste relancera les procédures parlementaires pour obtenir au plus vite la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde.
Ce qui ne pourrait que ressembler à une déclaration de guerre politique pour les francophones.

Pas question d'ultimatum

Haussant le ton, Elio Di Rupo a réagi quasiment en direct sur le plateau de la RTBF dans "L'Indiscret" : "On ne travaille pas avec des ultimatums, on ne
va pas se laisser impressionner par des ukazes. Nous avons une vision très très claire de ce que nous voulons. On ne va pas accepter n'importe quel accord à n'importe quel prix".

Elio Di Rupo dit espérer que la N-VA, avec le nouveau "clarificateur" Bart de Wever, cherchera désormais le compromis même s'il est difficile avec un partenaire comme la N-VA : "L'objectif de la N-VA est d'aboutir à une république indépendante de Flandre qui serait un Etat-membre de l'Union européenne. Pour obtenir l'accord du congrès de la N-VA sur une participation au gouvernement, il faut une majorité des deux tiers. (...) Ce sont des conditions très difficiles".

Le président du parti socialiste se dit disponible pour une reprise des négociations avec l'espoir que chacun fera des pas vers l'autre : "Je continuerai à faire le maximum pour trouver un compromis mais nous n'avons pas peur. Si on constatait qu'il n'y a pas d'accord, on trouverait une autre solution. Si les Flamands veulent scinder le pays, ils doivent le demander à la population. Dans ce cas, nous francophones, garderons la Belgique, avec la Wallonie et Bruxelles, mais nous n'en sommes pas là. Ce n'est pas ce que nous voulons. Nous n'allons pas nous faire humilier. Il ne faut pas se moquer de nous. La provocation ne vient pas de nous. Nous avons été d'une correction remarquable. Bart De Wever n'a pas gagné les élections du côté francophone. Si on veut trouver un accord, il faut faire preuve d'un minimum de modération."

Le président du PS a aussi égratigné les libéraux accusés d'avoir compliqué les négociations en cours voire trahi les intérêts francophones : "Je suis très déçu par l'attitude du MR. On a senti un changement, une cassure, au moment où il y a un repas entre MR et N-VA. Apparaître comme plus proche de la N-VA que des francophones, cela ne va pas", dit Elio Di Rupo qui promet de convier le MR à une discussion avec les autres partis francophones pour rapprocher les points de vue.

JFH avec Fabien Van Eeckhaut

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
J + 119 : la N-VA remet la pression sur BHV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» éducation, sv, pression sociale
» petit moyen de pression sans le savoir
» Comment une jeunette de 12 ans remet à leur place les dirigeants du monde à l'ONU
» moyen de pression.en avez vs entendu parlé?
» dépression?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Belgique fédérale-
Sauter vers: