FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plan B : début d'Union nationale ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Plan B : début d'Union nationale ?   Jeu 14 Oct 2010, 9:24 am

Source : http://www.lesoir.be/actualite/belgique/elections_2010/2010-10-14/reunion-des-quatre-partis-francophones-ce-jeudi-798118.php

Citation :
Réunion des quatre partis francophones ce jeudi

Les présidents des quatre partis francophones, PS, MR, CDH et Ecolo, se verront ce jeudi midi pour adopter une position communautaire commune.

Les présidents des quatre partis francophones se verront jeudi à 12 heures 30 à la présidence du Parlement de la Communauté française, a indiqué le porte-parole du président du PS, Elio Di Rupo. Celui-ci a dit dimanche à la télévision et a répété lundi dans la presse qu’il avait l’intention de réunir les quatre présidents francophones.

La N-VA a dit qu’elle ne soutiendrait pas une demande d’urgence pour l’examen de la proposition de loi scindant l’arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde cette semaine mais son chef de groupe à la Chambre Jan Jambon a précisé que si rien ne changeait dans la négociation d’ici le 18 octobre, « la voie parlementaire sera ouverte ».

« C’est une dimension nouvelle. C’est l’ensemble du parlement qui est concerné », a noté le président du PS, précisant qu’il réunirait les 4 partis francophones. Jusqu’à présent, il n’a organisé de réunion qu’entre les trois partis qui participaient aux discussions institutionnelles avec la N-VA, le CD&V, le SP.A et Groen !

M. Di Rupo voudrait limiter l’ordre du jour à la procédure parlementaire sur BHV mais les Réformateurs ont déjà indiqué qu’ils voulaient qu’il soit « plus étoffé ». Le ministre MR Charles Michel a dit mercredi sur La Première que le MR souhaite au moins obtenir des informations sur le contenu des négociations, 121 jours après les élections.

Sans attendre cette réunion, le chef de groupe à la Chambre, Daniel Bacquelaine, a publié un communiqué, mardi, signalant que le MR lancerait, « en concertation avec les trois autres formations francophones, toutes les procédures utiles de manière à protéger les francophones de la périphérie qui seraient gravement atteints dans l’exercice de leurs droits fondamentaux, en cas d’adoption de ces propositions de scission unilatérale de BHV ». Il s’agirait de recourir au conflit d’intérêts et à la sonnette d’alarme. Certes, cette stratégie francophone ne fait aucun doute. De là à la décider seul, avant même la concertation à quatre, ne fera sans doute pas plaisir aux trois autres…

Au-delà de BHV, le MR n’a pas encore arrêté son attitude face à une éventuelle réforme de l’Etat conclue par d’autres. Mais il apparaît de plus en plus qu’il la soutiendrait de l’extérieur et à la carte, en fonction des textes.

(Belga)

Avec Martine Dubuisson


Source : http://www.lesoir.be/actualite/belgique/elections_2010/2010-10-12/la-methode-du-bloc-des-gauches-a-conduit-a-l-echec-797813.php

Citation :
La méthode du « bloc des gauches a conduit à l’échec »

Selon Charles Michel, l’ordre du jour de la réunion entre les 4 partis francophones ne doit pas se résumer à BHV. Interrogé sur La Première, il a estimé qu’il fallait changer de méthode, car celle du « bloc des gauches a conduit à l’échec ».

L’ordre du jour de la réunion entre les 4 partis francophones ne doit pas se résumer à la seule riposte devant une proposition de loi flamande scindant l’arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde, estime le ministre de la Coopération, Charles Michel (MR). « Je suis étonné : l’ordre du jour doit être plus étoffé que ça », a confié M. Michel, interrogé sur La Première, avant d’assurer que son parti répondra positivement à l’invitation.

Le MR souhaite au moins obtenir des informations sur le contenu des négociations, 121 jours après les élections.

Le ministre MR a également dit son inquiétude face aux propos entendus ces derniers jours de la bouche des négociateurs. Il a dénoncé une « escalade de la violence politique ». « Les sept partis s’envoient des messages hallucinants », a-t-il ajouté. M. Michel a épinglé plus particulièrement déclarations du président du PS, Elio Di Rupo, au sujet du plan « B ». Selon lui, il s’agit d’un positionnement préelectoral. « Au vu du type de message, je me demande si le PS ne prépare pas les élections », a-t-il fait remarquer.

Aux yeux du mandataire réformateur, de nouvelles élections favoriseraient encore la radicalisation politique sur les dossiers communautaires. « Les élections seraient le plus beau cadeau que les trois partis francophones de gauche pourraient offrir à la N-VA », a-t-il averti.

A l’heure où le FDF crée des sections en Wallonie et se prépare à participer aux élections communales, M. Michel a rappelé que cela se ferait sur des listes MR, conformément aux décisions prises au sein du parti. « Il n’y aura pas de listes FDF en dehors du MR », a-t-il souligné.

Bacquelaine veut aussi changer de méthode

Tant M. Michel que le chef de groupe des Réformateurs à la Chambre, Daniel Bacquelaine, interrogé sur Bel RTL, ont répété le credo de leur parti sur ces négociations : il faut changer de méthode et commencer à discuter de ce que Flamands et francophones veulent encore faire ensemble. Aucun des deux hommes ne s’est toutefois avancé sur d’éventuelles concessions que le MR serait prêt à faire aux partis flamands. « Nous ne souhaitons pas nécessairement aller plus loin. Nous voulons quelque chose de plus cohérent », a expliqué M. Michel.

Mardi, la Chambre tiendra sa séance de rentrée [le 18-10-2010, NDLR]. Un point retiendra plus particulièrement l’attention des observateurs : le dépôt d’une nouvelle proposition de loi scindant Bruxelles-Hal-Vilvorde. Le MR est tout à fait prêt à enclencher les procédures qui garantiront le respect des droits des francophones, a assuré M. Bacquelaine.

Invité à répondre par oui ou par non à la question de savoir si BHV pouvait être scindé sans élargissement de Bruxelles, le chef de groupe a répondu par la négative.

M. Bacquelaine a aussi demandé que la Chambre se mette au travail et que les Commissions se réunissent pour aborder les problèmes socio-économiques malgré l’absence de gouvernement de plein exercice et de majorité. Il espère obtenir le soutien d’autres partis sur certaines propositions.

(Belga)



_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Plan B : début d'Union nationale ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au Général Christian Piquemal, président de l'?Union Nationale des Parachutistes
» Les travailleurs victimes de syndicats faibles
» Union Nationale des Parachutistes
» Union Nationale des Parachutistes Saint Michel 2012 à Paris
» Réunion chefs de poste sémaphores 1ère Région Maritime.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Belgique fédérale-
Sauter vers: