FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "La Flandre ne lâchera pas Bruxelles" !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: "La Flandre ne lâchera pas Bruxelles" !   Sam 16 Oct 2010, 12:32 pm

Source : http://www.lesoir.be/actualite/belgique/elections_2010/2010-10-16/kris-peeters-la-flandre-ne-lachera-pas-bruxelles-798509.php

Kris Peeters: "La Flandre ne lâchera pas Bruxelles"

DIRK VANOVERBEKE ET VERONIQUE LAMQUIN

samedi 16 octobre 2010, 09:54

Citation :
Le ministre président flamand se veut clair sur la volonté du nord du pays de ne pas laisser tomber Bruxelles en cas de scission du pays.

Tout l'été, il a pris part aux négociations institutionnelles. Après tout, la révolution copernicienne réclamée par le front flamand, c'est Kris Peeters, ministre-président flamand (CD&V), qui l'a imaginée, en 2008.

Où en est-on ?

Citation :
"Si la Belgique était scindée""

D'abord, je ne suis pas pour la scission. Mais je vais répondrez à votre question. Je ne vais jamais lâcher Bruxelles. Jamais! Bruxelles est la capitale de la Flandre. Et la valeur ajoutée de Bruxelles pour la Flandre est considérable"...

J'observe avec un étonnement croissant l'évolution des dernières semaines. Et je regrette un peu la manière dont ça s'est passé. J'ai toujours plaidé pour une approche rationnelle des négociations sur la réforme de l'Etat. Or, je constate que les reproches réciproques se sont accumulés, se sont même transformés en querelles de personnes. On est très loin de l'approche rationnelle ! Ce qu'il faut absolument, c'est, entre partis à la table, un respect mutuel. Deuxième condition : la volonté d'aboutir à un résultat. Et trois, il faut mettre sur la table des éléments concrets, avec des arguments rationnels, qui permettent une grande réforme de l'Etat. A cet égard, il est positif que Bart De Wever ait décidé de déposer un texte.

Il y a deux ans, dans le dialogue de Communauté à Communauté que vous présidiez, les francophones n'ont pas voulu d'une révolution copernicienne. Les esprits sont plus mûrs ?

Avant d'entamer ce dialogue, j'avais eu l'assurance verbale des présidents de partis francophones qu'ils souhaitaient négocier cette réforme de l'Etat. J'avais regardé mes interlocuteurs dans les yeux, et j'étais persuadé qu'ils disaient vrai. La politique n'est possible que si les gens se font confiance, s'ils veulent un accord, s'ils traduisent leurs paroles en actes.

Les 15,8 milliards de transferts de compétences, c'est un pas important vers la révolution copernicienne ?

Nous ne nous laissons pas aveugler par les 15,8 ou 12 milliards. Ce n'est pas, ça l'essence de la révolution copernicienne. L'esprit, c'est que les entités fédérées reçoivent de nouvelles compétences mais aussi des responsabilités. Et ça doit être un processus évolutif. Si on se laisse aveugler par les 15,8 milliards, mais qu'on ne peut rien déterminer au niveau du contenu, rien ajouter, cela ne va pas. C'est comme si la bellemère fédérale nous disait : voilà vous pouvez dépenser cet argent mais nous allons voir si vous restez dans le périmètre défini. C'est l'exact contraire de la révolution copernicienne !

C'est pourtant ce qui était sur la table, cet été ?

Je ne me prononce pas sur ce qui était sur la table. Mais je dis : la révolution copernicienne doit déplacer le centre de gravité de l'Etat vers les entités fédérées, dans une série de domaines. Le marché de l'emploi, les soins de santé, l'autonomie fiscale. Un exemple ? Le gouvernement flamand vient d'approuver sa nouvelle politique industrielle. La première question qui vient, c'est : que pouvons-nous faire nous-mêmes ? Réponse : les permis, l'innovation. Mais, très vite, on en arrive à la question essentielle : les coûts salariaux. Il est raisonnable de garder la norme salariale au niveau fédéral. Mais il est inimaginable de réaliser ici en Flandre des efforts qui seraient réduits à néant par le fédéral. C'est comme bâtir une maison sur du sable !

Quand il y a une majorité, en Flandre, mais sans doute aussi en Wallonie, qui veut aller dans un sens, il faut que le fédéral s'adapte ! Trop souvent encore, il veut décider seul.

La responsabilisation des entités fédérées, cela passe par la régionalisation de l'impôt sur les personnes physiques ?

Il y a deux éléments. Un, les entités fédérées doivent être responsables d'une plus grande part de leurs recettes propres.

A hauteur de 50 % ?

Au moins ! Un petit pourcentage n'aurait pas de sens. Il faut se mettre d'accord sur un pourcentage, mais il devra être très substantiel. C'est tout de même étrange : on contrôle nos dépenses mais on ne s'inquiète pas de savoir comment elles sont financées. Le deuxième élément, c'est de voir comment on va organiser cela…


_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
guy
Membre fidèle
Membre fidèle


Masculin
Nombre de messages : 182
Age : 74
Localisation : Draguignan (France - Dépt du Var) - Ardennais d'origine
Langue : français
Emploi/loisirs : Retraité profession juridique - Loisirs : histoire, actualité politique, bricolage, musique, informatique, photo, cuisine
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: "La Flandre ne lâchera pas Bruxelles" !   Dim 17 Oct 2010, 11:33 am

On pourrait répondre à Monsieur PEETERS qu'en bonne logique, on ne peut "lâcher" que ce que l'on a déjà. Or la Région flamande ne possède ni la Région de Bruxelles Capitale, ni la ville de Bruxelles et n'a aucun droit spécial sur elles, même si elle y a installé illégalement et en toute impunité les sièges de ses institutions régionales. C'est à se demander si le futur Etat flamand ne se prend pas déjà pour l'actuel Etat belge en voie de décomposition, sachant que la nature a horreur du vide.

_________________
Salut et Fraternité
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/dossiersjuridiquesdeguy
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: "La Flandre ne lâchera pas Bruxelles" !   Dim 17 Oct 2010, 12:22 pm


Malgré le mépris que les Flamands éprouvent vis-à-vis des Bruxellois, le Ministre-Président flamand reconnait au moins que Bruxelles apporte une "valeur ajoutée considérable" à la Flandre ce en quoi il fait preuve de plus de lucidité que nombre de Wallons ! En effet, Bruxelles la mal-aîmée procure à elle seule 250.000 emplois aux Flamands qui paient leurs impôts en ... Flandre !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
ybby
Membre régulier
Membre régulier


Masculin
Nombre de messages : 112
Age : 34
Localisation : Montegnée
Langue : Français, Anglais, Italien
Emploi/loisirs : Sans emploi
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: "La Flandre ne lâchera pas Bruxelles" !   Mar 26 Oct 2010, 11:14 am

@Stans a écrit:

Malgré le mépris que les Flamands éprouvent vis-à-vis des Bruxellois, le Ministre-Président flamand reconnait au moins que Bruxelles apporte une "valeur ajoutée considérable" à la Flandre ce en quoi il fait preuve de plus de lucidité que nombre de Wallons ! En effet, Bruxelles la mal-aîmée procure à elle seule 250.000 emplois aux Flamands qui paient leurs impôts en ... Flandre !

Dois-je précisé que la bataille juridique ne s'arrêterait pas là, si on prenait en compte le fait qu'historiquement, la Belgique désigne les Pays-Bas.

Je m'explique: Belgique est un terme qui dans l'histoire a longtemps désigné les pays-bas et tout ce qui touchait à la culture néerlandaise des pays-bas. Sachant que la Flandre a fait front commun pour obtenir son émancipation religieuse vis à vis des Pays-Bas calvinistes et qu'en latin le néerlandais se traduit "Lingua Belgica", ne devrions-nous pas nous poser la question de savoir si la Flandre n'aurait pas le droit de réclamer le droit de garder l'appellation Belgique et ainsi embarqué Bruxelles dans ses bagages et tous les avantages que ce terme en vue de markeiting pourrait lui apporté?

Poser la question, n'est-ce pas déjà y répondre?
Revenir en haut Aller en bas
Colbert
Membre intéressé
Membre intéressé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 45
Localisation : Paris
Langue : français
Emploi/loisirs : non
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: "La Flandre ne lâchera pas Bruxelles" !   Mar 26 Oct 2010, 5:25 pm

on pourrait rétorquer que belgique au départ nomme une région de la gaule, or gaule=france

donc si on va par là, on pourrait réclamer la flandre Very Happy

plus sérieusement, bruxelles doit revenir à la france, de même que le kosovo à l'albanie, suivant la saine politique des nationalités de napoléon III. A moins que les extrémistes flamands, comme leurs confrères serbes, préfèrent une épuration totale de la contrée

et même en l'admettant, avec quel soutient armé pourraient-ils le faire ? la puissante armée hollandaise ? Very Happy

_________________
royaliste jacobin
Revenir en haut Aller en bas
http://lingane.canalblog.com/
GAUVAIN
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 158
Age : 58
Localisation : Wallonie, terre irrédente
Langue : Français
Emploi/loisirs : Moine-soldat du réunionisme
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: "La Flandre ne lâchera pas Bruxelles" !   Jeu 28 Oct 2010, 8:40 am

Il s'avère que la Flandre n'est pas disposée à renoncer à Bruxelles. Certains ont cru que les indépendantistes et confédéralistes flamands l'abandonneraient de guerre lasse, quitte à choisir Anvers ou Gand. Billevesées que tout cela ! lls n'avaient sans doute pas lu le programme électoral du CD&V, ce parti prétendument modéré. La Flandre ne se soucie pas du fait que sa capitale est francophone à 93 % ; le droit du sol prime. Il faudra donc faire preuve d'une grande pugnacité pour arracher Bruxelles aux griffes du Lion flamand.

_________________
Avec la France, l'union fera la force !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "La Flandre ne lâchera pas Bruxelles" !   

Revenir en haut Aller en bas
 
"La Flandre ne lâchera pas Bruxelles" !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le musée du tram Bruxelles
» La ZM-FN / Marine monte la garde au Palais Royal à Bruxelles
» 21 juillet - défilé national à Bruxelles
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles
» Bruxelles : nouvelles alternatives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Belgique fédérale-
Sauter vers: