FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 14-12-2010 : Berlusconi sauve sa place de justesse

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

14-12-2010 : Berlusconi sauve sa place de justesse Empty
MessageSujet: 14-12-2010 : Berlusconi sauve sa place de justesse   14-12-2010 : Berlusconi sauve sa place de justesse EmptyMer 15 Déc 2010, 9:32 am

Source : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/silvio-berlusconi-sauve-sa-place-de-justesse_945120.html?xtor=EPR-181

Silvio Berlusconi sauve sa place de justesse

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 14/12/2010 à 13:47, mis à jour à 14:22

Citation :
Le président du Conseil italien faisait l'objet d'un vote de confiance à l'issue très incertaine ce mardi au Sénat et à la Chambre des députés.

Berlusconi l'insubmersible? La fin de l'homme politique italien ne commencera pas aujourd'hui. Son gouvernement a échappé au risque d'une chute mardi, avec le rejet, de justesse, d'une motion de censure à la Chambre des députés.

La journée de mardi était périlleuse pour le Cavaliere. Elle a commencé par un vote de confiance au Sénat: un écueil négocié avec une relative facilité car il y dispose d'une majorité confortable, grâce à son alliance avec la Ligue du Nord.

Le vote de la Chambre des députés, lui, était bien plus incertain et s'est joué à trois voix près seulement. La motion de défiance a été rejetée par 314 voix contre 311 et deux abstentions, alors que le Cavaliere avait facilement remporté le scrutin à la chambre haute par 162 voix favorables sur 308.

Dispute à la Chambre des députés

L'examen de la motion de censure n'a d'ailleurs pas été serein. Le président de la Chambre des députés Gianfranco Fini, ex-allié de Berlusconi devenu son rival au sein de la droite italienne, a suspendu pendant quelques minutes le vote.

Une dispute a en effet éclaté lorsque la députée Katia Polidori, membre du groupe parlementaire des partisans de Gianfranco Fini, a décidé de se prononcer en faveur de Silvio Berlusconi. Elle est donc allée contre les consignes de vote du groupe Futur et Liberté pour l'Italie (FLI), qui s'étaient engagé à mettre en minorité Berlusconi en votant cette motion de censure présentée par les centristes.

Selon son entourage cité par l'agence Ansa, Berlusconi se serait réjoui du choix de Katia Polidori et d'une autre députée ex-FLI, Maria Grazia Siliquini, en disant qu'il était sûr que les "finiens" se seraient déchirés au moment du vote.

Les autres membres de cette mouvance dissidente se sont insurgés contre la décision des deux femmes, vigoureusement défendues, bien sûr, par les partisans de Silvio Berlusconi. Les huissiers de la Chambre ont dû intervenir pour les séparer avant que la dispute ne dégénère en bagarre.