FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'élection à la présidence du MR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AgatheN
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 38
Localisation : Bruxelles occupée - département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : politique réunioniste
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: L'élection à la présidence du MR   Ven 17 Déc 2010, 1:50 pm

Daniel Bacquelaine pourrait être candidat à la présidence du MR face à Charles Michel:

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/630406/bacquelaine-candidat-au-mr.html

Citation :
Bacquelaine candidat au MR ?
V.d.W.

Mis en ligne le 17/12/2010

C’est encore trop tôt pour le dire. Mais il y réfléchit sérieusement…
Y aura-t-il plusieurs candidats à la présidence du MR ? Jusqu’à présent, on ne compte qu’un seul candidat sérieux, Charles Michel, et un candidat plutôt folklorique, Auguste Golinvaux. La liste des "sérieux" va-t-elle s’allonger dans les prochains jours ? Voyons cela.

Rappelons tout d’abord que la présidence du MR sera vacante le 13 janvier lorsque Didier Reynders, en vertu d’un accord passé au sein du mouvement, annoncera qu’il abrège son mandat de président qui devait normalement courir jusqu’en octobre 2012. Le 13 février prochain, un nouveau président aura été élu et Didier Reynders ne pourra pas se représenter.

La commission de conciliation et d’arbitrage présidée par André Bertouille se réunira le 20 décembre prochain et devra arrêter les modalités pratiques de l’élection : date de dépôt des candidatures, ouverture éventuelle du scrutin au vote par internet ou par correspondance, durée du mandat que devra exercer le prochain président - terminera-t-il le mandat de Didier Reynders ou sera-t-il élu pour un nouveau mandat de 4 ans ? Sans attendre ces précisions, Charles Michel, pressé de toutes parts, a donc choisi se déposer sa candidature. Il avait reçu, ces dernières semaines, des soutiens divers et pas uniquement de la part des membres du groupe "Renaissance", créé à l’automne 2009. Un groupe qui contestait le cumul de Didier Reynders - ministre et président de parti - et qui regrettait le manque de démocratie interne du Mouvement.

Charles Michel a donc franchi le pas et s’est posé en candidat rassembleur : sa devise tient d’ailleurs en trois mots : rassembler, convaincre et agir. La cohésion d’un parti toujours meurtri par les querelles fratricides d’il y a un an est son principal leitmotiv.

Même s’il est soutenu par des personnes influentes, en Wallonie (Willy Borsus,) et à Bruxelles (François-Xavier de Donnea, Françoise Bertieaux, etc...) Charles Michel conserve des adversaires coriaces dans le parti. Ou en tous les cas des personnes qui considèrent que pour être un président incontestable, il devrait être mis en concurrence avec d’autres candidats ? Qui cela ?

Dans l’interview qu’il a accordée à La Libre (LLB du 16 décembre), Armand De Decker, l’ancien président du Sénat, estime que, dans le parti, il y a "trois bons candidats". Et de citer : Charles Michel, Daniel Bacquelaine, chef du groupe MR à la Chambre et Sabine Laruelle, ministre des Classes moyennes.

Qu’en pensent les principaux intéressés ? Sabine Laruelle nous a fait savoir qu’elle ne s’exprimerait pas sur la présidence du MR avant que la date officielle du dépôt des candidatures ne soit connue. Il se murmure, toutefois, qu’elle n’a guère envie de se lancer dans ce combat, préférant rester dans une fonction exécutive. Là où, il faut le souligner, tout le monde s’accorde à reconnaître son excellent travail. Mais pour combien de temps encore ?

Et Daniel Bacquelaine ? Là, le mystère reste entier. Il réfléchit positivement à cette candidature. Conforté par les soutiens qu’il avait reçus, en octobre 2009, après son appel à l’unité du parti, il a peut-être envie de se lancer un nouveau défi. Il est évidemment très proche de Didier Reynders et sa candidature sera perçue comme telle. Un atout, un handicap ? On verra. L’homme est apprécié dans le parti, même si sa tirade récente en faveur du rattachement de la Wallonie à la France, en cas de scission de la Belgique, avait surpris dans le parti. On devrait en savoir plus dans 8 jours.

Et Alain Destexhe ? Ira, ira pas ? Toujours pas de nouvelles

Serait-ce le moment que nous sommes nombreux ici à attendre, celui où une personnalité de tête d'un parti traditionnel osera parler de réunion à la France autrement que pour s'en moquer ?!
Les commentaires lui sont favorables en tout cas, les 1er, 2ème et 4ème plaident franchement pour la France ! Very Happy

Citation :
PdeH - Belgique

17.12.10 | 07h42
30 votes favorables
Voter pour ce commentaire

Daniel Bacquelaine a toutes les qualités humaines et politiques pour être président du MR.

De plus il n'a pas été putschiste, lui.

Ajoutons également que "sa tirade récente en faveur du rattachement de la Wallonie à la France, en cas de scission de la Belgique," est fortement partagée par beaucoup d'électeurs MR (et d'autres partis d'ailleurs).
Signaler un abus

ANdeBHV - Bruxelles

17.12.10 | 09h58
18 votes favorables
Voter pour ce commentaire

Daniel Bacquelaine candidat, ce serait une excellente nouvelle, je l'encourage ! C'est quelqu'un de plus honnête et plus sérieux que le fils Michel prêt à toutes les compromissions pour le pouvoir et tout ce qui va avec. J'apprécie sa sortie sur le rattachement à la France car au point où on en est, il faut penser sérieusement à négocier avec un partenaire plus respectueux que la Flandre !

Lumumba - Belgique

17.12.10 | 08h13
18 votes favorables
Voter pour ce commentaire

Charles MICHEL tout comme son Père traîne des casseroles - dont la presse jusqu'ici parle fort peu (financement du CDE dont son Père n'a pu démontrer qu'il avait succédé au Centre pour le Développement industriel (CDI), financement des élections locales au Congo) - dont les couvercles risquent de sauter d'ici peu ce qui pourrait éclabousser l'ensemble du MR ...
Signaler un abus

Pierre@s - Belgique

17.12.10 | 09h18
15 votes favorables
Voter pour ce commentaire

N'est-il pas un peu rattachiste ?
Si oui, ce serait sympa de la part du MR de commencer les négociations avec la France.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rwf.be
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3348
Age : 50
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français (et quelques autres)
Emploi/loisirs : instituteur
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: L'élection à la présidence du MR   Dim 19 Déc 2010, 10:23 pm

Grasse, Nonidi 29 Frimaire, An CCXIX.

Chère AgatheN,

Voici une nouvelle effectivement très intéressante! Reste à savoir quelles seront les retombées de cet "outing" rattachiste sur son éventuelle candidature. Puisse une telle candidature servir de catalyseur...

Salut et Fraternité! france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
AgatheN
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 38
Localisation : Bruxelles occupée - département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : politique réunioniste
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: L'élection à la présidence du MR   Mer 22 Déc 2010, 11:09 am

C'est officiel ! Very Happy

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/631475/mr-que-la-campagne-demarre.html

Citation :
MR : que la campagne démarre

Mathieu Colleyn

Mis en ligne le 22/12/2010
Daniel Bacquelaine se déclare candidat à la présidence du MR. Il entend rassembler autour de “valeurs” et lancer un débat interne.

Faire campagne sur le rassemblement tout en se distinguant de ses adversaires. C’est à cet exercice d’équilibriste que les candidats à la présidence du Mouvement Réformateur sont contraints, vu le passé agité de la seconde formation politique francophone du pays. Les luttes internes, les libéraux en ont marre. Symbole C’est dans le cadre (étoilé) de la Brasserie de la Paix, à Anderlecht, que Daniel Bacquelaine, chef de groupe à la Chambre, a choisi d’officialiser sa candidature. La seconde après celle de Charles Michel sorti très tôt des starting-blocks.

"Débat" et "valeurs" sont les maîtres mots de ce nouveau départ. Daniel Bacquelaine voit dans cette campagne présidentielle une formidable occasion de fixer le positionnement de son parti en un laps de temps très court. Son slogan : "Pacifier, oser et gagner ensemble." "Il faut que les militants de toutes les composantes du MR puissent s’exprimer", insiste-t-il en levant le voile sur son programme qui sera prochainement condensé dans un courrier adressé aux militants. "Je veux proposer un certain nombre de valeurs , attaque-t-il . D’abord celle de la liberté, qui ne concerne pas seulement les libertés formelles." Il faut travailler sur les libertés "réelles" des citoyens, selon lui. Exemple : "Nous avons la liberté d’aller et venir, mais où est la liberté si on n’a pas la possibilité de le faire en sécurité ?"

Daniel Bacquelaine entend également "valoriser la valeur du travail" en permettant à chacun de développer son projet de vie. "Le travail doit être respecté, poursuit-il . Il est inacceptable que des personnes qui ont travaillé toute leur vie perçoivent, au moment de leur pension, des montants moindres que les allocataires sociaux." Sa candidature se veut axée sur la solidarité, "au profit de ceux qui souffrent le plus" , mais aussi sur le respect des droits des francophones à qui il entend "offrir un projet d’avenir" . Des droits fondamentaux "qui ne sont pas négociables" , ajoute-t-il. Sur le plan institutionnel, le candidat n’insistera pas dans son programme sur ses positions rattachistes, exprimées à la rentrée au sein du MR. Que du contraire. "Non, lance-t-il . J’ai exprimé qu’il fallait éviter les plans B et les dénigrements de notre pays." Il veut "un Etat fédéral respecté et des régions qui puissent travailler dans une certaine autonomie "

Enfin, Daniel Bacquelaine souhaite axer ses propositions sur la lutte contre le communautarisme et les particularismes, insistant notamment sur la séparation des églises et de l’Etat. Au final, il faut que le MR adopte un positionnement clair, "différent des trois autres formations politiques" qu’il assimile à une alliance objective de gauche, un cartel, plus exactement.

Voilà pour le programme. Mais quel profil présentera-t-il aux membres du MR ? Daniel Bacquelaine se pose en homme de loyauté, notamment envers tous les dirigeants du parti qu’il a connu. "Je n’appartiens à aucun clan", affirme-t-il en se souvenant de l’appel à l’unité qu’il avait lancé à l’automne 2009, au plus fort des dissensions incarnées par le groupe Renaissance. Un groupe dont Charles Michel fut un fer de lance. A la question de savoir s’il se présente "contre" ce dernier, Daniel Bacquelaine répond : "J’espère que non, chacun doit pouvoir accepter qu’il y ait plusieurs candidats "

Mais le libéral de Chaudfontaine ne veut surtout pas être le candidat héritier de Didier Reynders, soutient-il. Pas question non plus de heurter le FDF, par exemple, en critiquant l’encrage récent des troupes d’Olivier Maingain en Wallonie.

U-ni-té !, donc, pour ce médecin de 58 ans. Tout comme pour Charles Michel contre qui la campagne s’annonce rude pour Daniel Bacquelaine. Pour l’heure, il ne part pas exactement favori. Le clan Michel, on le sait, a déjà enclenché ses réseaux pour mobiliser le soutien des uns et des autres. "Le débat commence", annonce Daniel Bacquelaine sans se hasarder sur le choix futur des militants. Le nouveau président du MR sera installé le 14 février pour un mandat de quatre ans. Et les candidats ont jusqu’au 4 janvier pour se manifester.

Même s'il met le rattachisme de côté pour l'instant, on peut être sûrs que la réunion à la France ressortira des cartons quand la démonstration sera faite pour tout le monde politique francophone que l'état fédéral est mort et enterré.
(ils sont lents, je sais :scie: )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rwf.be
Manneken-Pis
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin
Nombre de messages : 5
Age : 81
Localisation : Bruxelles
Langue : Français
Emploi/loisirs : Retraité/Photo
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: L'élection à la présidence du MR   Mer 22 Déc 2010, 1:25 pm

« … quand la démonstration sera faite pour tout le monde politique francophone que l'état fédéral est mort et enterré … » … nombreux seront les rattachistes, … comme les résistants en 1945 cool
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: L'élection à la présidence du MR   Mer 22 Déc 2010, 2:20 pm

Certains s'emmêleront encore les pinceaux comme ... Lacombe Lucien ! diable

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'élection à la présidence du MR   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'élection à la présidence du MR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les pousseurs et porteurs...
» [16] Charente
» [51] Marne
» Parti Indépendantiste - Élections
» Régionales - mode d'emploi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Belgique fédérale-
Sauter vers: