FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J + 207 : le clash ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: J + 207 : le clash ?   Jeu 06 Jan 2011, 10:28 am

Source : http://www.lesoir.be/actualite/belgique/elections_2010/2011-01-05/cdv-et-n-va-ont-ose-dire-non-812484.php

CD&V et N-VA ont osé dire « non »

Rédaction en ligne

jeudi 06 janvier 2011, 01:11

Si Groen, SP.A, Ecolo, CDH et PS ont en substance dit « oui » à la note Vande Lanotte, CD&V et N-VA ont soufflé un vent glacial en émettant des remarques fondamentales. Le conciliateur royal fera part de ses conclusions ce jeudi.



© Belga


22h01. Le conciliateur royal Johan Vande Lanotte ne s'exprimera plus ce mercredi à propos des réactions qu'il a recueillies sur sa note. Il fera part de ses conclusions ce jeudi.
21h39. Le Bureau des socialistes estime que le texte de Johan Vande Lanotte peut être considéré comme un point de départ pour reprendre les négociations, étant entendu que des modifications significatives devront y être apportées afin de pouvoir aboutir à un accord équilibré. À cet égard, au cours des négociations, le PS formulera des amendements.
La note du conciliateur traite également des efforts budgétaires que devront accomplir les Régions et Communautés dans le cadre des transferts de nouvelles compétences. Ces efforts sont inéluctablement associés aux efforts d'assainissement budgétaire que la maison Belgique, dans son ensemble, devra accomplir, dit encore le PS.
21h04. Le PS demande la reprise immédiate des négociations institutionnelles et appelle au plus vite à la formation d'un gouvernement.
20h49. La présidente du SP.A Caroline Gennez s'est montrée très critique à propos de la réaction du CD&V et de la N-VA à la note de Johan Vande Lanotte. « Certains ont peur de leur ombre et n'osent pas se lancer », a-t-elle dit mercredi soir à l'émission Terzake (VRT). « Johan Vande Lanotte devra maintenant en tirer ses conclusions », a-t-elle ajouté, refusant de dire qu'il jettera le gant.
20h09. Le CDH est prêt à discuter à 7 dès ce jeudi du calendrier, du timing et de la procédure des négociations pour aboutir rapidement à un accord.
Il ajoute qu'il est évident que, dans le cadre des nouvelles négociations éventuelles, il déposera « des amendements visant à préciser et équilibrer le projet final de réforme institutionnel principalement en ce qui concerne certains éléments relatifs à la modification de la loi de financement, certains points ciblés concernant le transfert de compétences nouvelles vers les entités fédérées ainsi que la répartition et l'évolution de leur financement et bien évidemment concernant les propositions relatives à Bruxelles et BHV ».
19h38. La N-VA a des remarques fondamentales sur la note du conciliateur Johan Vande Lanotte. Elle les lui transmettra ainsi qu'aux 6 autres partis. « On verra si ces remarques sont acceptables pour les autres partis. On pourra alors conclure si engager des négociations finales a un sens », dit un communiqué du parti de Bart De Wever.
La N-VA souligne l'important travail fourni par le conciliateur et dit le respecter.
19h35. La note du conciliateur royal Johan Vande Lanotte ne satisfait pas aux conditions de base d'une nouvelle structure de l'État, a affirmé le Mouvement flamand.
Les réformes proposées par le conciliateur ne conduiront qu'à rendre les structures de l'État plus « déroutantes » encore et les conflits de compétences n'iront qu'augmentant, estiment les nationalistes flamands du Vlaams Volksbeweging (VVB).
« En comparaison avec la note du président de la N-VA, Bart De Wever, qui elle-même constituait déjà un lourd compromis par rapport au paquet minimal des revendications flamandes, la proposition Vande Lanotte est encore unaffaiblissement », ajoutent-ils.
19h30. La N-VA émet des réserves fondamentales sur la note de Vande Lanotte.
17h51. Ecolo juge la note du conciliateur Johan Vande Lanotte satisfaisante pour entamer des négociations mais souhaite « approfondir » certains points, en particulier au niveau financier, a-t-on appris à l'issue du Bureau du parti.
17h20. On apprend à bonne source que le CD&V compte dire « oui » à la poursuite des négociations sur base de la note du conciliateur, avec quatre grandes réserves toutefois : elles concernent la responsabilisation des entités fédérées (surtout en matière de sécurité sociale) ; l'homogénéité des compétences (surtout en matière de Justice), grosses réserves concernant Bruxelles (les liens entre Flamands de Bruxelles et ceux de Flandre risquent d'être altérés) ; enfin, inconstitutionnalité de certains points.
16h20. Le bureau du PS débutera à 20h. Sa réponse ne devrait donc pas être connue avant tard dans la soirée.
15h50. Le très flamand groupe de travail BHV de la N-VA a déjà réagi. Il rejette la proposition concernant BHV. « Elle fait trop de concessions aux francophones », peut-on lire sur le site internet du journal flamand.
15h46. La N-VA s'en tient toujours au silence radio. Une réunion des principaux responsables du parti (le « Top 12 ») est prévue dans la journée. Les nationalistes flamands pourraient ne communiquer leur position que dans la soirée.
15h30. Du côté francophone, PS, CDH et Ecolo, la discrétion et la prudence reste de mise. Les trois partis se sont réunis ce mercredi matin pour se coordonner. Les bureaux de partis respectifs ont lieu cet après-midi, parfois tard dans la journée. On attend les communiqués officiels. Mais la position des francophones, sauf coup de théâtre aujourd'hui, est connue, en coulisses, depuis mardi, à savoir : il faut reprendre les négociations, la note du conciliateur est une base de travail, elle est à améliorer, éclaircir, préciser, corriger, sur certains points : la loi de financement et Bruxelles, le sort de BHV, ainsi que certains transferts de compétences, dont la Justice. La N-VA fait durer le suspense et n'a pas encore indiqué à quelle heure elle se prononcerait. Le CD&V tient une conférence de presse à 17h30.
12h15. Sans surprise, le SP.A, parti du conciliateur Johan Vande Lanotte, dit « oui » à la note. Tout est sur la table dans la note du conciliateur royal Johan Vande Lanotte pour conclure un accord, a indiqué sans surprise la présidente du SP.A - le parti de M. Vande Lanotte - Caroline Gennez, ce mercredi midi à l'issue d'un bureau de son parti. La présidente des socialistes flamands a relevé plusieurs raisons pour lesquelles, selon elle, le « paquet » proposé par M. Vande Lanotte est « équilibré ».
9h30 mercredi. Le PS, le CDH et Ecolo se concerteront dans la discrétion avant la réunion de leurs bureaux de parti, écrit l'agence Belga. Les bureaux des partis francophones se tiendront quant à eux sur le temps de midi ou dans l'après-midi.
Mardi 21h40. Le bureau de Groen ! est le premier parti à donner son feu vert mardi soir à une poursuite des négociations sur base de la note rédigée par le conciliateur royal. Selon le président des verts flamands, Wouter Van Besien, un accord est possible sur cette base. Celui-ci plaide également pour que les négociations communautaires soient bouclées en quelques semaines sous la houlette de Johan Vande Lanotte.

D.Ci., B.Dy., C. D.P. et A.G. (avec Belga)

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD


Dernière édition par Stans le Jeu 06 Jan 2011, 11:03 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: J + 207 : le clash ?   Jeu 06 Jan 2011, 11:00 am

Source : http://www.rtbf.be/info/belgique/politique/note-vande-lanotte-la-presse-est-furieuse-292055

Note Vande Lanotte: la presse est furieuse





06.01.11 - 08:36

Au lendemain de l'accueil mitigé du CD&V et de la N-VA à la note Vande Lanotte - alors que les cinq autres partis ont dit leur volonté de continuer les négociations - la presse, tant du nord que du sud du pays juge sévèrement les deux partis de l'ancien cartel CD&V/N-VA.

La Dernière Heure publie deux pages blanches, assorties d'un commentaire. "Ces pages sont blanches, écrit Stéphane Tassin, parce qu'elles témoignent d'un ras-le-bol total. L'interminable cirque continue. Face à l'incapacité des négociateurs à conclure un accord au bout de 207 jours. Face à ces petites phrases stériles, face aux réunions secrètes, face à cette confiance manifestement brisée, face à ce gâchis monumental, nous avons jugé qu'il n'y avait plus rien à dire", écrit encore Stéphane Tassin.

Et le ton est donné, celui d'une lassitude partagée par toute la presse, avec des nuances toutefois. Le Soir constate : "CD&V et N-VA ont osé: ils ont dit neen". Car le constat est unanime : "ce non mais, neen maar, est de fait un non tout court". Njet, nichevo, nada. "Alors, le chaos à nouveau ?", se demande Béatrice Delvaux. Qui s'emporte : "on se moque des francophones là, non ? La Flandre voulait une grande réforme de l'Etat, elle l'a". Même en Flandre, on le dit, poursuit en substance la rédactrice en chef du Soir.

"Rappelons qu'on demandait aux sept partis de se remettre à table pour négocier, amender, moduler le texte proposé. Ne pas dire oui à ce stade, avec ce qui est sur la table est tout simplement, excusez le terme, minable. Et gravement irresponsable."
Côté francophone, on pointe donc clairement du doigt les flamands, responsables de cette crise. C'est le sens de l'éditorial de Pierre-Francois Lovens, dans la Libre Belgique. "Surenchère flamande", écrit-il. "Avant même de connaître le sort de la note du conciliateur royal, il serait peut-être bon de rappeler à messieurs Beke et De Wever que leur surenchère n'est pas acceptable. La note apporte tous les éléments pour une importante réforme de l'état. Elle fixe un cadre, un périmètre qu'il convient de respecter sans pinailler. Chaque négociateur devrait agir avec sincérité. La N-VA et le CD&V font exactement l'inverse : ils chipotent et divisent", conclut Pierre-Francois Lovens.

Dans les quotidiens du groupe Sud Presse, Benoit Jaquemart exprime aussi sa lassitude : "Passons à autre chose, on a tout essayé avec la N-VA, mais le constat est là, c'est un échec. Négocier avec De Wever, acceptez mes demandes et puis c'est tout. Si la NVa veut des élections, si le CD&V parie sur un scrutin pour se refaire une santé, qu'il le dise. Au moins, les choses seraient claires. Mais de grâce, arrêtons ce jeu, c'est indigne", conclut le commentateur.

Un ton pas plus modéré dans la presse flamande

En tous cas dans trois quotidiens, le Laatste Nieuws, le Morgen et le Nieuwsblad. Luc Vanderkelen, dans Het Laatste Nieuws, sort l'artillerie. En visant tout particulièrement le CD&V, "ce parti à l'orgeuil blessé, écrit-il, un parti qui n'accepte toujours pas de ne plus être le numéro un, et qui se noie dans ses rivalités internes. Mais de toute manière, explique encore le commentateur, quelle viabilité aurait une coaltion si, de prime abord, ses partenaires ne sont même pas prêts à se remettre autour de la table. Le jour des innocents est passé, et il ne reste qu'une solution: que les marchés financiers tancent vertement la Belgique. On aura alors vraiment des raisons de pleurer, mais on finirait presque par l'espérer", constate Luc Vanderkelen. Qui au passage s'en prend au patron de la N-VA : "Tiens, toute la journée, hier, on a vainement attendu un commentaire de sa part. Il a fallu attendre le soir, et l'émission de slimste mens sur la VRT, pour voir enfin Bart De Wever. Absurde, alors que le pays est au bord du gouffre. On ne peut imaginer meilleur exemple du côté 'Titanic' de Bart de Wever".

"C'est sans espoir, écrit Yves De Smet dans le Morgen. Il n'y a qu'au pays du surréalisme qu'on peut briser une négocation sur, par exemple, les compétences en matière d'entrées et de sorties sur le ring de Bruxelles. L'inaptitude du CD&V et de la N-VA à aller au compromis rend la situation désepérée et, surtout, très grave."
Seuls le Standaard, le Belang Van Limburg et la Gazet Van Antwerpen, proches du CD&V et de la N-VA, pointent du doigt les francophones, tandis que dans le Nieuwsblad, Liesbeth Van Impe n'a qu'un mot : "C'est à hurler."

Didier Delafontaine

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
J + 207 : le clash ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rejoindre Clash of clans avec Atlans
» CAM CLASH
» CLASH FAUGIEL
» Les Jem de Renka 1/2
» Yo Momma !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Belgique fédérale-
Sauter vers: