FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J + 215 : le social avant tout ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: J + 215 : le social avant tout ?   Jeu 13 Jan 2011, 9:07 am

Source : http://www.lalibre.be/actu/elections-2010/article/635640/et-le-calvaire-se-prolonge.html


Et le calvaire se prolonge



M.Bu. et V.d.W.


Mis en ligne le 13/01/2011
N-VA et PS acceptent de… clarifier ce qu’il est encore possible de faire. Vande Lanotte poursuit son travail en compagnie de De Wever et Di Rupo.


Le trio Vande Lanotte-De Wever-Di Rupo, mis en selle par le Roi, s’est retrouvé mercredi soir au Sénat pour déblayer le terrain. Et alors qu’à l’extérieur de la réunion, les états-majors des partis faisaient monter la pression - francophones vs Flamands -, la réunion en elle-même a été courtoise et détendue. Les trois hommes ont convenu que la situation était "très difficile"; la nouvelle feuille de route N-VA/CD&V est mal reçue par les partis francophones. Elio Di Rupo et Bart De Wever doivent à présent convenir, avec Vande Lanotte, de quelle manière ils peuvent encore avancer ensemble, avec les sept partis (N-VA, CD&V, SP.A, Groen !, PS, Ecolo et CDH). Johan Vande Lanotte doit préciser aujourd’hui comment il entend articuler son travail avec De Wever et Di Rupo. Il s’agit de "rendre clair ce qui est encore possible" Tout un programme. Concrètement, Elio Di Rupo et Bart De Wever ont acté une énième fois qu’ils vivaient dans des mondes séparés.

Rappel : la N-VA entend maintenant opérer sur un champ moins large mais obtenir des concessions plus profondes sur des domaines plus précis. C’est le fameux "less is more". Mais, côté flamand, cette stratégie du CD&V et de la N-VA a déjà ses adversaires : "Voyez, les francophones ont fermé toutes les portes et nous avons abandonné des revendications, par exemple sur les allocations familiales", fulmine un négociateur. L’emploi est un de ces chantiers que la N-VA veut approfondir et la régionalisation de l’Onem, c’est-à-dire des allocations de chômage, est désormais l’une des demandes du parti de Bart De Wever.

Interrogée sur une possible régionalisation totale de la politique de l’emploi, la présidente du CDH Joëlle Milquet a dit, mercredi matin sur Twizz Radio, qu’il n’était "pas possible de toucher aux allocations de chômage". "La N-VA demande la régionalisation de toutes les compétences depuis six mois. Ce qu’il y a dans le phantasme de la N-VA, c’est une chose. Ce qui est possible, c’est autre chose", a poursuivi Joëlle Milquet.

Cet avis, l’ensemble des francophones le partage. Mardi après-midi, Elio Di Rupo, Joëlle Milquet et Jean-Michel Javaux ont accordé leurs violons sur la nouvelle manière d’aborder les négociations à 1+2. Tout en soulignant l’importance de reprendre sans trop tarder la négociation à sept.

Sur le fond, donc, tous les francophones refusent que l’on touche aux allocations de chômage. Laurette Onkelinx, la vice-Première ministre socialiste, a bien précisé que, poussés par l’envie d’avoir un accord à très court terme et à partir de la note de M.Vande Lanotte, les socialistes pouvaient imaginer certains glissements. "Si on laisse tomber certains chapitres, on pourrait, dans un souci de cohérence, donner plus de compétences aux Régions dans le cadre de leurs politiques de proximité." Mais, pour elle, la Sécurité sociale est un "tabou absolu". "Toucher à la Sécurité sociale reviendrait à toucher au modèle qui a permis le développement économique et social du pays", avance la vice-Première ministre socialiste, rappelant que la Sécu a servi de bouclier pendant la crise de 2008-2010. La Sécu doit, dit-elle, rester un "système de solidarité". Le sénateur de Communauté Marcel Cheron, négociateur Ecolo, s’est aussi opposé à l’idée d’une scission des allocations de chômage.


Reste que la N-VA est prête à ne pas entrer dans un gouvernement. "Qu’on lance un appel à qui veut faire un gouvernement sans la N-VA, dit-on à la rue Royale, le siège des nationalistes flamands. Et ensuite, tout sera plus clair." C’est que ni le CD&V ni l’Open VLD ne monteront jamais dans un rafiot gouvernemental sans la N-VA.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
J + 215 : le social avant tout ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour vous, le mariage, c'est avant tout...
» Médicaments : les profits passent avant tout...
» Bugaboo??
» Malade alcoolique mais dépressive avant tout...
» Shad Owell - Un homme avant tout .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Belgique fédérale-
Sauter vers: