FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J + 269 : premiers tiraillements entre la N-VA et le CD&V

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: J + 269 : premiers tiraillements entre la N-VA et le CD&V   Mar 08 Mar 2011, 11:08 am

Source : http://www.lalibre.be/actu/elections-2010/article/647376/compagnie-beke-l-action-est-a-la-baisse.html


Compagnie Beke : l’action est à la baisse



M.Bu. et M.Co.


Mis en ligne le 08/03/2011
Citation :
La N-VA ne croit plus en la volonté du CD&V de s’impliquer dans la négociation communautaire. Leterme va avancer sur le Bugdet dès ce jeudi.


Krokusvakantie ou pas, les amabilités politiques se poursuivent. D’ailleurs, il n’y a pas eu d’état de grâce pour le démocrate-chrétien flamand Wouter Beke. Les nationalistes flamands de la N-VA ne semblent déjà plus croire en la possibilité d’un accord communautaire sous la baguette du négociateur royal. La N-VA est persuadée que le CD&V ne veut même plus réellement négocier - d’où l’ultimatum de Jan Jambon. Dans ce contexte, les déclarations du Premier ministre en affaires courantes Yves Leterme (CD&V) sont particulièrement mal reçues par les nationalistes flamands. Dimanche le Yprois a indiqué qu’il ne consulterait pas la N-VA afin de réaliser les travaux budgétaires - notamment pour 2011 - tels que le lui a demandé Albert II. Leterme veut avancer vite : un kern aura lieu jeudi matin et une première esquisse budgétaire sera sur la table du gouvernement dès la semaine prochaine. Le Premier ministre démissionnaire n’a aucune envie d’être convoqué par la Commission européenne pour lui expliquer les raisons de l’absence de budget 2011. Et l’épée de Damoclès des marchés financiers est toujours suspendue au dessus de la tête du gouvernement. Au sein de l’exécutif fédéral, on s’attend à une nouvelle notation (dont dépendent les taux d’intérêts des emrunts d’Etat) pour le mois de juin.

Et la N-VA d’enrager : "On ne nous permet pas de participer à ce débat, Leterme a clairement fait le choix politique de nous écarter". "C’est la preuve par A + B qu’on veut un gouvernement sans nous !". Mais encore faudra-t-il vérifier si les démocrates chrétiens vont suivre comme un seul homme cette prise de distance avec la N-VA. Certains responsables du CD&V - comme Kris Peeters et Eric Van Rompuy - savent pertinemment que leur parti devra s’appuyer sur la N-VA en 2012 pour survivre. Dans des grandes villes flamandes, comme Gand et Anvers, les démocrates-chrétiens sont inexistants. Ou presque : ils ne disposent plus que de deux échevins à Anvers par exemple. Et à Gand, leur assise est encore plus faible. A Anvers, l’homme à battre sera Bart De Wever, à Gand, ce sera Siegfried Bracke. Dans un cas comme dans l’autre, le CD&V va devoir boutiquer des accords de cartel avec la N-VA. Et les places seront chères, voilà qui pourrait être déchirant pour le parti de Beke. Un francophone : "on va laisser le CD&V se battre entre lui et lui-même, on va bien voir ce qu’il en ressort". Un autre : "on dirait tout de même que le déscotchage avec la N-VA commence à s’opérer, les relations entre les deux ne sont plus ce qu’elles étaient".

Autre interrogation : l’Open VLD d’Alexander De Croo va-t-il rester à bord de cet esquif Leterme si aucun accord communautaire ne se dégage rapidement ? Ou va-t-il le saborder - une nouvelle fois - et se faire remplacer par les socialistes flamands du SP.A ? "On fait ce qu’on peut, dans cette période terriblement difficile, afin de sauver les meubles", fait-on remarquer chez les libéraux flamands.
Wouter Beke a reçu ce lundi les présidents de la N-VA et du PS. Il entend progresser avec eux sur le chantier de la loi de financement. Ce fut l’unique sujet du jour, discuté dans de bonnes conditions, nous revient-il. Il s’agissait d’un "premier" contact, dit-on. Les discussions ont porté sur les trois modèles qui ont été mis sur la table jusqu’à présent : celui de Johan Vande Lanotte, celui de Bart de Wever et celui des francophones.

D’ores et déjà, la tâche de Wouter Beke - déminer le terrain pour lancer le formateur du gouvernement - s’annonce des plus hasardeuses. Il devra, en effet, produire un projet de compromis alors que son parti a lui même rejeté la dernière proposition en date, celle de Johan Vande Lanotte. Celle-ci avait déjà un goût plutôt amer pour les francophones, notamment sur BHV et Bruxelles. Et dans ces dossiers précis, "on repart de zéro", annonce un francophone. Pour cause, les partis du Sud ne sont plus trois mais quatre. Et pour certains, l’ultimatum lancé par Jan Jambon ce week-end sonne comme un message au CD&V : la proposition du négociateur à toutes les chances d’être refusée. "Une fois que le budget sera bouclé, il sera plus facile d’organiser des élections", indique un observateur. Pas de doute, la mission de Wouter Beke ne démarre pas dans l’optimisme général.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
SydneyBristow
Membre intéressé
Membre intéressé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 30
Age : 39
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : ...
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: J + 269 : premiers tiraillements entre la N-VA et le CD&V   Mar 08 Mar 2011, 4:12 pm

On en revient à la théorie de nouvelles élections fédérales en 2011, l'épisode "Wouter Bièsse" ne servant qu'à occuper les négociateurs jusqu'au vote du budget par le gouvernement en affaires courantes.
Après, le paysage politique sera encore plus marqué (NVA en Flandre, MR-FDF à Bruxelles/périphérie et PS en Wallonie) et nos politiques devront bien arriver à la conclusion inévitable : FIN DE CE CIRQUE BELGICAIN !

france
Revenir en haut Aller en bas
 
J + 269 : premiers tiraillements entre la N-VA et le CD&V
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les premiers pas de bébé
» La trilogie Premiers baisers (1991-1998)
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» alternative entre porte-bébé et écharpe
» Mes premiers achats MAC ! + PHOTO [12/10]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Belgique fédérale-
Sauter vers: