FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La N-VA et la désinformation...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: La N-VA et la désinformation...   Ven 26 Aoû 2011, 2:36 pm

Source : http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/681104/la-n-va-joue-avec-les-chiffres.html



La N-VA joue avec les chiffres



Vincent Rocour



Mis en ligne le 26/08/2011


Citation :
Une sénatrice N-VA affirme qu’il y a, en Wallonie, 50 % de personnes handicapées de plus qu’ailleurs. Mais elle écarte une partie des données statistiques.

La N-VA aime bien les chiffres. Mais à une condition : que ces chiffres l’arrangent. Ainsi, toutes les statistiques montrant que les néerlandophones sont désormais moins de 10 % à Bruxelles sont irrémédiablement mises en doute. Ces données seraient faussées parce qu’elles ne comptabiliseraient pas les couples mixtes qui, par facilité ou à cause d’une capacité d’adaptation forcément plus prononcée des Flamands, s’adresseraient aux autorités bruxelloises systématiquement en français. Et celui qui met en doute le raisonnement de la N-VA est aussitôt accusé de proférer "des méchancetés".





Les nationalistes, en revanche, ne s’encombrent d’aucun scrupule quand il s’agit de diffuser des chiffres stigmatisant les Wallons. Mercredi, la sénatrice N-VA Helga Stevens s’est fendue d’un communiqué rageur affirmant qu’il y a "50 % de personnes handicapées en plus en Wallonie qu’en Flandre" : 76 129 personnes avec un handicap en Flandre (2,04 % de la population), 15 404 à Bruxelles (2,36 %) et 66 769 en Wallonie (3,22 %).



La sénatrice nationaliste dit s’appuyer sur des chiffres contenus dans le rapport annuel de 2010 de la Direction générale des personnes handicapées. Elle s’en délecte. "Il n’y a pas de doute que les médecins accordent plus facilement le statut d’invalide au sud du pays", accuse la sénatrice. Et d’asséner : "Que l’on trouve plus facilement le chemin de la sécurité sociale en Wallonie qu’ailleurs est un fait objectif".



Le problème, c’est que l’affirmation de Helga Stevens est fausse. Il n’y a pas 76 129 personnes bénéficiant d’une allocation de handicapé en Flandre, mais 175 396. Même erreur pour les chiffres wallons (105 019 personnes handicapées au lieu des 66 769 avancés par Helga Stevens) et pour les chiffres bruxellois (22 077 au lieu de 15 413). C’est que la sénatrice n’a retenu que le nombre de personnes handicapées bénéficiant d’une allocation de remplacement de revenu ou d’une allocation d’intégration (voir tableau). Elle a escamoté celui de personnes touchant une allocation pour l’aide aux personnes âgées. Or leur nombre est proportionnellement plus important en Flandre. En fait, l’ensemble des bénéficiaires d’une allocation pour personne handicapée représente 3 % de la population totale en Wallonie, 2,8 % en Flandre et 2 % à Bruxelles. Soit à peu près le même rapport partout.



Si on s’en tient aux chiffres, on ne peut donc pas dire qu’il y a "50 % de handicapés en plus en Wallonie". De même, on ne peut pas affirmer, comme le fait pourtant Helga Stevens, que "l’on trouve plus facilement le chemin de la sécurité sociale en Wallonie qu’ailleurs ".





Certes, on peut déduire des chiffres du SPF Sécurité sociale qu’il y a, en Wallonie, proportionnellement plus de personnes handicapées dans la tranche d’âge 21-65 ans (soit la tranche d’âge durant laquelle on peut prétendre à une allocation de remplacement de revenu ou à une allocation d’intégration). Et c’est sans doute ce que voulait démontrer la sénatrice N-VA - laquelle répliquait d’ailleurs au commissaire Karel De Gucht qui, dans un entretien à "Humo", déclarait que "trop de gens en Belgique reçoivent une allocation pour handicap alors qu’ils pourraient parfaitement travailler".



Mais rien ne permet de dire que ces différences sont dues à la complicité des médecins wallons. Ou alors il faudrait admettre que les médecins flamands sont plus laxistes que leurs homologues du sud du pays avec les personnes âgées qui demandent à pouvoir bénéficier d’une allocation de handicapés. Du reste, les différences sont plus importantes entre provinces qu’entre régions. Le nombre de personnes handicapées âgées de 21 à 65 ans est proportionnellement moins important dans le Brabant wallon que dans le Limbourg. Mais nettement plus à Liège et dans le Hainaut que partout ailleurs. Ce qui reflète assez fidèlement les clivages socio-économiques classiques.



Quoi qu’il en soit, la sortie d’Helga Stevens, elle-même handicapée (elle est sourde de naissance) ainsi que celle de Karel De Gucht ont créé pas mal de remous. "Le discours qui stigmatise une partie du public des personnes handicapées en les qualifiant de profiteurs du système est inacceptable", a dénoncé Alteo, une organisation proche de la Mutualité chrétienne. Même son de cloche auprès de l’ASBL Inforautisme pour qui ces sorties "jettent une suspicion grave sur les personnes handicapées comme des profiteurs potentiels et des parasites jusqu’à preuve du contraire".


_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
La N-VA et la désinformation...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sauvez Bubulle : Pétition contre la désinformation que subit le poisson rouge.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Belgique fédérale-
Sauter vers: