FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La religion - l'opium des foules..?

Aller en bas 
AuteurMessage
adydude
Membre intéressé
Membre intéressé
adydude

Masculin
Nombre de messages : 38
Age : 41
Localisation : Inde
Langue : hindi, français, anglais, punjabi
Emploi/loisirs : constructeur
Date d'inscription : 17/08/2011

La religion - l'opium des foules..? Empty
MessageSujet: La religion - l'opium des foules..?   La religion - l'opium des foules..? EmptyDim 18 Sep 2011, 10:33 am

Bin Laden était une personne très religieuse .. la plupart des guerres dont l'humanité a souffert peuvent retracer leurs racines dans la religion.


La religion est en train de devenir l'opium du peuple ..?


Lisez une analyse ici et commentez -

La religion - l'opium des foules..?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ady-shucks.blogspot.com
Cinna_R
Nouveau membre
Nouveau membre
Cinna_R

Masculin
Nombre de messages : 3
Age : 16
Localisation : France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Lycéen
Date d'inscription : 10/12/2018

La religion - l'opium des foules..? Empty
MessageSujet: Re: La religion - l'opium des foules..?   La religion - l'opium des foules..? EmptyMar 11 Déc 2018, 9:31 pm

Bonjour adydude :)


Je tiens avant tout à préciser que je suis plus ou moins athée donc si je parle de choses incorrectes ce n'est pas par méchanceté ou par malhonnêteté mais par ignorance , je vais essayer tout de même de donner mon avis sur le sujet en espérant répondre le mieux possible à ta question :

«On pourrait avancer que toutes les tentatives pour créer une société sans Dieu (le communisme comme on la vu dans l'Union des Républiques socialistes soviétiques d'antan et ailleurs) ont lamentablement échoué. Et pourtant était leur échec en raison de l'impiété ou (comme cela semble plus plausible) à cause de leur croyance en une idéologie erronée..?»

Je pense qu'en premier lieu l'Union des Républiques socialistes soviétiques prit pour exemple n'était pas sans dieu , il y avait un culte de la personnalité très intense centré sur le chef du pouvoir , ce qui a du causer du tort à cette pratique c'est sûrement l'inconstance du dieu que la population priait : là où Big Brother (1984 de G. Orwell) se présentait sous la forme d'un leader intemporel et tout puissant , l'Union des Républiques socialistes soviétiques après Staline a changé à de nombreuses reprises de leader rendant plus difficile d'inculquer à la population l'omnipotence du chef et d'embrigader les enfants dès le plus jeune âge.
1984 reste une oeuvre de fiction évidemment mais il me parait correct de s'appuyer dessus puisqu'elle s'est inspiré en grande partie du régime communiste russe. Voilà pour commenter "l'impiété".
Pour ce qui est de l'"idéologie érronée" je souhaite préciser que la guerre froide a été une course très serrée au final et qu'un régime anti-républicain a des avantages considérables en terme de gestion (problèmes éthiques plus facilement gérables , violences sur les civils pouvant être plus facilement menées ect). Cela dit Wikipédia m'a renseigné sur le fait que la chute de l'Union des Républiques socialistes soviétiques était en partie due à son incapacité à gérer durablement ses pratiques de surveillances , d’arrestations , de tortures etc.
Je souhaite aussi ajouter que l'idéologie capitaliste est certes d'après les expériences passées plus viables que le régime communiste soviétique mais cela ne la rend pas plus stable et plus durable : Pourquoi notre système ne finirait-il pas par chuter un jour ?
Après une brève recherche sur internet il ne m'a pas semblé trouver l'existence de peuples sans dieux.
Mais ! Ce n'est pas parce qu'aucun peuple sans dieu n'existe que les peuples ont forcément besoin de dieux, l'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence.


«Le problème avec la religion organisée, c'est qu'elle nous incite à sacrifier notre vie (ici et maintenant) pour la promesse d'un paradis obscure après la mort. Et cela peut donner lieu à l'intégrisme et l'extrémisme dans ceux qui peuvent être facilement influencés..»

C'est à mon avis vrai , les religions doivent certainement influencer les croyants mais je voudrais dire que croire en l'existence d'un paradis pour les justes et d'un enfer pour les mauvais , croire en un dieu et sa foudre est normal dans une société avec des règles morales transmises à travers les générations ou même normal pour des esprits suffisamment intelligents pour comprendre les concepts d'existence ou de mort.
Le ciel explique tout ce que la science n'arrive pas à nommer , le concept de justice est tellement imprégné dans nos sociétés qu'on l'associe plus ou moins à dieu dans une sorte de croyance au karma (qui se retrouve dans plusieurs religions). N'avez vous jamais eu peur en ayant commis quelque chose considéré comme mauvais par vous et vos contemporains ? Avez vous craint ? Notre monde croit en la justice et nous transmet cette croyance.
La justice a probablement été un concept inventé par les premiers hommes intelligents par égoïsme et par empathie : "Pourquoi je n'aurait pas droit aux mêmes choses que mon voisin ?" , "Pourquoi les autres n'auraient-ils pas ce que j'ai ?".
C'est la justice qui nous pousse à croire en un paradis pour les "justes" et les "bons" , la religion c'est à mon avis ce qui découle de la justice et la seule chose sur laquelle la religion influence réellement c'est à la fois sur la confirmation de cette croyance "naturelle" mais surtout sur la définition de "juste et bon".



«Il est également soutenu que la religion est une source de bonté morale dans la population générale. Cet argument me paraît très enfantin et simpliste »

Oui , évidemment que la religion est source de bonté morale puisqu'elle fait obéir ses croyants à des règles de bonté morale qu'elle définit elle même. Et si vous souhaitez répondre qu'il n'existe pas qu'une religion et par conséquent pas qu'une morale vous auriez absolument raison. Cependant , les religions quelles qu'elles soient se ressemblent sur le point suivant : leurs lois morales sont inspirées de lois sociales très rapidement trouvées par l'homme comme "ne pas tuer un humain" , "ne pas voler" , "respecter les autres" ... Et en ce point les religions définissent des règles morales très semblables.
En certains points moraux on pourrait dire que les religions sont tombées d'accord.
Cela peut vous sembler évident "Bien sûr que tuer un humain est condamnable !" , je ne dis pas le contraire parce que je suis moi même sous l'influence d'une morale sociale mais cela s'applique aussi sur des lois sociales nouvelles.


«on devrait être bon pour des raisons morales et non à cause de la crainte d'un dieu vengeur.»

En réalité je pense que les deux sont très intimement liés et sur ce point j'en retourne à l'hypothèse du rapport entre dieu et la justice , la crainte d'un dieu vengeur n'est plus vraiment d'actualité il me semble en Europe occidentale en tout cas.
Le respect d'une loi morale se fait pour des raisons du domaine personnel : ou bien par amour de dieu (ou de la justice et des valeurs) ou bien par crainte du traitement qu'on réserve aux "mauvais" lors du jugement dernier.


«Tous les mêmes, on doit utiliser sa propre intelligence et sa conscience, afin de maintenir un équilibre..»

Croire en dieu n'empêche pas dans l'absolu d'avoir un esprit critique , ce n'est pas parce que l'existence divine n'a pas été prouvée scientifiquement (et ne le sera probablement pas avant très longtemps) qu'il est idiot ou déséquilibré de croire. Il s'agit juste de faire abstraction de la science pour croire en dieu de même manière qu'en lisant des articles concernant des expériences scientifiques "prouvées" on fait abstraction de ne pas avoir vu l'expérience de nos propres yeux pour croire qu'il s'agit d'un fait universel.
Par exemple : Êtes vous absolument sûr et certain que la terre a existé avant nous ? On vous l'a dit et probablement appris à l'école mais on ne vous l'a jamais vraiment montré et vous n'avez jamais vu cela de vos propres yeux , pourtant vous l'acceptez sûrement comme un fait évident.





Je souhaiterai ajouter que personne n'est vraiment athée , même si je prétends moi même l'être j'ai toujours dans un coin de ma tête les notions de morale , de valeurs , de justice et de karma. Je ne crois simplement pas que le monde soit régi par une force particulière , le monde social est à mon avis régi par la race humaine dans son ensemble et par ses valeurs. Ou alors je suis un croyant perdu dans une quête de liberté ?
Dieu sait ! :p

Pour répondre à la problématique principale  :  La religion n'est pas vraiment un opium d'après moi , il s'agit plutôt de ce qui découle d'une demande générale inconsciente , celle de justice et de sécurité. Un homme ne peut pas en protéger un autre avec une certitude absolue , seul un être supérieur à l'humain le peut.

Bien sûr il ne faut pas se voiler la face , la religion a souvent été utilisée à des fins politiques :
Le christianisme a été utilisé par les hautes sphères pendant plus de 400 ans pour attaquer le moyen orient et aujourd'hui l'islam est utilisé par les groupes terroristes comme l'organisation de l'état islamique pour employer des assassins.

Voilà je vous laisse me prévenir si j'ai dis des bêtises , si vous voulez que j'explique certains détails , si vous voulez que je justifie certaines affirmations etc ,
sachez que ce message est posté à des fins purement bienveillantes et que je ne maitrises pas le sujet à fond , il ne s'agit que d'un point de vue sur la question

Bonne journée :)
Revenir en haut Aller en bas
 
La religion - l'opium des foules..?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions sur la Religion Catholique
» Religion orthodoxe au Havre
» Pourquoi cette cruauté au nom d'une religion ?
» Kolizéum :p
» Conflits de religions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Religions, philosophies et idéologies diverses :: Pensées non religieuses, philosophies, idéologies, sectes, sociétés secrètes ou discrètes, ésotérisme :: La laïcité, l'athéïsme, la libre-pensée-
Sauter vers: