FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le terrible arsenal nucléaire d'Israël !

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Empty
MessageSujet: Le terrible arsenal nucléaire d'Israël !   Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! EmptyVen 21 Avr 2006, 2:02 pm

Source : http://www.afrique-asie.com/archives/2003/161%20fev/161israel.htm

L'arsenal nucléaire jamais contrôlé - PAR ROHAN PEARCE


Citation :
D'après la Fédération des scientifiques américains, c'est dès 1948 qu'Israël a eu l'intention de se doter d'un arsenal nucléaire en mettant sur pied un Corps scientifique (Hemed gimmel) au sein de l'armée (Forces de défense d'Israël). En 1949, l'Hemed Gimmel a prospecté le désert du Néguev à la recherche de gisements d'uranium. En 1952, la Commission israélienne de l'énergie atomique fut constituée.
En 1956, la France accepta de fournir à Israël un réacteur nucléaire de 18 mégawatts. Après l'invasion de l'Egypte par Israël en 1956, l'accord fut modifié pour que soit fourni un réacteur de 24 mégawatts. La France acquit auprès de la Norvège de l'eau lourde destinée à ce réacteur, en violant les assurances données au gouvernement norvégien que cette eau lourde n'était pas destinée à un pays tiers. Les responsables des Douanes françaises furent abusés quant à la destination finale des composants du réacteur.
Pour abriter le réacteur, un complexe fut construit à Dimona, dans la partie septentrionale du désert du Néguev. Afin de protéger le programme d'armement nucléaire d'Israël et de le garder secret, un organisme spécial fut créé : l'Office des relations scientifiques. Parmi les stratagèmes utilisés par Israël pour cacher la nature du projet de Dimona, celui-ci fut présenté comme "une usine de manganèse". En 1960, un désaccord sur le projet apparut entre les gouvernements israélien et français. La France demandait à Israël de rendre public le projet de Dimona et de permettre des inspections internationales. Elle accepta cependant d'achever la livraison des derniers composants du réacteur et Israël assura Paris qu'il ne construirait pas d'armes nucléaires. En 1964, le réacteur devint opérationnel.
Les Etats-Unis, principal pourvoyeur d'aide militaire à Israël, furent aussi partie prenante dans le projet nucléaire d'Israël. Selon Sir Timothy Garden, de l'université d'Indiana, Israël signa un accord de coopération nucléaire avec les Américains en 1954. En 1958, des avions-espions américains photographièrent le complexe de Dimona. Israël acquit des Etats-Unis un réacteur plus petit (inadéquat pour servir à la production d'armes nucléaires) qui devint opérationnel en 1960.
Les inspections de la commission à l'énergie atomique américaine (AEC) dans les installations de Dimona, à la fin des années soixante, furent fragilisées et vidées de sens par l'attitude de non-coopération du gouvernement israélien. Outre les limitations et les obstacles portant sur l'agenda et l'emploi du temps ainsi que sur l'étendue des inspections, Israël construisit de faux postes de contrôle ainsi que des couloirs pour égarer les équipes de l'AEC.
Un mémorandum de Washington fondé en octobre 1969 sur le rapport des entretiens entre les responsables du département d'Etat et un représentant de l'AEC" conclut, de façon révélatrice, que le gouvernement des Etats-Unis ne voyait pas de problème qu'Israël dispose des moyens pour construire des armes nucléaires, en soulignant que "l'équipe (de l'AEC) a abouti à la conclusion que le gouvernement américain n'était pas animé de la volonté de soutenir un véritable effort d'inspection, une inspection réelle, durant laquelle les membres de l'équipe auraient pu se sentir autorisés à poser de façon directe des questions pertinentes et/ou à insister pour qu'il leur soit permis de voir et de prendre connaissance des documents, des matériaux utilisés, des éléments techniques et de tout le reste. De façon subtile, l'équipe a été sommée d'éviter tout ce qui pourrait prêter à controverse, de se comporter en et de ne pas prendre ombrage des évidents desiderata de ses hôtes. Il semble qu'à l'occasion ses membres aient été fortement critiqués par les Israéliens pour"
A la fin de 1964, Dimona produisait près de 8 kilogrammes de plutonium par an, qui, une fois retraités, suffisait à Israël pour construire une ou deux armes nucléaires. Dans Can Deterrence Last ?, publié à Londres en 1984, Garden écrit : "Ayant mis sur pied un système fiable et sérieux de production de plutonium fissile, il s'avérait nécessaire de se doter d'installations permettant son retraitement pour pouvoir l'affecter dans le processus de fabrication d'armements. L'installation d'une telle usine est particulièrement repérable, et un accord fut alors conclu pour qu'Israël ne la construise pas. Or il fut établi qu'Israël avait pu, avec succès, acquérir illégalement un stock significatif d'uranium enrichi. Des rapports de la CIA ont fait état du fait que ce pays avait obtenu de grandes quantités d'uranium enrichi par des voies clandestines."
En 1965, le New York Times révélait à ses lecteurs la disparition d'uranium hautement enrichi dans le "Nuclear Materials and Equipment Corporation" à Apollo, dans l'Etat de Pennsylvanie... Ainsi s'expliquerait le fait que l'usine de retraitement de plutonium ne fut pas construite. En ayant à sa disposition de l'uranium, il devenait possible d'emprunter une méthode plus lente, mais politiquement à l'abri de controverses, consistant à procéder à la séparation du plutonium dans un "laboratoire chaud" et progressivement augmenter son stock.
De 1967 jusqu'aux années 1980, Israël put compter sur l'Afrique du Sud de l'apartheid pour la fourniture d'environ 550 tonnes d'uranium destiné au complexe de Dimona. En septembre 1979, les deux pays auraient effectué un test commun d'armes nucléaires dans l'océan Indien. Dans un article du 20 avril 1997, Ha'aretz affirma qu'Israël avait aidé l'Afrique du Sud à développer de l'armement nucléaire dans le début des années 1980. L'ancien chef d'état-major de l'armée sud-africaine, Constand Viljoen, avait déclaré à ce même journal : "Nous voulions acquérir un savoir en matière nucléaire, d'où qu'il vienne, y compris d'Israël."
En 1986, la production par Israël d'armes nucléaires fut confirmée publiquement lorsque Mordechaï Vanunu transmit à l'hebdomadaire britannique Sunday Times des photographies des installations nucléaires en Israël. Vanunu était un technicien à Dimona dans les installations "Machon 2" de 1976 à 1985, avant d'être contraint à la démission du fait de son engagement à gauche, favorable aux Palestiniens. "Machon 2" produit du plutonium et des composants pour les bombes nucléaires.
Selon Vanunu, Israël possédait d'ores et déjà 200 armes nucléaires vers 1986. Avant que le Sunday Times ait publié son récit, Vanunu fut attiré à Rome par un agent du Mossad, la célèbre police secrète israélienne. A Rome, il fut kidnappé et emmené en Israël, où il fut condamné lors d'un procès secret et emprisonné. Les minutes du procès de Vanunu sont restées classifiées jusqu'à ce que certaines parties aient été révélées par le gouvernement israélien en novembre 1999, à la suite d'une démarche du journal israélien Yediot Aharonot auprès de la Cour du district de Jérusalem. Vanunu a été condamné à dix-huit ans de prison. Il a d'abord passé onze ans et demi en isolement total et, selon son frère Asher, la prison d'Ashkelon où il est détenu ne le relâchera pas avant le 22 avril 2004, cinq mois avant l'expiration de la condamnation.
Après avoir accompli les deux tiers de sa peine, Vanunu avait sollicité sa liberté conditionnelle. Sa requête a d'abord été rejetée en 1998, puis de nouveau chaque semestre suivant. La cour de Bersheva devait se prononcer sur sa demande de relaxe en octobre dernier. D'après l'édition du Ha'aretz du 9 octobre 2002, "[Vanunu] pouvait faire valoir que l'an dernier, Shimon Peres avait révélé sur la deuxième chaîne israélienne davantage d'informations sur les capacités militaires israéliennes dans le domaine nucléaire que tout ce que Vanunu avait pu relater au Sunday Times".
La polémique concernant Vanunu et l'arsenal secret d'armements nucléaires d'Israël a abouti, début 2000, à un débat à la Knesset, le premier ayant jamais eu lieu sur le sujet de la politique nucléaire. Le 3 février 2000, le Yediot Aharonot en rendait compte en ces termes : "Le député Issam Makhoul (représentant le Hadash) a fait une déclaration historique, en disant : Le ministre Ramon, qui répondait au nom du gouvernement, a répété la déclaration selon laquelle . «Ce n'est pas le fait que Vanunu ait apporté des révélations qui constitue le problème, mais bien plutôt la politique de tous les gouvernements israéliens, qui ont transformé ce petit morceau de terre en un entrepôt nucléaire vénéneux et empoisonné, qui peut tous nous envoyer au ciel dans un champignon nucléaire», a averti Issam Makhoul à la Knesset hier.
Dès qu'il s'est mis à parler, ouvrant le premier débat de ce genre, les membres du Likoud, du Parti national religieux, du Shass et d'autres ont choisi de quitter l'Assemblée en signe de protestation. Makhoul a déclaré qu'Israël était au sixième rang dans le monde pour la quantité de plutonium de haute qualité en sa possession et que le monde entier savait qu'Israël était Les membres de la Knesset ont répondu par des cris et du chahut au discours du député Makhoul. , a crié le député Ophir Pinnes, président de la coalition. quelqu'un avait besoin de trouver une justification au fait que les députés arabes de la Knesset ne puissent être membres de la commission des Affaires étrangères et de la sécurité, vous la lui avez fournie, a lancé Yosef Pritzky, député du Shinouy".

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Empty
MessageSujet: Re: Le terrible arsenal nucléaire d'Israël !   Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! EmptyVen 21 Avr 2006, 3:35 pm

Petit coup de pub ....


http://palestine1967.site.voila.fr/arme.armee/A.arme.nucleaire.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Empty
MessageSujet: Re: Le terrible arsenal nucléaire d'Israël !   Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! EmptyMer 26 Avr 2006, 5:41 pm

@Ungern a écrit:
Petit coup de pub ....


http://palestine1967.site.voila.fr/arme.armee/A.arme.nucleaire.htm

Ta pub corrobore mes informations !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Empty
MessageSujet: Re: Le terrible arsenal nucléaire d'Israël !   Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! EmptyLun 01 Oct 2007, 9:05 pm

Citation :
A tout ceci,il faut ajouter depuis peu le Shavit, un engin dérivé du Jéricho 2 qui a permis de mettre en orbite les satellites Ofek.
Shavit peut être employé comme missile balistique avec une portée comprise entre 5000 et 7000 km, ce qui lui permet de frapper n'importe quel objectif au Moyen-Orient et même au-delà.

Ungern pourrait-il nous dire de combien de ces missiles Israël dispose-t-il et où fait-il ses essais vu l'exiguité du territoire israëlien ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Empty
MessageSujet: Re: Le terrible arsenal nucléaire d'Israël !   Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! EmptyLun 01 Oct 2007, 9:56 pm

Les missiles ont été testés au départ de l'Afrique du Sud.

Mais ce sont des données "anciennes" et non relatives au dernier lanceurs .
C'est le genre de nouvelles qu'on apprend de çi de là,mais toujours avec un grand retard .

ce qui est certain c'est que Israël possède 3 sous marins classiques allemands de la classe Dauphin .
Sous marins à propulsion classique mais très silencieux et équipé "maison" de lanceurs de missiles à longue portée .

Je ne sais pas si ils peuvent les tirer "sous l'eau" ou si ils doivent se positionner en surface .

De toutes façons,vu l'adversaire,même le positionement en surface le temps du tir ne devrait pas réduire sensiblement ses capacités de frappe .
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Empty
MessageSujet: Re: Le terrible arsenal nucléaire d'Israël !   Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! EmptyLun 01 Oct 2007, 10:10 pm

@Ungern a écrit:
Les missiles ont été testés au départ de l'Afrique du Sud.

Mais ce sont des données "anciennes" et non relatives au dernier lanceurs .
C'est le genre de nouvelles qu'on apprend de çi de là,mais toujours avec un grand retard .

ce qui est certain c'est que Israël possède 3 sous marins classiques allemands de la classe Dauphin .
Sous marins à propulsion classique mais très silencieux et équipé "maison" de lanceurs de missiles à longue portée .

Je ne sais pas si ils peuvent les tirer "sous l'eau" ou si ils doivent se positionner en surface .

De toutes façons,vu l'adversaire,même le positionement en surface le temps du tir ne devrait pas réduire sensiblement ses capacités de frappe .

Donc l'Iran n'aurait aucune chance vis-à-vis d'Israël ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Empty
MessageSujet: Re: Le terrible arsenal nucléaire d'Israël !   Le terrible arsenal nucléaire d'Israël ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le terrible arsenal nucléaire d'Israël !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Europe, grandes puissances, organisations internationales, conflits divers, terrorisme, espionnage, armes et armement :: Spécial conflits mondiaux-
Sauter vers: