FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Duflot-Hidalgo : la guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Duflot-Hidalgo : la guerre   Jeu 17 Nov 2011, 1:27 pm

Source : http://www.francesoir.fr/actualite/politique/duflot-hidalgo-guerre-157494.html

Élections législatives 2012


Publié le 17 novembre 2011 à 08h05

Mis à jour le 17 novembre 2011 à 08h10

Duflot-Hidalgo : la guerre

L’accord PS-Verts pour les législatives fait une grande gagnante, Cécile Duflot, et une victime collatérale, Anne Hidalgo.

Entre les deux femmes, la guerre est déclarée pour Paris.



Cécile Duflot et Anne Hidalgo SIPA/CAPMAN VINCENT

Cécile Duflot met le feu à la maison PS. L’atterrissage de la patronne des écologistes à Paris aux législatives de 2012, avec la bénédiction de la direction du PS, a déclenché la fureur du maire de la capitale, Bertrand Delanoë, et de sa dauphine pour les municipales de 2014, Anne Hidalgo. Car c’est un cadeau en or qu’a fait Martine Aubry à Cécile Duflot en lui offrant sur un plateau une circonscription de rêve pour une candidate de gauche (la 6e, les XIe et XXe arrondissements). Elue députée à Paris en 2012, la très ambitieuse écologiste pourrait dès lors s’appuyer sur ce fief confortable pour viser la mairie de la capitale en 2014, trois ans avant la présidentielle. Si, officiellement, elle n’est pas intéressée par les municipales, dans l’entourage d’Hidalgo on n’est « pas dupes » : « que Duflot se présente à Paris pour les législatives, ce n’est pas juste pour le plaisir d’être députée, sinon elle aurait accepté nos propositions dans le Val-de-Marne, c’étaient des circonscriptions gagnables ».


La liste conduite par Duflot aux régionales de 2010 ayant recueilli près de 21 % des voix, contre un peu plus de 26 % pour celle d’Hidalgo, c’est une rivale redoutable que la candidate PS aux municipales de 2014 voit ainsi débarquer sur son terrain de jeu. La réaction d’Hidalgo et de Delanoë « montrent qu’ils ne sont pas sûrs d’être réélus en 2014 », juge d’ailleurs Sylvain Garel, coprésident des élus écolos de la capitale, un élu socialiste de Paris y voyant même « un aveu de faiblesse absolument pathétique ».

"Ils se foutent de ma gueule !"

Anne Hidalgo se sent aujourd’hui d’autant plus trahie qu’elle est pourtant proche de Martine Aubry. Elle a été sa porte-parole lors de la primaire socialiste et son mari, Jean-Marc Germain, est le directeur de cabinet de la première secrétaire du PS. Entre les deux femmes, la confrontation lors du bureau national du PS mardi soir a donc été très tendue, chacune se traitant de « menteuses ». « Ça a été très chaud », raconte un témoin, « c’était de la folie », selon un autre. Delanoë a, lui aussi, laissé exploser sa colère : « Ils me prennent vraiment pour un con, ils se foutent de ma gueule ! » a lancé le maire de la capitale. Très remonté, il a dénoncé devant micros et caméras « les parachutages et les espèces de tripatouillages ».
Martine Aubry, elle, assume : « C’est partout difficile, mais il faut savoir ce qu’on veut. » Avec les Verts, « il y a un partenariat nécessaire à construire, donc des sacrifices, a plaidé le député PS Julien Dray, proche du candidat François Hollande. Evidemment, ceux qui sont sacrifiés ne sont pas contents et l’expriment… ».
« On n’a pas dit notre dernier mot », a prévenu mercredi Anne Hidalgo sur France Info. « Nous ne voulons pas d’un parachutage, a-t-elle tonné. Paris ne peut pas être le tremplin pour des ambitions nationales. »
Danièle Hoffman-Rispal, députée PS sortante de la circonscription offerte à Duflot, n’entend en tout cas pas céder la place : élue à 62 %
face à Georges Sarre (MRC) en 2002 et 69 % en 2007, elle sera candidate aux législatives, avec ou sans l’approbation du PS. « Je ne suis pas une médiatique connue, mais je travaille », s’insurge-t-elle. « J’espère encore que le parti va réfléchir, parce que j’ai trente-sept ans de militantisme derrière moi. C’est ma famille le PS », mais « s’ils ne veulent plus de moi, j’irai toute seule. J’irai jusqu’au bout ».
Des critiques qui n’ont guère impressionné Cécile Duflot. On l’accuse de « parachutage » ? « Pour aller de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne, NDLR), où j’habite, et Paris, a-t-elle ironisé sur Canal +, il ne faut pas prendre un avion ou un parachute… juste le RER ».

Par Christine Ollivier

C'est sur France Soir !

Accord EELV/PS : La droite s'offre une tranche de moquerie

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
fde
Concepteur
Concepteur


Masculin
Nombre de messages : 429
Age : 46
Localisation : Ile de France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Enseignant
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Duflot-Hidalgo : la guerre   Ven 18 Nov 2011, 10:25 am

Je trouve que Cécile Duflot cache mieux ses canines!
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/bazarauxrimes
 
Duflot-Hidalgo : la guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre du Vietnam
» La Guerre Froide
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?
» Prisonniers guerre 39/45 - FRABOLOT
» reportage sur les cites de la 1ere guerre Iepre Sailant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: