FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Retour à la Guerre Froide" ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Retour à la Guerre Froide" ? Empty
MessageSujet: Retour à la Guerre Froide" ?   Retour à la Guerre Froide" ? EmptySam 09 Aoû 2014, 12:34 pm

Source : http://www.lalibre.be/debats/opinions/russie-faut-il-craindre-une-nouvelle-guerre-froide-53e4d0a13570667a63919917


Russie : faut-il craindre une nouvelle guerre froide ?

Contribution lecteur   Publié le  vendredi 08 août 2014 à 15h29  - Mis à jour le  vendredi 08 août 2014 à 16h19  

Retour à la Guerre Froide" ? 53e4d08b3570667a6391990f




Une opinion de Mark Eyskens, ministre d’Etat et ancien Premier ministre


La guerre froide se termina il y a à peine un quart de siècle avec la chute du mur de Berlin. Pendant la période d’après-guerre (1945-89) le monde échappa de justesse à un conflit nucléaire apocalyptique grâce à la dissuasion réciproque des blocs de l’Est et de l’Ouest. L’escalade actuelle concernant l’Ukraine, tragiquement aggravée par la criminelle attaque du Boeing de la compagnie aérienne malaisienne et les sanctions économiques prises successivement par l’Ouest et la Russie, font craindre la recrudescence d’une nouvelle guerre froide.



Est-ce que finalement la déesse de l’Histoire, dont on connaît le cynisme, aurait quand même raison en nous enseignant que la seule leçon que les humains tirent de l’Histoire est que les humains ne tirent pas de leçons de l’Histoire ? Il est évident que l’attitude adoptée par Vladimir Poutine dans le dossier ukrainien est arrogant, téméraire et axée sur la mobilisation nationaliste de l’opinion publique en Russie. Force est toutefois de reconnaître que la population russe, depuis l’implosion du communisme et l’explosion de l’Union soviétique en 1989-91 a dû avaler pas mal d’humiliations. L’empire soviétique, en éclatant, perdit 12 de ses républiques, dont l’Ukraine, alors que les états Baltes devinrent même membres de l’Organisation du Traité de l'Atlantique Nord. Ce qui fut ressenti par Moscou comme une provocation. Michael Gorbatchev, très populaire en Occident, fut ostracisé en Russie car accusé d’avoir bradé l’empire soviétique et de l’avoir sacrifié à sa vanité personnelle, attisée par les louanges de l’Occident, y compris l’octroi du prix Nobel de la paix. Son successeur Boris Eltsine fut un président alcoolique et théâtral sans envergure. Il a fallu attendre l’arrivée de V. Poutine pour qu’une remise en ordre fût possible, suite à une espèce de Bonapartisation autoritaire de la Russie dans le but aussi de reconstituer, ne fût-ce que partiellement, l’empire éclaté.


Les sanctions économiques imposées par l’Occident sont à double tranchant. Poutine a fermé ses frontières aux produits agricoles venant de l’Occident. Beaucoup plus dangereux toutefois est la menace de la Russie de résilier l’accord de désarmement nucléaire INF (Intermediate Range nuclear forces) conclu entre Reagan et Gorbatchev le 8 décembre 1987. En 1990 j’ai eu l’occasion, en tant que ministre des affaires étrangères, d’assister à une conférence à Paris de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) où les dirigeants de 55 pays membres signèrent la Charte de Paris dont l’une des clauses essentielles est le respect des frontières étatiques existantes et la promotion de la démocratie. Ces engagements sont aujourd’hui remis en cause.

La situation actuelle est vraiment déplorable et inquiétante, d’autant plus qu’encore récemment la Russie a fait preuve d’esprit de coopération dans plusieurs dossiers difficiles, entre autres en contribuant à la dénucléarisation de l’Iran et au démantèlement de l’arsenal chimique de la Syrie. Il est donc de la plus haute importance que les dirigeants de la Russie et de l’Occident se concertent - loin des feux de la rampe médiatiques - afin de trouver un modus vivendi honorable qui écarte tout danger de déflagration. Un préalable est évidemment que la Russie accepte de participer correctement aux enquêtes nécessaires devant établir les responsabilités en ce qui concerne la catastrophe intervenue à l’avion malaisien. Un compromis pourrait ensuite s’articuler autour des points suivants :

1/ La Russie devrait accepter tacitement mais fermement sans que cela ne soit rendu public, de renoncer à toute aide militaire aux séparatistes en Ukraine de l’Est. Ceux-ci devraient en outre être convaincus d’organiser leur autonomie régionale à l’intérieur des frontières actuelles de l’Ukraine.

2/ L’Ukraine devrait être transformée en un État fédéral lequel, à l’instar de la Belgique, comporterait une grande autonomie à la fois régionale et communautaire, particulièrement pour la communauté russophone et orthodoxe d’une part et la communauté uniate parlant l’ukrainien d’autre part. Les entités fédérées devraient en outre avoir la faculté constitutionnelle de négocier des accords de coopération internationale. Ainsi l’Ukraine de l’Est pourrait conclure un accord de coopération avec la Russie et l’Ukraine de l’Ouest avec l’Europe.

3/ Le gouvernement de Kiev devrait, dans le cadre d’un armistice, renoncer définitivement à toute tentative de vaincre militairement les rebelles de l’Est, à condition que les points 1/ et 2/ soient mis à exécution.

4/ L’Ouest ne devrait plus remettre la question de l’annexion de la Crimée par la Russie à l’ordre du jour des discussions internationales.

5/ L’Occident devrait donner la garantie à Poutine que l’Ukraine n’est pas susceptible de devenir membre de l’Organisation du Traité de l'Atlantique Nord.

6/ La Russie devrait garantir l’approvisionnement énergétique de l’Ukraine et coopérer avec l’Occident et les instances internationales afin de restaurer le potentiel économique de l’Ukraine et de renflouer sa solvabilité.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Retour à la Guerre Froide" ? Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Retour à la Guerre Froide" ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Europe, grandes puissances, organisations internationales, conflits divers, terrorisme, espionnage, armes et armement :: La Russie-
Sauter vers: