FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La théologie négative ou apophatique

Aller en bas 
AuteurMessage
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 52
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: La théologie négative ou apophatique   Mer 15 Fév 2017, 3:28 pm

Grasse, Septidi 27 Pluviôse, An CCXXV.
 
Chers tous,


Qu'est-ce que la théologie négative, ou apophatique ?

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ologie_n%C3%A9gative#Tradition_chr.C3.A9tienne



https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ologie_n%C3%A9gative#Tradition_chr.C3.A9tienne a écrit:
Tradition chrétienne

Marqué par l’influence de Platon et de Philon, Clément d’Alexandrie, l’un des Pères de l’Eglise, développe un courant apophatique dans le cadre de la théologie chrétienne.
On retrouve les mêmes éléments chez le Pseudo-Denys l'Aréopagite, un auteur chrétien du VIe siècle, qui fait des emprunts à Damascios. « Là, dans la théologie affirmative, écrit le Pseudo-Denis, notre discours descendait du supérieur à l'inférieur, puis il allait s'élargissant au fur et à mesure de sa descente ; mais maintenant que nous remontons de l'inférieur jusqu'au Transcendant, notre discours se réduit à proportion de notre montée. Arrivés au terme nous serons totalement muets et entièrement unis à l'Indicible. »
Jean Scot Erigène, un philosophe chrétien du IXe siècle, se situe dans la même tradition : « Deus itaque nescit se quid est, quia non est quid – Dieu ignore quelle chose il est, car il n’est pas quelque chose. » Jean-Claude Foussard (cité parEmmanuel Falque ) commente : « poser la question « qu'est-ce que» (quid) [...] c'est demander une définition de l'objet. Mais définir, c'est déterminer un être, c'est-à-dire le poser d'emblée dans une multiplicité qui l'englobe, en faire un êtreparmi les autres êtres, avec lesquels il fait nombre [...]. Ce n'est donc pas par défaillance que Dieu ignore ce qu'il est, c'est tout simplement parce qu'il n'est rien de défini.  »
Thomas d'Aquin, Maître Eckhart, ainsi que les mystiques espagnols du XVIe siècle, Louis de Grenade, Jean d'Avila, Luis de León, Jean de la Croix, se situent dans la même lignée.

Salut et fraternité !  france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 52
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: La théologie négative ou apophatique   Mer 15 Fév 2017, 3:45 pm

Grasse, Septidi 27 Pluviôse, An CCXXV.
 

Chers tous,

Sur le même sujet, un document intéressant à lire:
http://www.persee.fr/doc/rscir_0035-2217_1985_num_59_2_3033

Salut et Fraternité ! france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
 
La théologie négative ou apophatique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoires, archéologie et anthropologie.
» L'archéologie préventive.
» Archéologie viking
» [Système d'imposition] Imposition négative et taux fixe ?
» Archéologie « C'est arrivé près de chez vous »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Religions, philosophies et idéologies diverses :: Les religions monothéistes et autres :: Les christianismes-
Sauter vers: