FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Corse : faut-il la laisser tomber ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: La Corse : faut-il la laisser tomber ?   Ven 28 Avr 2006, 4:26 pm

Source : http://www.midilibre.com/actuv2/forumv2/index.php?s=814937a33d42b23926e80692086e045c&showtopic=1894&st=0&#entry18912

Citation :
La Corse est à n'en pas douter la plus belle Île de tout le bassin méditerranéen. Mais quel bazar! Tous les Gouvernements de gauche comme de droite n'ont jamais pu faire évoluer les structures et les mentalités. Aujourd'hui, ils sont plus divisés que jamais et pleins de contradictions. L'an dernier ils ont voté NON au Référendum Local avec des raisons qui relèvent de la plus haute fantaisie. Chaque Corse a voté en fonction de ses rancoeurs personnelles. Par exemple, il n'y a eu que 60% de votants et personne n'a fait le rapprochement avec les 60% de Fonctionnaires dans l'Île de Beauté. Avec deux départements et une Région pour une petite population de 270.000 habitants. ( la seule ville de Montpellier en fait 400.000 ) Les Corses ont ainsi trois fois plus d'élus trois fois plus de fonctionnaires et trois fois plus de "sinécures". D'où leur refus compréhensible de ne rien changer, alors que par ailleurs ils font la guerre à Paris qu'ils accusent de Colonialisme. ( première contradiction! ) 1- Avec un seul département, il y aurait trois fois moins d'élus et trois fois moins de fonctionnaires. 2-L'annonce de l'arrivée de 50% de femmes Corses dans la nouvelle Assemblée Unique, a effrayé les très nombreux élus par peur de perdre leurs sièges et tout ce qui s'y rattache ( Fonctions, Honneurs,Argent facile, véhicules et appartements de fonction , etc..) 3-Il n'y a que les Indépendantistes qui étaient favorables à une Assemblée Unique, car c'est plus facile pour se saisir du Pouvoir sans passer par Paris. Personne n'a osé faire mention de ce genre d'arrière pensées, même ceux qui trouveraient là l'occasion de se débarrasser à bon compte d'une Corse de plus en plus encombrante et qui nous coûte de plus en plus cher quoi qu'on en dise! Le rendement fiscal le plus faible de France.... 4- La Corse est une sorte de Sicile qui ne veut pas avouer que des réseaux mafieux contrôlent une bonne partie de l'Economie et du Tourisme, via la Politique qui se tait. ( Omerta! ) La plupart des Corses profitent du Système et prétendenr le contraire ( deuxième contradiction ) Ils tentent de se faire passer pour des victimes alors que ce sont des "profiteurs". Il n'y a qu'à voir les prix multipliés par 3 ou 4 de Juin à Septembre chaque année. 5-Ces derniers mois on voudrait nous faire croire que l'arrestation et l'incarcération d'Yvan Colonna a retourné l'opinion contre Paris. C'est peut-être vrai pour son entourage immédiat, mais de toute façon la plupart des Corses ont un tempérament d'insoumis et ils sont à priori en perpétuelle rébellion contre toute Autorité d'où qu'elle vienne. 6-Pour avoir fréquenté des Corses pendant 19 ans de suite pendant mes vacances, en dehors de la période touristique, je peux dire que le Corse souffre d'un énorme complexe de supériorité, et qu'il est d'un chauvinisme excessif. A ceux qui prétendraient le contraire, posez les questions suivantes: A- Pourquoi des centaines de villas de continentaux ont-elles volé en éclats repuis 20 ans ? Mis à part quelques cas rarissimes de constructions tapageuses en bord de mer, la loi de protection littorale a bon dos, elle est interprétée par les Nationalistes et non pas par la Justice, et c'est donc une mauvaise excuse. J'ai vu "sauter" et j'ai "photographié" plusieurs maisons de Continentaux explosées à l'intérieur de certains lotissements où les maisons des Corses n'ont jamais été touchées ( à Corbara, aux Marines de Davia à coté d'Ile Rousse, à Sant Ambroggio, etc..) et ceci ne concerne qu'un coin de Balagne! B- Pourquoi plastiquer systématiquement tous les bâtiments publics ? ( Exemple, le Trésor Public de Bonifacio, la DDE de Calvi, la prison de Borgo à coté de Bastia, et la liste serait longue...) C- Que signifient les "mitraillages " aveugles des gendarmeries, les explosions à la bombonne de gaz des villas de gendarmes à la Retraite, ou encore l'explosion de certains pavillons en Balagne dont le constructeur français est d'origine portugaise ? Ceci semble avoir déplu à certains mafieux ou indépendantistes, ou cette Entreprise avait-elle refusé de se faire Racketter ? Tout ceci constitue d'autres contradictions des Corses, qui répondent dans ces cas là qu'il s'agit de Représailles contre l'Administration Centrale du Continent accusée de Colonialisme! On croît rêver quand on connaît tous les avantages fiscaux et autres dont bénéficient les Corses ( Transports avec le Continent à prix réduit, avantages à la Création d'Entreprises, et exonération fiscale les 10 premières années, etc..etc..) D- Quant aux emplois en Corse, ils sont réservés aux Corses dans leur quasi-totalité aussi bien dans le Privé que dans l'Administration. Il existe une sorte de "Corsisation" des Emplois, et ce ne sont pas les 33 Profs de Bastia ( nouveaux Capétiens) qui nous feront croire le contraire. Ces messieurs veulent bien les avantages de la Focntion Publique , mais ils refusent les inconvénients et crient au "Racisme anti-corse" Elle est bien bonne! S'ils ne sont pas contents, ils n'ont qu'à faire plagiste ou commerçant privé... E- Ces derniers jours on a même assisté à des sortes de "ratonnades" anti maghrébins en Corse. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. On peut lire sur les panneaux routiers et sur certains murs, l'inscrïption: Arabi Fora ( arabes dehors ) Certains journaux ont parlé de Racisme, c'est en partie vrai mais c'est bien plus grave car les Corses sont Nationalistes et ils veulent mettre dehors tout ce qui n'est pas Corse de Souche. ( Continentaux, Arabes, Espagnols, Portugais, etc..etc.. ) F- Je n'aborderai pas ici le problème de l'Omerta, qui existe réellement sur l'Île, ni les multiples combines de Locations de Vacances au Black, ni les Locations de Voitures de Loueurs Continentaux au Black où l'on a débranché le compteur, ni les actions de chasse au sanglier au fusil à lunette en période de fermeture, même à proximité des gendarmeries comme il m'a été donné de le constater à 150 mètres de la Gendarmerie de Belgodère, en Balagne, etc..etc.. G- Tout cela on le mettra sur le compte du folklore local, et d'une certaine retenue de nos gendarmes, qui malheureusement ne sont pas toujours soutenus par le Pouvoir Central dans leurs actions de maintien de l'Ordre. Essayez d'en faire autant en Alsace, dans le Loiret, ou en Normandie, et les gendarmes vous tireront comme des lapins... H- Pour conclure, personne n'a réussi à faire évoluer le statut politico-économique Corse, et on n'est pas près d'y parvenir avec des gens qui veulent tous être "Chefs", "commander", contrôler", "encaisser", et se faire Justice eux-mêmes. C'est Raymond Barre, qui intérrogé sur ce sujet il y a 18 mois, disait dans un journal Lyonnais:" La Corse, il faut se débarrasser de ce bâton merdeux, les laisser se rattacher directement à Bruxelles, la Mafia règnera, mais la France fera ainsi de belles Economies" (fin de citation) Quant aux vacances, nous irons en Sardaigne, ou dans les îles du coté de la Croatie ou de la Grèce, car aujourd'hui c'est l'Europe. Et BASTA...les Corses! Qu'en pensez-vous ? Faut-il laisser tomber la Corse ? Excusez moi d'être un peu long, et encore...il y aurait un livre à écrire!

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
GAUVAIN
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 158
Age : 58
Localisation : Wallonie, terre irrédente
Langue : Français
Emploi/loisirs : Moine-soldat du réunionisme
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: La Corse : faut-il la laisser tomber ?   Dim 30 Avr 2006, 4:10 pm

La Corse fait partie intégrante de la Nation française. Si l'Etat républicain restaurait son autorité, les Corses manifesteraient leur attachement à leur Patrie, la France.
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La Corse : faut-il la laisser tomber ?   Dim 30 Avr 2006, 5:02 pm

@GAUVAIN a écrit:
La Corse fait partie intégrante de la Nation française. Si l'Etat républicain restaurait son autorité, les Corses manifesteraient leur attachement à leur Patrie, la France.

D'accord, mais supprimons-leur également tous leurs avantages fiscaux et successoraux avant de rétablir l'ordre républicain dans cette île un peu trop particulariste !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Corse : faut-il la laisser tomber ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Corse : faut-il la laisser tomber ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Skylar ? Quel bruit ça fait de tout laisser tomber ?
» Comment bifurquer après un M2 recherche en Histoire ?
» Je l'aime ou je l'aime pas???
» Pâte à sel
» Labradorite cassée... que faire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: