FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les Etats-Unis vs Al-Quaïda

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Les Etats-Unis vs Al-Quaïda Empty
MessageSujet: Les Etats-Unis vs Al-Quaïda   Les Etats-Unis vs Al-Quaïda EmptyVen 05 Mai 2006, 12:27 pm

Source : http://www.msn.fr/news/?or=afprtrs&cat=une&id=051006154540.xi7gtb5f.asp

Bush: plusieurs "tentatives d'attentats d'Al-Qaïda" déjouées depuis 2001 - AFP 06.10.2005 - 20:06

Citation :
Face aux difficultés qu'il rencontre sur le plan intérieur et en Irak, le président américain George W. Bush a évoqué jeudi la menace d'attentats terroristes, affirmant que trois projets planifiés par Al-Qaïda avaient été déjoués aux Etats-Unis depuis le 11 septembre 2001 et sept dans d'autres pays.

Il n'a toutefois pas donné de détail. Son porte-parole, Scott McClellan, a ensuite précisé qu'il faisait référence pour deux de ces cas à l'arrestation aux Etats-Unis de terroristes présumés.

"Au total, les Etats-Unis et leurs partenaires ont déjoué au moins dix tentatives sérieuses d'attentats par Al-Qaïda depuis le 11 septembre (2001), dont trois projets d'attentats aux Etats-Unis. Nous avons empêché au moins cinq autres complots d'Al-Qaïda pour identifier des cibles aux Etats-Unis ou infiltrer des agents dans notre pays", a déclaré M. Bush lors d'un discours à Washington consacré au terrorisme.

"Certains (de ces projets) sont connus publiquement", a déclaré M. McClellan interrogé sur les déclarations de M. Bush. Il a cité les cas de Jose Padilla et d'Iyman Faris. Mais "il y a d'autres incidents qui sont encore classés", a-t-il ajouté.

Jose Padilla avait été interpellé par le FBI (police fédérale) en mai 2002 à Chicago (Illinois, nord) en provenance du Pakistan. Padilla, alias Abdullah al-Mujahir, un converti à l'islam, était soupçonné d'avoir notamment voulu faire exploser une "bombe sale" (fabriquée à l'aide d'explosifs enrobés de matériel radioactif) aux Etats-Unis. Il n'a toujours pas été jugé.

Iyman Faris est un routier américain qui a avoué des liens avec le réseau terroriste al-Qaïda et avait été surpris en train de photographier le pont de Brooklyn à New York (est). Il a été condamné en octobre 2003 à 20 ans de prison par un tribunal d'Alexandria (Virginie, est).

M. Bush a également réaffirmé jeudi que l'Irak reste le "front central de la lutte contre le terrorisme" et que celui-ci n'a pas été renforcé par l'opération militaire lancée dans ce pays en mars 2003.

"Certains ont dit que l'extrémisme a été renforcé par l'action de notre coalition en Irak, affirmant que notre présence dans ce pays a déclenché la rage des radicaux. Je leur rappellerai que nous n'étions pas en Irak avant le 11 septembre 2001 et qu'Al-Qaïda nous a attaqués de toute façon", a affirmé le président américain.

Selon lui, les Etats-Unis et leurs alliés vont réussir à implanter un régime démocratique en Irak, qui reste aujourd'hui la proie d'attentats et de violences quotidiennes.

"Nous sommes sûrs, et notre coalition et les Irakiens ont leur rôle à jouer, que la démocratie irakienne réussira", a-t-il dit. Les Irakiens doivent notamment se prononcer le 15 octobre sur un projet de Constitution fédérale pour leur pays.

M. Bush a également rejeté tout retrait rapide des quelque 140.000 soldats américains actuellement déployés en Irak. Quelque 1.940 militaires américains y ont été tués depuis mars 2003.

"Des observateurs estiment que l'Amérique ferait mieux de prendre acte de ses pertes et quitter l'Irak maintenant. C'est une illusion dangereuse que l'on peut réfuter avec une seule question, qui est de se demander si les Etats-Unis et les autres pays libres seraient plus en sécurité ou moins en sécurité si Zarqaoui et Ben Laden contrôlaient l'Irak, son peuple et ses ressources", a déclaré George W. Bush.

Il a également comparé l'extrémisme islamiste au communisme en déclarant que "comme l'idéologie communiste, le radicalisme islamiste était élitiste, dirigé par une avant-garde auto-proclamée qui prétend parler pour l'ensemble des musulmans".

Il a dénoncé Oussama ben Laden, le chef de l'organisation Al-Qaïda, comme un homme qui "a grandi dans la richesse et les privilèges" et qui estime que "le bien pour les pauvres musulmans est de devenir des tueurs et des auteurs d'attentats suicides".

L'opposition démocrate a immédiatement dénoncé le discours de M. Bush.

"Son attitude va-t-en-guerre n'a pas marché, et de telles déclarations ne peuvent que piquer au vif Al-Qaïda et l'encourager à persévérer", a dit Edward Kennedy, sénateur du Massachussetts (nord-est).

Harry Reid, chef de l'opposition démocrate au Sénat, a estimé que "le président continue d'affirmer à tort qu'il y a un lien entre la guerre en Irak et la tragédie du 11-Septembre, un lien qui n'existait pas et qui n'existe pas".

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Les Etats-Unis vs Al-Quaïda Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Les Etats-Unis vs Al-Quaïda
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» census USA 1940
» Le Havre - Rue des Chargeurs Réunis
» LES ÉTATS-UNIS ATTAQUENT L'AFGHANISTAN AVEC LA PLUS GROSSE BOMBE DE LEUR ARSENAL
» Nord 59 Archives en ligne
» La pillule Miracle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Europe, grandes puissances, organisations internationales, conflits divers, terrorisme, espionnage, armes et armement :: Terrorisme international-
Sauter vers: