FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Pourquoi se convertir ? [Hérisson]

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Pourquoi se convertir ? [Hérisson] Empty
MessageSujet: Pourquoi se convertir ? [Hérisson]   Pourquoi se convertir ? [Hérisson] EmptyVen 05 Mai 2006, 2:30 pm

Pourquoi se convertir ?

Citation :
Stans m'a demandé pourquoi je voudrais me convertir au judaïsme.
Et voici une réponse (longue, je vous en prie!).

Pour claver tous les trous de l'histoire, je dois commencer au début.
Ma mère assistait à des églises épiscopales depuis sa naissance. Mon père, élevé catholique, a quitté l'église après son premier mariage, donc nous étions tous plus ou moins épicopaux pendant une période de temps. Mon frère, quatre ans aîné, s'est confirmé de la façon typique quand j'avais neuf ans.
C'a été le commencement de mes errances religieux. Mes parents m'ont dit à ce temps là qu'il me faudrait bientôt choisir si je voulais être chrétien ou non.
Vers l'âge d'onze ou douze ans, je me le suis enfin demandé. La réponse était "non" ou au moins "pas encore." Un ami de l'église que nous assistions avait commencé son cours de confirmation. Mais je n'étais pas sûr que je pouvais confirmer des croyances que je n'avais pas encore acceptées.
Plus que j'y pensais, plus je me sentais menteur quand je disais des choses comme "Je crois en un Dieu, le père tout-puissant...et en Jésus-Christ, Son fils unique, notre Seigneur."
Ne sommes-nous tous les enfants de Dieu? je me suis demandé.
Et cette idée qu'un seul être, une seule série d'événements qui avait eu lieu il y avait 2.000 ans, tenaient tant d'importance dans l'histoire du rapport entre Dieu et nous...je ne le comprenais pas.
Pendant les années suivantes, je me suis créé une religion personnelle. J'allais parfois avec ma famille à l'église le dimanche. Mais pour la plupart, j'étais convaincu que le christianisme n'était qu'une seule façon parmi d'autres pour se réunir avec le divin.
Après une breve étude du bouddhisme, j'ai décidé que Siddartha avait personnifié l'idée trinitaire du Fils exactement comme Jésus, et l'avait fait six cents ans avant. J'ai remarqué aussi que l'idée commune parmi les enseignements moraux des grandes religions du monde était d'être une personne éthique. Comme la moralité variait selon la religion, dénomination, et culture de chaque personne, il me semblait logique que Dieu avait choisi les diverses moralités de différentes cultures pour exprimer à tout le monde les généralités éthiques. Et qu'il ne faillait qu'être une personne juste pour obtenir Son accord.
Il ne me semblait pas logique qu'une seule religion pouvait avoir raison, si les autres par conséquent auraient tort. Comme la culture et l'enfance d'une personne pourraient lui donner le croyance que les principes d'une religion particulière étaient tout à fait immorales, je n'y voyais pas de justice. Et je croyais, même si je ne savais pas beaucoup au sujet de Dieu, qu'Il était juste au moins.
Et je croyais aussi que Dieu tenait toutes les choses en main. Les Hindous étaient hindous car Dieu les avait fait comme ça. Et les chrétiens, les musulmans, les juifs aussi. Et si une personne ne pouvait pas voir la main de Dieu dans sa vie malgré quelque catastrophe terrible, c'était à cause d'une faible compréhension de la grandeur de l'univers et/ou un egoïsme qui n'admettrait pas la vérité que Dieu n'est pas micro-manager.

Et maintenant, la conclusion dramatique!

Après une longue absence de la religion organisée, je suis revenu à l'idée qu'il y avait quelque chose d'important dans les personnages comme Siddartha et Jésus -- l'union entre l'humain et le divin. Je croyais que cette union existe à quelque niveau dans chaque personne. Mais comme certains (comme ces deux) étaient soulignés par la plume de l'histoire, ils me semblaient digne d'examination.
Comme je n'étais pas indién, je me suis rendu compte que j'aurais mal à comprendre Siddartha à fond. Même si j'admirais sa philosophie, elle contenait des idées qui me resteraient tout à fait étrangères sans une dixaine d'années d'études et de voyages. Jésus me semblait beaucoup plus disponible. La culture américaine est fondée en grande partie sur des idées chrétiennes, et la "culture occidentale" est en remplie aussi.
Il y a un an, j'étais assis dans mon café préféré. J'avais étudié récemment les évangiles extra-bibilicales (gnostiques, de Thomas, etc.) mais sans y trouver rien de frappant. Je me suis levé pour aller aux toillettes, et là, sur le mur, j'ai vu une phrase intéressante:
Si vous voulez être sage, ne cherchez pas à suivre les pas des grands; cherchez ce qu'ils cherchaient.
Et je me suis rendu compte de ce qu'il y avait d'important dans la personne de Jésus, dans la personne de Siddartha. Les religions que leurs disciples avaient fondées cherchaient à savoir plus sur eux, à suivre ses renseignements. Mais non à adopter leurs fardeaux. Non à accepter leurs quêtes comme une responsabilité personnelle.
Sans doute, quelque étudiant de philosophie avait écrit cette phrase, se croyant vraiment profond (ça se passe tout le temps dans ce café). Mais je ne pouvais pas nier la significance.
Ma quête alors est devenue de chercher la source de la foi de Jésus. Je voulais savoir ce qui pourrait mener un homme à une telle soumission à la volonté de Dieu (il tenait ses doutes, si vous vous rappelez du jardin de Gethsemane).
Quand une amie m'a dit qu'elle voulait visiter une synagogue, j'étais un peu scéptique. Ma fiancée disait qu'il nous fallait l'accompagner, comme les juifs de qui elle serait l'invitée étaient nos amis et pas vraiment les siens.
Après mon premier service, j'ai noté que toutes les déclarations de croyances étaient d'accord avec mes croyances personnelles, et avec celles de ma fiancée. Nous avons assisté à d'autres services, cherchant la différence inconciliable qui servirait à nous convaincre que le judaïsme n'était pas ce que nous cherchions.
Depuis avril, nous allons presque chaque vendredi aux services. Et je commence à comprendre la source de la foi de Jésus, et d'Abraham, et d'Anne Frank.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Pourquoi se convertir ? [Hérisson] Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Pourquoi se convertir ? [Hérisson]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Geneanet : disparition de l'affichage des tableaux de parentés sur une même page !
» LE BAN BOURGUIGNON
» tétine, baisse de lactation ?
» Liam + Pourquoi moi ?
» le hérisson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Religions, philosophies et idéologies diverses :: Les religions monothéistes et autres :: Les judaïsmes-
Sauter vers: