FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Coût de l'immigration pour les Français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frank
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 471
Age : 74
Localisation : Sud Est France
Langue : français
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Coût de l'immigration pour les Français   Jeu 11 Mai 2006, 3:14 pm

http://www.vdfr95.com/Journal83/tribune_83.htm

50 milliards d'euros. Ce chiffre représente 84% du déficit global de l'Etat. C'est le coût de l'immigration selon les calculs de Gérard Pince, ancien expert financier auprès de grands organismes internationaux comme la Banque mondiale et le FMI.

Cette analyse dont je vous recommande la lecture a paru dans la revue « La Voix des Français » (1) dirigée par Henry de Lesquen.

On y apprend que plus de 30.000 familles polygames vivent sur notre terre.

La revue s'est amusée (si l'on peut dire…) à calculer ce que perçoit, sans travailler ni cotiser, un Rmiste africain ayant une femme légitime ayant six enfants et une concubine en ayant six aussi. En comptant les allocations familiales, Jeunes Enfants, Logement, RMI , Aide Parent isolé, etc… ,cette « famille » perçoit 7856,16 euros par mois, sans que personne ne travaille ni ne cotise.

L'immigration, « une chance pour la France » ? Non, une calamité.

_________________
La connaissance s\\\'acquiert par l\\\'expérience, tout le reste n\\\'est que de l\\\'information( Albert Einstein(1879-1955)
Revenir en haut Aller en bas
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Jeu 11 Mai 2006, 4:26 pm

Ce qui est "génial" c'est que dans ce genre de calcul on oublie toujours un point capital :

Si les immigrés n'étaient pas venu quand on les a appelés (parce qu'on les a appelés....),
il y aurait eu pénurie de main d'oueuvre,
et donc augmentation des salaires .


Bref,les cons qui gueulent "contre les immigrés" devraient d'abord réfléchir à plusieures questions avant d'aller gueuler :

a) qui a appelé les immigrés ?
b) pourquoi les a t on fait venir ?
c) a combien aurait été le smic année par année sans les immigrés ?

Evidement ...La question ainsi posée est plus compliquée ...

Il vaut mieux dire qu'un Maghrébin a fait ceci ou celà .
Ca les gens comprennent ...
Et même si pour eux,c'est quelque fois difficile à lire "Maghrébin",comme ils l'entendent souvent,le mot se retient ...
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Jeu 11 Mai 2006, 4:54 pm

Et maintenant, peut-on encore invoquer la "pénurie de main-d'oeuvre" pour ceux qui veulent encore s'établir en France ? Peut-on également invoquer le droit à la "différence culturelle" pour autoriser l'implantation de familles africaines polygames qui ne participent guère à la crise (passée) de la main-d'oeuvre française ?
Tu es gentil Ungern, mais il ne faut pas nous prendre pour des veaux et la France pour une vache à lait !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Jean-Marc
Membre initié
Membre initié
avatar

Masculin
Nombre de messages : 362
Age : 56
Localisation : France
Langue : Français
Emploi/loisirs : Histoire, Sports
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Jeu 11 Mai 2006, 5:12 pm

@Ungern a écrit:
Ce qui est "génial" c'est que dans ce genre de calcul on oublie toujours un point capital :

Si les immigrés n'étaient pas venu quand on les a appelés (parce qu'on les a appelés....),
il y aurait eu pénurie de main d'oueuvre,
et donc augmentation des salaires .


Bref,les cons qui gueulent "contre les immigrés" devraient d'abord réfléchir à plusieures questions avant d'aller gueuler :

a) qui a appelé les immigrés ?
b) pourquoi les a t on fait venir ?
c) a combien aurait été le smic année par année sans les immigrés ?


Cette histoire d’immigrés que l’on a faits venir était valable il y a 30 ou 40 ans mais la gauche continue à la seriner stoïquement : il y aura toujours des gens pour la croire ou feindre de la croire.
Depuis, les choses ont bien changés et d’un pays industrialisés, nous sommes devenus un pays en voie de sous-développement et les étrangers qui entrent par milliers chaque année sur le territoire ne trouveront pas d’emploi mais ne feront que grossir les rangs des chômeurs !

Citation :
Bref,les cons qui gueulent "contre les immigrés"

Pourquoi systématiquement insulter ceux qui ne partagent pas vos opinions ? Dans la phrase que j’ai écrite plus haut : « il y aura toujours des gens pour la croire ou feindre de la croire », j’aurais tout aussi bien pu remplacer le mot « gens » par le mot « cons », ce serait passé tout aussi bien ! Seulement, même si çà me démangeait de l’écrire, nous sommes sur un forum et devons, tant que cela est possible, tenter d’être courtois !

Jean-Marc
Revenir en haut Aller en bas
Frank
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 471
Age : 74
Localisation : Sud Est France
Langue : français
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Jeu 11 Mai 2006, 5:51 pm

De par ses réglementations et ses bienfaits, l'État attire une catégorie d'immigrés qui prélève plus sur la communauté nationale qu'elle ne lui apporte. On peut l'accepter d'un point de vue chrétien, mais il faut alors bien être conscient que cela ne peut se poursuivre indéfiniment. D'où la nécessité de limitations quantitatives.

Comme l'expliquait le prix Nobel d'économie Maurice Allais dans « Le Figaro » du 5.12.90, "lorsqu'un travailleur immigré supplémentaire arrive, il faudra finalement, pour réaliser les infrastructures nécessaires (logement, hôpitaux, écoles, infrastructures de toutes sortes, installations industrielles, etc.) une épargne supplémentaire égale à quatre fois le salaire annuel de ce travailleur. Si ce travailleur arrive avec sa femme et trois enfants, l'épargne nécessaire sera égale à vingt fois son salaire annuel, ce qui manifestement représente une charge très difficile à supporter". En fait c'est la communauté déjà établie qui supporte l'essentiel de cette charge par les mécanismes de prélèvements obligatoires et de redistribution.

Le problème social vient de l'accumulation, dans certains endroits, d'immigrés dont les coutumes sont ressenties comme gênantes par les populations préexistantes.

Comment alors éviter l'invasion de hordes d'immigrants pauvres dans nos pays comparativement riches ?

Dans un système de propriété privée, les droits de chacun sont conditionnels : on entre dans la propriété d'autrui, dans une copropriété, dans une association, dans une école privée, à condition d'en respecter les règles et d'en payer le prix éventuellement demandé. Le droit de propriété se définit comme la liberté d'exclure autrui de l'usage du bien que l'on possède, quelles que soient les motivations de l'exclusion. Si le propriétaire d'une maison refuse de la louer à quelqu'un qu'il considère comme un "étranger" (parce qu'il vient d'un autre pays, qu'il a une couleur de peau différente, d'autres mœurs, ou simplement une autre moralité - par exemple une grande négligence dans le paiement des loyers), si le propriétaire d'une entreprise refuse d'embaucher quelqu'un qui ne lui plaît pas - par exemple parce qu'il a montré qu'il était un fainéant, cela peut nous choquer, mais nous devons reconnaître qu'ils en ont le droit.

Ayons l'honnêteté de l'admettre, nous passons notre vie quotidienne à définir des exclusions, car personne ne possède de droits illimités sur nos biens, notre personnalité et notre temps. Il faut donc accepter le droit d'un individu à refuser certains autres individus dans sa maison, son entreprise, sa commune, quelles qu'en soient les raisons, même si le refus tient à ce que ces individus sont perçus comme étrangers. C'est un fait : les êtres humains sont tous différents, et chacun a ses préférences en fonction de critères impénétrables. C'est bien pourquoi nous avons des amis : avoir un ami, c'est avoir quelque chose en commun avec autrui, mais c'est aussi exclure les autres de nos relations d'amitié. Nous passons notre temps à discriminer, pour des motifs que les autres peuvent considérer comme bons ou mauvais, selon leur perception et leur morale. Or le problème de l'immigration vient tout simplement du fait que l'État enlève arbitrairement aux individus le droit à la discrimination à l'égard de ce qu'il définit lui-même comme des "étrangers" (à partir du critère de nationalité), mais qu'il s'attribue ce droit de discrimination sous le nom de politique d'immigration.
De quel droit l'État se permet-il de décider de ce qui concerne mes relations privées ?

Dans le contexte actuel où le niveau d'immigration est défini globalement pour l'ensemble de la nation par le pouvoir politique, et où, par ailleurs la "politique sociale" aboutit à subventionner l'immigration des moins productifs, certains, qui se disent favorables à l'immigration et proclament leur générosité par des discours contre le racisme, ne sont pas touchés par le phénomène ; d'autres lui sont opposés, parce qu'ils voient leur environnement culturel, religieux, ou de simple voisinage, se modifier profondément. N'ayant pas le moyen de décider eux-mêmes, ils en appellent à l'État pour résoudre leurs problèmes personnels, qui deviennent ainsi des problèmes nationaux.

Mais aucun compromis global ne pourra être trouvé.
L'immigration "de mauvaise qualité", celle qui donne lieu aux problèmes d'adaptation, et qui coûte cher à la collectivité préexistante, est encouragée, parce que les immigrants peu formés sont ceux qui ont le plus intérêt à immigrer : ils bénéficient "d'avantages sociaux" et de ressources d'infrastructure, dont le financement résulte en partie de prélèvements obligatoires sur les autres. Il est clair qu'ils n'immigreraient pas s'ils devaient payer ces avantages et ces ressources à leur coût réel.
Or en France on a plutôt tendance à taxer ceux qui produisent les richesses et à subventionner ceux qui les consomment.

Émigrer n'est certes pas facile pour celui qui doit ainsi quitter sa famille, son village, sa culture et ses habitudes. Il le fait parce que la différence de niveau de vie entre son pays d'origine et son pays d'accueil est importante, le plus souvent pour des raisons artificielles : sans doute que l'État étouffe toute initiative dans son pays d'origine, alors qu'il est protégé des aléas dans son pays d'accueil sans que cela ne lui coûte beaucoup.

Il faut donc chercher des solutions qui obligeraient les immigrés à assumer la totalité des devoirs et des coûts que leur présence entraîne. Et pour commencer, l'obligation de constituer des systèmes spécifiques d'assurance maladie et de retraites, et de pourvoir au coût de l'éducation de leurs enfants…

_________________
La connaissance s\\\'acquiert par l\\\'expérience, tout le reste n\\\'est que de l\\\'information( Albert Einstein(1879-1955)
Revenir en haut Aller en bas
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Jeu 11 Mai 2006, 9:28 pm

Je suis du genre "complexe" : un savant mélange socialo - facho - anarcho - écolo, etc ...

Ce n'est pas pour autant qu'avec moi les affaires ne roulent pas sans problème et dans un bain d'huile .

C'est comme çà "à la maison" et "dans mon travail" .
Les limites sont "claires".
Elles sont logiques,justifiées et clairement définies .
En deçà c'est "tout ce qu'on veut" .
Au delà, "il n'y a pas de survivant" ...

A la maison je n'ai jamais eu le moindre problème avec ma fille : elle peut sortir quand elle veut comme elle veut,ce n'est pas mon problème .
Ca le devient si elle risque quelque chose,
Ca l'est si ses résultats scolaires diminuent .

On lui a fait sa chambre "nickel" .
Elle aurait pu le lendemain acheter (avec ses sous) une bombe de peinture et tout taguer,ce n'est pas mon problème .
Mais on ne lui aurait pas refait la chambre avant le délai "normal" de réfection ,ça c'était "bien clair" .

Curieusement ,elle n'est jamais "sortie",elle n'a jamais "tagué" ses murs,et elle ne sort que sappée que comme une comtesse,et elle est première de classe .

Chez moi,il n'y a pas d'interdit "absurde" ,et comme il n'y a pas d'interdit ,il n'y a pas de cible à conquérir,et donc il n'y a pas de friction .

Par contre arrivé au stade du dépassement d'un poil de la ligne d'interdit,c'est la guerre totale,absolue,sans limite et sans prisonnier ,et çà,elle le sait .
Curieusement,avec ma fille,j'ai jamais eu de problème d'adolescence ...

Transposé à la politique : tout irait très bien si les gens savaient clairement où est la limite ,pourquoi elle est là, et ce qui va arriver si on la transgresse .

Ca éviterait "bien des problèmes" .

"La force",s'exprime pour moi par le fait que l'on a pas à s'en servir .
Mais quand "la force " s'exprime ,elle doit anéantir instantanément et à coup sûr,toute vie sur son passage ...



Si les "politiques" étaient compétents" et "crédibles",des problèmes "comme ceux-çi" ne devraient même pas être évoqués .

Mais on en est loin .


Ce qui m'énerve par dessus tout,c'est que les "politiques" se servent d'un problème qu'ils ont eux même créé pour distraire le "peuple" des vrais problèmes .

Et les vrais problèmes,et croyez-moi,je suis bien placé pour le savoir,il y en a quelques uns ....

Et ces problèmes si on me disait : "Voilà tu as les pleins pouvoirs,qu'est ce que tu vas faire ? ", et bien moi qui connait la question ,et les questions subsidiaires, je réponds clairement : "Je sais pas" .
Les problèmes sont tellement intriqués que l'on ne sait plus les solutionner un par un,et que la somme des problèmes est sans solution ....

Parmi ces problèmes :

a) les pensions;
b) les soins de santé,
c) le chômage,
d) le vieillissement de la population ,
e) la disparition de tout système de référence moral ,
f) la fraude fiscale à grande échelle,
g)la polution,
h)l'infiltration de la mafia et des sectes dans la pyramide décisionelle ...


Alors,je comprends les mecs qui mettent "tout" sur le dos des "immigrés" .
C'est plus "facile" .
C'est plus "vendeur" ....
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Frank
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 471
Age : 74
Localisation : Sud Est France
Langue : français
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Ven 12 Mai 2006, 9:14 am

@Ungern a écrit:
[b]Je suis du genre "complexe" : un savant mélange socialo - facho - anarcho - écolo, etc ...


Ungern merci pour cette longue et sincére explication qui permet de mieux vous connaitre vous auriez pu la mettre dans la rubrique présentation .
Vous avez mille fois raisons sur de nombreux points et votre jugement sur les politiques est tres proche de ce que nous pensons tous . Tout le monde posséde un peu de vérité car la vérité est basée sur le bon sens et le bon sens est lui , je pense , la seule valeur qui nous rapproche tous .

Pour conclure sur le sujet de L'immigration , ce n'est pas en s'innoculant la maladie que l'on aideras les autres a guérir .
Il ya déja assez de problémes comme cela dans notre pays pour se charger de ceux des autres.
Si je me bat aujourdhui pour certaines idées , c'est que je crains pour nos jeunes , nos enfants , du monde que l'on vas leur laisser .

A 63 ans je pourrais me laisser vivre et profiter de la vie , mais je pense que la priorité c'est de s'occuper d'abord des notres. Eux pourront a leur tour s'occuper des autres si nous leur donnons la possiblité de le faire .

Ne devenons pas aveugles: Un vieux proverbe Biblique dit : Si un aveugle guide un aveugle tous deux tomberons dans la fosse !!

_________________
La connaissance s\\\'acquiert par l\\\'expérience, tout le reste n\\\'est que de l\\\'information( Albert Einstein(1879-1955)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Ven 12 Mai 2006, 10:01 pm

De mon côté, et pour être bref, je ne veux pas subir les conneries des politicards des années soixante qui ont ouvert toutes grandes les portes de l'immigration en Europe au lieu d'obliger les nationnaux à accepter le travail qu'on leur donnait !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Frank
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 471
Age : 74
Localisation : Sud Est France
Langue : français
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Cout de l'imigration Discrimination positive des précaires   Sam 13 Mai 2006, 4:20 pm

Il s'appelle "Mamadou", sans papiers, aprés l'incendie de son squat il est relogé gratis (aux frais du contribuable) dans un appartement neuf de 30 mêtres carré.

Il s' appelle "Michel", français, malheureusement SDF, rejeté par la République, vivant sous une tente offert par Médecins du Monde.

Comme l'on voit ce ne sont pas les plus riches qui supportent cette immigration .

Comme toujours ceux qui l'approuvent son bien souvent les moins concernés ....On comprends dans ce cas leur extréme générosité !

_________________
La connaissance s\\\'acquiert par l\\\'expérience, tout le reste n\\\'est que de l\\\'information( Albert Einstein(1879-1955)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Sam 13 Mai 2006, 7:52 pm

Et si "Michel" demandait officiellement de changer de prénom ? rire

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
CitoyenAuQuotidien
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 400
Age : 33
Localisation : Namur
Langue : Francais, Néerlandais, Anglais
Emploi/loisirs : Fonctionnaire
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Lun 15 Mai 2006, 4:06 pm

L'immigartion a pour moi été une grosse erreur.
En Wallonie, nous avons fait appel aux italiens, alors que tout le mojde savais bien que l'industrie du Charbon et de la sidérurgie allait décliner.
Ces gens n'ont pas été intégrer, et ne souhaitent pas plus s'intégrer...

Je me passe de commentaire sur les personnes extra Européene.

L'immigration doit être un acte réfléchis, et je suis vil défenseur de l'assimilation.
On veux vivre en france, on deviens FRANCAIS, on apprend la langue, et on suis les traditions.
C'est dur, mais il n'y a que comme cela que l'on s'en sort.

_________________
Ai parfois du mal à comprendre nos politiciens
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Lun 15 Mai 2006, 4:08 pm

Marinne LE PEN affirme également qu'il faut assimiler les étrangers qui veulent rester en France.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Alexis
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1743
Age : 29
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Lun 15 Mai 2006, 7:26 pm

@CitoyenAuQuotidien a écrit:
L'immigartion a pour moi été une grosse erreur.
En Wallonie, nous avons fait appel aux italiens, alors que tout le mojde savais bien que l'industrie du Charbon et de la sidérurgie allait décliner.
Ces gens n'ont pas été intégrer, et ne souhaitent pas plus s'intégrer...

Je me passe de commentaire sur les personnes extra Européene.

L'immigration doit être un acte réfléchis, et je suis vil défenseur de l'assimilation.
On veux vivre en france, on deviens FRANCAIS, on apprend la langue, et on suis les traditions.
C'est dur, mais il n'y a que comme cela que l'on s'en sort.

Les européens comme les Italiens sont beaucoup mieux intégrés que les non-européens, ils sont assimilés même !

_________________
http://chouanbourguignon.over-blog.com
"Mais leur patrie à eux [les républicains], qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ?… Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds" disait Charette à ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://chouanbourguignon.over-blog.com
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Lun 15 Mai 2006, 9:17 pm

Pour moi l'intégration,ce n'est pas une notion raciale,mais une notion sociale .

Il n'y avait pas plus démunis que les réfugiés vietnamiens .

Ils n'ont jamais posé le moindre problème .

Il y a des questions qu'il faut oser se poser .
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Mar 16 Mai 2006, 2:31 pm

@Ungern a écrit:
Pour moi l'intégration,ce n'est pas une notion raciale,mais une notion sociale .

Il n'y avait pas plus démunis que les réfugiés vietnamiens .

Ils n'ont jamais posé le moindre problème .

Il y a des questions qu'il faut oser se poser .

Effectivement : les Vietnamiens ne vont pas au chômage, ils s'entr'aident en famille et foutent la paix aux autres !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Mar 16 Mai 2006, 6:09 pm

Oui,mais "posé ainsi" , c'est beaucoup moins "vendeur" ....
Et il y a de "bons belges (donc des électeurs) qui pourraient comprendre ce que ce raisonement suggère ....

Dans le village à côté du mien par exemple,on a construit deux "cités",il y a 20 ans .
Exactement les mêmes deux citées,même concept,même entrepreneur ,même date de construction .
Après leur construction ,changement de majorité,on a vendu l'une et loué l'autre au "CPAS" .

Ce sont exactement les mêmes cités au départ,
mais 20 ans après tu peux très facilement revendre les unes et par contre tu peux raser les autres ....

Il y a des choses à m'expliquer ,ou alors des choses que j'ai très bien compris .

Je ne crie pas "mort aux pauvres",ce n'est pas du tout mon genre,mais :
"Oui à l'instruction gratuite et de qualité pour tous" ! .
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Mar 16 Mai 2006, 9:34 pm

@Ungern a écrit:
Oui,mais "posé ainsi" , c'est beaucoup moins "vendeur" ....
Et il y a de "bons belges (donc des électeurs) qui pourraient comprendre ce que ce raisonement suggère ....

Dans le village à côté du mien par exemple,on a construit deux "cités",il y a 20 ans .
Exactement les mêmes deux citées,même concept,même entrepreneur ,même date de construction .
Après leur construction ,changement de majorité,on a vendu l'une et loué l'autre au "CPAS" .

Ce sont exactement les mêmes cités au départ,
mais 20 ans après tu peux très facilement revendre les unes et par contre tu peux raser les autres ....

Il y a des choses à m'expliquer ,ou alors des choses que j'ai très bien compris .

Je ne crie pas "mort aux pauvres",ce n'est pas du tout mon genre,mais :
"Oui à l'instruction gratuite et de qualité pour tous" ! .

Sont-ce celles achetées jadis par le CPAS que l'on peut raser ? diable

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Mar 16 Mai 2006, 9:38 pm

Effectivement ...

C'est assez spectaculaire : le jour et la nuit ....
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Mar 16 Mai 2006, 9:46 pm

@Ungern a écrit:
Effectivement ...

C'est assez spectaculaire : le jour et la nuit ....

Et dire que les socialistes à Bruxelles veulent contrôler tous les biens privés loués tandis qu'ils laissent pourrir sur pied LEURS logements sociaux ! Faites ce que je dis mais ...

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Mar 16 Mai 2006, 9:53 pm

Il ne faut pas confondre l'idée, et ceux qui la professent et qui en vivent .

Il ne faut pas assimiler l'image de Dieu à celle du Vatican,de l'exploitation de Lourdes, et des prètres pédophiles !
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Mar 16 Mai 2006, 10:11 pm

Ungern,

Le topic concernait la France et non la Belgique ! Arrêtons donc les digressions.
Merci

(Et évite d'écrire en gras et avec des taille de police démesurées).

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
CitoyenAuQuotidien
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 400
Age : 33
Localisation : Namur
Langue : Francais, Néerlandais, Anglais
Emploi/loisirs : Fonctionnaire
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Jeu 18 Mai 2006, 5:35 pm

@Stans a écrit:


Et dire que les socialistes à Bruxelles veulent contrôler tous les biens privés loués tandis qu'ils laissent pourrir sur pied LEURS logements sociaux ! Faites ce que je dis mais ...

Il y a suffisament à faire dans le domaine du logement social avant de s'en prendre aux propréiataires privés.

Concernant le logement, le code du logement me parrait bien trop contraingant et peu adapté à la réalité du Terrain ( mettre des normes " modernes" dans un batis ancien me semble inconcevable.!)

J'ai des connaissances qui possédait quelques bien immobilier à Bruxelles.
Ils louaient des appartements dans des "cuisines caves", propre, au confort moderne, et les locataires ne se plaignaient pas.
Suite au code du logement, ils ne peuvent plus louer, car la dimension du vitrage est insufisante.

==> Résulat : des biens en moins sur la marché, entrainant une augmentation des prix.

Il y a mon sens moyen de combiner sécurité et salubrité avec rentabilité, mais avec le nouveau code du logement c'est impossible... ( ou alors les loyers vont encore flamber)

_________________
Ai parfois du mal à comprendre nos politiciens
Revenir en haut Aller en bas
CitoyenAuQuotidien
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 400
Age : 33
Localisation : Namur
Langue : Francais, Néerlandais, Anglais
Emploi/loisirs : Fonctionnaire
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Jeu 18 Mai 2006, 5:37 pm

@Stans a écrit:
Marinne LE PEN affirme également qu'il faut assimiler les étrangers qui veulent rester en France.

Je partage ce point de vue.

_________________
Ai parfois du mal à comprendre nos politiciens
Revenir en haut Aller en bas
CitoyenAuQuotidien
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 400
Age : 33
Localisation : Namur
Langue : Francais, Néerlandais, Anglais
Emploi/loisirs : Fonctionnaire
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Jeu 18 Mai 2006, 5:38 pm

@Alexis a écrit:

Les européens comme les Italiens sont beaucoup mieux intégrés que les non-européens, ils sont assimilés même !

Euh c'est vous qui le dites...
J'ai été vivre quelques temps dans un bassin industriel de wallonie, ou j'étais le seul Belge de la Rue...
Tout les italiens, même de nationalité belge, clamait sans cesse leur envie de rentrer chez "eux"...
Même certains qui n'avait jamais mis les pieds en Italie...

_________________
Ai parfois du mal à comprendre nos politiciens
Revenir en haut Aller en bas
Alexis
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1743
Age : 29
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   Jeu 18 Mai 2006, 6:43 pm

On doit pas voir les mêmes "immigrés".

A propos de l'immigration :

Déclarations : de Mitterrand à Sarkozy...

NOUVELOBS.COM | 16.05.06 | 12:27



Voici quelques phrases, souvent controversées, prononcées par les responsables politiques français sur la question de l'immigration.

- François Mitterrand : La France ne compte aujourd'hui "pas plus d'immigrés qu'en 1982 et pas plus qu'en 1975 par rapport à la population française qui s'est accrue". "Le seuil de tolérance a été atteint dans les années 1970 et il n'y a pas eu depuis d'aggravation" (10 décembre 1989).

- Michel Rocard : "Le temps de l'accueil de main-d'oeuvre étrangère relevant de solutions plus ou moins temporaires est donc désormais révolu" et "nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde" (7 janvier 1990).

- Jacques Chirac : "Le travailleur français qui habite à la Goutte d'or et qui voit sur le palier à côté de son HLM, une famille avec un père, trois ou quatre épouses, une vingtaine de gosses, qui touche 50.000 F de prestations sociales sans travailler. Si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur, le travailleur français sur le palier, il devient fou. Ce n'est pas être raciste que de dire que nous n'avons plus les moyens d'honorer le regroupement familial" (20 juin 1991).



- Edith Cresson : "Les charters, ce sont des gens qui partent en vacances avec des prix inférieurs. Là, ce sera totalement gratuit et ce ne sera pas pour des vacances. Ce sera pour reconduire des gens dans leur pays lorsque la justice française aura établi qu'ils n'ont pas le droit d'être chez nous" (8 juillet 1991).

- Valéry Giscard d'Estaing : "Le type de problème auquel nous aurons à faire face se déplace de celui de l'immigration vers celui de l'invasion (...) La facilité des déplacements et l'ouverture des frontières recommandent de revenir à la conception traditionnelle de l'acquisition de la nationalité française: celle du droit du sang" (21 septembre 1991).

- Charles Pasqua : "L'objectif que nous nous assignons, compte tenu de la gravité de la situation économique, c'est de tendre vers une immigration zéro" (1er juin 1993).

- Jean-Marie Le Pen : "L'interruption volontaire de nationalité" contribue à "peupler la France d'une masse passive et hétérogène d'individus sans repères" et à la transformer en "satrapie du nouvel ordre mondial" (3 octobre 1998).

- Nicolas Sarkozy : "Si certains n'aiment pas la France, qu'ils ne se gênent pas pour la quitter" (22 avril 2006, paraphrasant un slogan utilisé par le Front national de la jeunesse puis par le Mouvement pour la France de Philippe de Villiers).

L'immigration en France

NOUVELOBS.COM | 02.05.06 | 11:13

Voici les principales données chiffrées concernant l'immigration en France.

- La France comptait en 1999, dernier recensement complet, 4,33 millions d'"immigrés", en situation régulière ou non, soit 7,4% de la population de France métropolitaine.

- Le nombre d'étrangers admis régulièrement au séjour s'est situé, en 2004, à quelque 140.000 personnes, selon le dernier rapport de la Direction de la population et des migrations publié mercredi.
Entre 80.000 et 100.000 étrangers en situation irrégulière s'installeraient chaque année en France, selon une estimation donnée en novembre dernier par le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy.
Concernant le nombre de "sans-papiers" en France, Nicolas Sarkozy avait confirmé une estimation généralement admise se situant dans une fourchette allant de 200.000 à 400.000 personnes.

- "150.000 étrangers en situation irrégulière bénéficient de l'aide médicale d'Etat", explique Hervé Le Bras, démographe et directeur de recherche à l'Institut nationale des études démographiques (Ined), qui juge "raisonnable" de situer leur nombre total à deux fois ce chiffre.

- Plus de sept personnes sur dix (73,3%) admises régulièrement au séjour en France le sont au motif du rapprochement familial tandis que l'immigration dite "de travail" ne représente que 5% de l'ensemble des entrées à caractère permanent.
Ceci n'empêche pas, font remarquer diverses associations de défense des droits des étrangers, que la plupart des personnes entrées au titre des migrations familiales "travaillent" une fois arrivées en France.

- Le nombre total de réfugiés placés sous la protection de l'Ofpra (Office français de Protection des Réfugiés et Apatrides) s'élève à environ 110.000 personnes. Plus de la moitié de ces réfugiés statutaires sont originaires des pays asiatiques.

- Depuis deux ans, le nombre des déboutés du droit d'asile a littéralement explosé (+40,5% entre 2004 et 2005), atteignant plus de 50.000 personnes.
Selon l'Insee, les deux tiers des immigrés en France sont âgés de 25 à 64 ans et 13% ont moins de 25 ans.

- La moitié des immigrés sont arrivés avant 1974. 45% viennent d'Europe, 39,3% d'Afrique, 12,7% d'Asie. La part des immigrés nés au Maghreb a doublé depuis 1962 (30% des immigrés).

- Le nombre de naturalisations s'élève à environ 150.000 chaque année. En 2004, sur 10 nouveaux Français, 50% sont originaires du Maghreb, 11% d'un autre pays africain et 15% d'Asie.

_________________
http://chouanbourguignon.over-blog.com
"Mais leur patrie à eux [les républicains], qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ?… Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds" disait Charette à ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://chouanbourguignon.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coût de l'immigration pour les Français   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coût de l'immigration pour les Français
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-François Le Grand, tête de liste pour les Régionales.
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
» QUALITE DE VIE – Les endroits où il fait bon vivre en Italie
» Site en français pour les français morts en déportation
» Les BAMBOCCIONI, les TANGUY pour les français....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: