FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SARKOZY se prépare à nous surprendre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: SARKOZY se prépare à nous surprendre !   Sam 12 Mai 2007, 10:20 pm

Source : http://fr.news.yahoo.com/12052007/290/nicolas-sarkozy-poursuit-sa-quete-de-la-dream-team.html

samedi 12 mai 2007, 17h25

Nicolas Sarkozy poursuit sa quête de la "dream team"

Citation :
PARIS (Reuters) - Une semaine après son élection à la présidence de la République, Nicolas Sarkozy poursuit sa quête de la "dream team", un gouvernement qu'il veut à la fois resserré, ouvert à des personnalités du centre et de gauche, respectant la parité homme-femme et privilégiant l'efficacité.

"Philippe Seguin à la Justice, Alain Juppé au Développement durable, Jean-Louis Borloo à la Stratégie économique et à l'Emploi et Hubert Védrine aux Affaires étrangères, ça aurait une certaine 'gueule'", déclarait samedi à Reuters un député UMP proche du président élu, qui commentait les dernières rumeurs.

"Il n'y a pas grand monde qui sait, hormis Nicolas Sarkozy, François Fillon et Claude Guéant", reconnaissait-il cependant.

François Fillon, conseiller politique de Nicolas Sarkozy, est le seul élément à peu près acquis du casting gouvernemental, dans le rôle de Premier ministre. Sa nomination devrait être annoncée jeudi en fin de matinée, au lendemain de la passation de pouvoir entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Quant à l'ex-directeur de campagne du président de l'UMP, tout laisse penser qu'il sera secrétaire général de l'Elysée, dont le porte-parole sera David Martinon, ancien conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur.

Claude Guéant a d'ailleurs rejoint samedi Nicolas Sarkozy à La Lanterne, résidence normalement réservée au Premier ministre, à Versailles. Le président élu s'y est retiré pour le week-end, avec sa femme Cécilia, pour continuer des consultations entamées dès son retour, mercredi soir, de sa brève croisière maltaise sur un yacht appartenant à l'homme d'affaires Vincent Bolloré.

Il a reçu samedi matin l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin et a été filmé raccompagnant l'ex-ministre socialiste de l'Education nationale, Claude Allègre.

Ce dernier n'a pas caché pendant la campagne son aversion pour la candidate du PS, Ségolène Royal. Il avait déjà été reçu, en catimini, au QG de Nicolas Sarkozy entre les deux tours.

Il fait partie de la petite cohorte des personnalités réputées de gauche "consultées" ces derniers jours par Nicolas Sarkozy, comme l'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine ou la PDG d'Areva, Anne Lauvergeon, qui fut une proche collaboratrice du président socialiste François Mitterrand.

Là encore les rumeurs vont bon train. A en croire tel proche de Nicolas Sarkozy, l'un et l'autre auraient décliné l'offre du président élu. Selon tel autre, "Védrine réfléchit encore" et tout n'est peut-être pas fini avec Anne Lauvergeon.

Quant à l'ancien ministre socialiste de la Santé Bernard Kouchner, il a été "approché", confirme Claude Guéant.

Si elles n'entrent pas au gouvernement, certaines des personnalités de gauche "consultées" ou "approchées" - les noms de hauts fonctionnaires comme Jean-Pierre Jouyet, ancien membre du cabinet du Premier ministre socialiste Lionel Jospin, sont également cités - pourraient se voir confier des "missions".

"DE TOUTE FAÇON IL VA NOUS SURPRENDRE"

Ce serait notamment le cas de Claude Allègre, à l'instar de Martin Hirsch, président d'Emmaüs-France, à qui Nicolas Sarkozy a notamment demandé de réfléchir à la mise en oeuvre d'un "revenu de solidarité active".

Du côté de l'UDF, trois noms se détachent des "ministrables" éventuels : ceux du ministre sortant de l'Education Gilles de Robien, du président du groupe UDF à l'Assemblée nationale Hervé Morin et de l'ancien communiste Maurice Leroy, qui est devenu un des députés centristes les plus proches du président de l'UDF, François Bayrou et que l'on cite notamment pour l'agriculture.

Pour le député UMP Dominique Paillé, une chose est certaine: "Nicolas Sarkozy veut faire un gouvernement de poids lourds et chercher l'ouverture."

Lors d'une rencontre avec les parlementaires de l'UMP, jeudi, le président élu a prévenu qu'il préférerait "l'efficacité" à la "fidélité" pour constituer "la meilleure équipe de France" et ne pas rééditer l'erreur faite, selon lui, en 1995 et 2002 par le président Jacques Chirac, qui avait privilégié des fidèles.

L'avertissement s'adressait notamment à certains de ses proches, comme Brice Hortefeux, actuel ministre délégué aux collectivités territoriales, qui pourrait prendre la tête d'une future direction collégiale de l'UMP. D'autres peuvent encore espérer être choisis après les élections législatives, lors de la nomination de secrétaires d'Etat.

Les noms qui circulent par le bouche-à-oreille et dans la presse, au gré de rumeurs souvent contradictoires, sont beaucoup plus nombreux que les postes à pourvoir - 15, en l'occurrence.

Le maire de Bordeaux et fondateur de l'UMP Alain Juppé et le ministre de l'Emploi Jean-Louis Borloo paraissent avoir de bonnes chances d'appartenir au prochain gouvernement. Mais pour tous les autres, l'incertitude reste de mise.

Respecter la parité homme-femme promise par le candidat Sarkozy n'est pas la moindre des difficultés rencontrées par le président élu pour former un gouvernement de 15 ministres.

"Le président l'a dit, donc on le fera. C'est un défi mais c'est aussi un progrès", confie Claude Guéant.

Outre Anne Lauvergeon, sont le plus souvent citées l'actuelle ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, pour la Justice ou l'Intérieur, sa collègue du Commerce extérieur Christine Lagarde et l'ex-porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy Rachida Dati, ainsi que les députées UMP Valérie Pécresse et Christine Boutin ou l'ancienne conseillère du président Jacques Chirac, Christine Albanel.

Une autre difficulté réside dans la redéfinition des périmètres des ministères, Nicolas Sarkozy souhaitant fusionner certains portefeuilles comme le sport et la santé ou en créer ex-nihilo de nouveaux, comme celui regroupant l'environnement, le développement durable et la gestion de l'énergie et de l'eau.

"De toute façon, il va nous surprendre", prédit un proche collaborateur de l'un des "ministrables". Réponse "entre vendredi et lundi au plus tard", selon Claude Guéant.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
SARKOZY se prépare à nous surprendre !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Configurer le pare-feu pour PG avec Norton Internet Security
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» oune video eud tcheu nous
» Sarkozy, premier bilan
» nos enfants nous épatent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: