FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sarkozy se positionne pour l'Elysée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Sarkozy se positionne pour l'Elysée   Mer 10 Mai 2006, 6:44 am

Source : http://fr.news.yahoo.com/09052006/290/sarkozy-propose-une-france-nouvelle-contre-l-immobilisme.html

mardi 9 mai 2006, 20h55

Sarkozy propose "une France nouvelle" contre "l'immobilisme"

Citation :
NÎMES, Gard (Reuters) - Regard tourné vers 2007, Nicolas Sarkozy propose de construire "une France nouvelle" aux antipodes de "l'immobilisme", de "la pensée unique" et de pratiques "indignes" de la République.

Dans une claire allusion à l'affaire Clearstream, le président de l'UMP a dénoncé de "misérables machinations" et les manoeuvres "d'apprentis comploteurs cherchant à salir".

"Abîmée la politique quand le mensonge l'emporte sur la vérité", a-t-il lancé lors d'un meeting sur le thème "Pour la France".

"Détruite la politique lorsque l'on doit se défendre de misérables machinations, organisées par des officines cherchant à compromettre et des apprentis comploteurs cherchant à salir", a-t-il ajouté.

Entendu dans la matinée en tant que partie civile par les juges de l'affaire Clearstream, Nicolas Sarkozy s'est déclaré déterminé à aller "jusqu'au bout de l'exigence de vérité".

"Cette politique-là ne doit plus avoir droit de cité dans notre République".

"Je veux tourner le dos à des pratiques indignes de la République", a-t-il ajouté, sans citer le nom du Premier ministre Dominique de Villepin ou d'autres protagonistes du dossier.

Devant 2.000 à 3.000 personnes, Nicolas Sarkozy n'a pas fait acte de candidature pour Matignon et s'est placé dans une posture très présidentielle.

Contrairement à d'autres membres de sa garde rapprochée, le député UMP Dominique Paillé s'est déclaré "très nettement défavorable" à une candidature du ministre de l'Intérieur à Matignon si Dominique de Villepin était contraint à la démission.

"LES CHOSES VONT CHANGER"

A Nîmes, le président de l'UMP a évoqué avec lyrisme "la France, une idée d'avenir", un sujet qu'on lui reprochait d'avoir abandonné ces derniers temps à Dominique de Villepin.

Face à des sympathisants survoltés, Nicolas Sarkozy a décrit une France "très abîmée" et qui "souffre", après avoir été prise depuis 25 ans "d'un vertige destructeur" en pensant à sa "splendeur passée".

Evoquant la passion avec laquelle il s'était engagé en politique en 1974 aux côtés d'hommes qui s'étaient "battus contre la fatalité" alors qu'il n'avait pas 20 ans, Nicolas Sarkozy a exprimé sa déception de voir le pays s'enfoncer dans "l'immobilisme".

"Ce soir, je suis venu vous dire que les choses peuvent changer, que les choses vont changer. Parce que nous allons construire ensemble le chemin qui fera entrer la France de toujours dans le monde de demain", a-t-il avancé.

"Cette France nouvelle, c'est à nous de la vouloir, c'est à nous de la choisir car le monde ne nous attend pas".

Revenant sur l'absence de "projet" et de "vision" des dirigeants actuels, il a ajouté : "Si les Français doutent de la politique, c'est d'abord parce que les politiques eux-mêmes n'y croient plus".

"Ma vérité est aux antipodes de cette attitude", a-t-il martelé.

Dans le même temps, Nicolas Sarkozy, "fils d'immigré hongrois" et qui a "reçu la France en cadeau", a invité tous ceux qui veulent le suivre à afficher leur "fierté d'être Français".

Il s'est élevé en particulier contre "une entreprise de dénigrement systématique" de la France, qui a su, selon lui, reconnaître ses erreurs, notamment sur le régime de Vichy et l'esclavage.

"Nicolas, Nicolas", ont scandé des centaines de jeunes militants agitant des drapeaux tricolores et ... occitans à la fin du discours du président de l'UMP.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Sarkozy se positionne pour l'Elysée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La galette des rois pour l'Elysée est normande.
» Le CSA fait campagne pour Sarkozy
» Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse : vos réactions !
» Pour ou contre la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires ?
» sondage pour le 6 Mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: