FORUM FRANCOPHONE ©
FORUM FRANCOPHONE ©
FORUM FRANCOPHONE ©
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -62%
ABEIL – Lot de 2 Oreillers à ...
Voir le deal
14.54 €

 

 La chronique du 15 avril 2021 : la mondialisation

Aller en bas 
AuteurMessage
aigle gouvernant
Membre d'élite
Membre d'élite
aigle gouvernant


Masculin
Nombre de messages : 747
Age : 66
Localisation : gand (belgique)
Langue : français ,nl,anglais,allemand
Emploi/loisirs : pensionné ,multiples
Date d'inscription : 22/11/2020

La chronique du 15 avril 2021 : la mondialisation Empty
MessageSujet: La chronique du 15 avril 2021 : la mondialisation   La chronique du 15 avril 2021 : la mondialisation EmptyJeu 15 Avr 2021, 7:12 pm

Le cercle des lumières Wallonie et Flandre (héritier du siècle des lumières )
Comité de rédaction : Erwin Vandendaele de Ledeberg (c/o Président )
Inge Van Overschoot ( Voorziter vlaanderen)
Harald von Steffenhagen : rédacteur germanophone cantons de l’est
Eleonore Dupuis : ( France )
Will Gevers : documentaliste et layout



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Grâce au travail de notre team en profondeur ,nous dépassons aujourd’hui la barre des 120 .000 lecteurs , 121.258 LECTEURS ce jour , nous lisent dans les 3 langues nationales de notre si beau pays , merci à Inge (Flandre) et Harald ( Eupen et Malmédy) !
Les chiffres changent et donc cela bouge !
Merci à vous lecteurs , bedankt lezers , Vielen Dank, Leser !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


La mondialisation et les nouvelles en bref

-----------------------------------------------------

Les nouvelles en bref ;

Johnson & Johnson suspend le déploiement de son vaccin en Europe !
Les autorités sanitaires américaines ont recommandé mardi “une pause” dans l’utilisation du vaccin contre la Covid-19 de Johnson & Johnson, afin d’enquêter sur l’apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux Etats-Unis. Johnson & Johnson a indiqué dans la foulée qu’il avait “pris la décision de retarder le déploiement” de son vaccin unidose en Europe.
Le comité de concertation a accouché d'une souris , les terrasses réouvertes le 8 mai , pourquoi le 8 plutôt que le 1 ,mystère et boules de gommes !autorisation de voyager , les rendez-vous en non indispensables annulés , il faut dire que c'était du n'importe quoi , les bulles élargies en extérieur , pour ce qui est de la culture (cinéma ,théâtre) schnoll et des boulettes
Ah vous voulez un scoop ? Je suis convoqué lundi pour être vacciné à 16h00 ! Pfizer !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour à toutes et tous !

A quoi sert la mondialisation ?

A offrir de la concurrence aux entreprises ,particulièrement aux grands marchés (européens , américains (États-Unis d\'Amérique) , mais pas seulement , les grandes zones de la géo-économie , voient surgir l’émergescence des pays émergeants et sous-traitants .

Phénomène d'ouverture des économies nationales sur un marché mondial, entraînant une interdépendance croissante des pays.

Le terme de mondialisation correspond à un processus croissant de libre circulation des marchandises, des capitaux, des services, des personnes, des techniques et de l'information. Il désigne le processus d'intégration des marchés et de rapprochement des humains qui résulte notamment de la libéralisation des échanges, du développement des moyens de transport de personnes et de marchandises, et des retombées des technologies de l'information et de la communication à l'échelle planétaire1. Elle se manifeste, outre l'interdépendance croissante des économies (mondialisation économique) et l'intensification de la concurrence, par l'expansion des échanges et des interactions humaines2.
Selon Olivier Dollfus : « la mondialisation, c’est l'échange généralisé entre les différentes parties de la planète, l'espace mondial étant alors l'espace de transaction de l'humanité »3.
Longtemps triomphant, le phénomène est de plus en plus remis en question, en particulier par les États-Unis, ce qui met à mal son expansion (réduction de la croissance des exportations4) et voit l'apparition de guerre commerciale.
______________________________________________________________________________________________________
Car à la base cette mondialisation avait un effet de levier sur une concurrence entre produits , et elle se révèle comme un effet de boomerang sur les intérêts économiques des pays qui exportent cette mondialisation , l’exemple même par l’absurde , ou on va chercher des pommes de terre à l’étranger , car celles de nos fermiers sont trop chères , alors imaginons , nous taxons à l’arrivée ces produits de la mondialisation au même prix que les nôtres , et donc nous pourrons comparer la qualité entre les nôtres et ceux de la mondialisation , il n’y aura pas photo !
Pourquoi , par exemple ,les patates belges sont plus chères que celles importées ?

________________________________________________________________________________

La patate a doublé de prix en cinq ans et a augmenté de 23 % rien que depuis mi-2018. En cause : la météo caniculaire mais aussi des changements de consommation et de production. Le kilo de pomme de terre fraîche coûtait 81 centimes en 2014, mais 1,52 euro en juin 2019, soit une hausse de quasi… 88 % !

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Et pourquoi donc la patate belge de notre agriculture et de nos agriculteurs est plus chère ?
Mais tout simplement le prix de revient et les taxes , voilà toute la différence !
Prix de revient 
somme des coûts d'achat, de production et de distribution et la tva !

________________________________________________________________________________

Purée, mais où se perd le prix de la patate ?
Les 100 kilos de pommes de terre valent désormais... 1 euro au prix de gros ! Payez-vous ce prix dans votre magasin ? Que nenni !
Avec le confinement, dont on voit le bout du tunnel, de nombreux appels à vivre différemment et à consommer de manière différente fleurissent sur les réseaux sociaux. En ligne de mire les grandes enseignes, les hypermarchés et tutti quanti qui ont toutes les dé-vertus de la malbouffe cancérigène. Et, dans un autre coin côté du ring, il y a l'alimentation locale qui, comme celle du producteur d'asperge verte, aurait a minima plus de vertus morales et accessoirement gustatives. On pense à l'empreinte carbone réduite, aux bienfaits pour l'économie locale et au tissage de liens sociaux, car le consommateur rencontre le producteur.
Parmi ces producteurs locaux si présents dans nos campagnes retenons les malheureux de la crise : les producteurs de pommes de terre. Ils n'ont plus la frite, au risque de commettre un mauvais jeu de mots. On apprend dans le "Sillon Belge", la gazette des agriculteurs, que la "crise du coronavirus pèse sur le prix des pommes de terre qui n'ont quasi plus de valeur. Ainsi, 100 kilos de pommes de terre valent désormais 1 euro, un prix historiquement bas." Un euro pour 100 kilo, vous lisez bien ! Bon, il s'agit des patates cultivées sur le marché libre, celles qui ne sont pas cultivées sous contrat de producteur, comme celles par exemple destinées à l'usine de chips Crocky à Mouscron. Mais bon, les prix se sont effondrés...
Le prix du paquet inchangé
Il demeure étrange, quand on se rend dans sa friterie habituelle, de constater qu'il n'y a pas de changement de tarif sur le prix du paquet. Quand on le fait remarquer à son friturier favori, celui-ci réplique que le prix de la patate est accessoire dans son business. C'est paradoxal. Mais vérification faite, pour un paquet de frites normal, la valeur en pomme de terre n'est que d'une quinzaine de pourcents. Tout le reste est constitué d'un peu de matières premières, mais surtout de taxes et de charges. Ce sont ces dernières qui sont les ingrédients principaux du prix du paquet de frites, comme celui du cervelas et de la sauce andalouse.
La note reste salée
Pas de gros changements non plus de tarif pour vos frites congelées en supermarché et de vos chips. La grande distribution dit avoir de nombreux coûts annexes, un peu comme ceux du friturier local, ce qui explique le peu de variation des prix. Au moment où nous écrivons ces lignes, les pommes de terre Nicola primeur sont à 7,95 € pour 5kg (source Colruyt Collectandgo). Mais dès lors, où donc se perd l'argent entre le prix payé au producteur et celui déboursé par le consommateur ? D'autant que personne ne dit en profiter. Notre petit doigt nous dit qu'il faut malgré tout regarder dans les marges bénéficiaires de la grande distribution et de ses intermédiaires : les grossistes. Evidemment, ces marges bénéficiaires sont confidentielles, mais un indice pourrait nous mettre la puce à l'oreille. Nos confrères du journal "l'Echo" écrivait, il y a quelques jours, que les enseignes de la grande distribution en Belgique ont bouclé leur premier trimestre sur une formidable croissance. Pour Ahold-Delhaize, par exemple, "la croissance des revenus est particulièrement spectaculaire en mars: +26,7%. La crise du Covid-19 est passée par là (...) Rien que pour la première semaine de confinement, le bureau d'études Nielsen chiffrait la hausse des ventes en supermarché et dans les magasins de proximité belges à 37,5% (+94 millions d'euros)." La crise profite bien à quelqu'un.
Le problème de l'export
Résumons : le prix de la patate chute, mais le consommateur n'en profite pas véritablement. Question subsidiaire : est-ce que les Belges achètent encore des pommes de terre. Réponse : oui. Il y a même eu une augmentation spectaculaire de la demande de pommes de terre fraîches, selon Belpotato, l'interprofession belge du secteur. Les emballeurs ont peiné répondre à la demande de produits tant les consommateurs étaient derrière leur fourneau. Les ventes de chips et de produits surgelés ont également augmenté de façon spectaculaire. "Le problème est venu des entreprises d'épluchage qui fournissent des frites précuites aux restaurants et aux cuisines collectives. Mais surtout, en Belgique, la grande majorité de la production de pommes de terre (environ 80 %) est destinée à la transformation en produits surgelés, dont la majeure partie est valorisée à l'exportation." Et ce sont les ventes à l'export qui se sont lamentablement crachées tout comme les prix à la tonne en réaction.
Reste que le consommateur n'en profite pas, répétons-nous. Et que le producteur ne vend plus ses produits à un juste prix. Les patates leur restent même sur les bras. Rien que pour la Wallonie, le risque de gaspillage alimentaire est désormais évalué à près de 400.000 tonnes de pommes de terre. La Région wallonne vient donc de mobiliser 30.000 € pour écouler des tonnes de pommes de terre vers les banques alimentaires. Parallèlement, une action est menée pour inciter la grande distribution à vendre des pommes de terre belges, ainsi qu'une campagne en faveur des consommateurs.
________________________________________________________________________________

Paradoxe : les consommateurs veulent consommer bio et local. Mais ils dépendent souvent du bon vouloir des grossistes et de la grande distribution. Dernier avatar en date : les producteurs wallons de patates bio se retrouvent aujourd'hui avec plus de 1.300 tonnes de pommes de terre sur les bras. Elles iront probablement à l'aide alimentaire. En attendant, les produits d'Égypte ou d'Israël débarquent.

________________________________________________________________________________

Alors la mondialisation , un bel effet ou non ?
La mondialisation est à la fois, bon et mauvais. Si canalisés dans le bon sens, il peut ouvrir plusieurs nouvelles avenues. Si canalisés dans le mauvais sens, il peut détruire les économies.
La mondialisation est l’intégration des économies, les sociétés et les cultures des mondes variés à travers le processus de la technologie, la politique et le commerce. En termes simples, le monde cesse d’exister en tant qu’entité divisée par des territoires, les frontières et la terre, et ressemble plus à une terre commune sans barrières. De cette façon, il est possible de passer à une extrémité du monde et de savoir exactement ce qui se passe à l’autre. Il donne une nouvelle définition du petit monde du terme.
Le fait est que nous sommes tous touchés par la mondialisation d’une manière ou l’autre. Comment ça? Regardez autour de vous et plus important encore, à vous, bien – il est probable que certains (ou la plupart) des choses qui sont associées avec vous ne sont pas de nature locale. Ils sont essentiellement étrangers. Par exemple, les vêtements que vous portez ou la nourriture que vous mangez ou le joint d’hamburger populaire qui a ouvert dans votre région, ou le fait que vous pouvez bouche les paroles de la dernière chanson pop qui est à la mode en Grande-Bretagne, sont les instances de la façon dont la mondialisation est devenue une partie de votre vie. Vous pouvez facilement acheter des choses qui ne sont pas produits dans votre propre pays ou pouvez regarder un film qui est étranger, aussi facilement que vous aller au marché et acheter des produits d’épicerie (les chances sont, ceux qui auront une part équitable de la «étrangère «filtrage en tant que bien). Les exemples sont innombrables et sont une preuve suffisante du fait que la mondialisation existe. Cependant, pour bien comprendre le concept de la mondialisation et que ce soit bon ou mauvais pour un pays, il faut connaître ses avantages et ses inconvénients.
Ce qu’elle offre
1 Fournit des choix plus larges
La mondialisation est responsable de la vaste gamme de choix dans la plupart des produits qui sont disponibles sur le marché aujourd’hui. Si vous pensez à une époque, dire il y a 15 ans, vous pourriez rappelez que les marchandises «étrangères» étaient une rareté. Si elles étaient du tout disponibles, ils étaient extrêmement coûteux. Aujourd’hui, cependant, cette scène a complètement changé. Nous voyons plusieurs variétés de produits qui vont de l’épicerie aux produits de beauté à d’autres biens de consommation dans toutes les sections du marché. Avec tant de choix à notre disposition, nous avons un large éventail de choix.
2 . Améliore la qualité
L’avantage secondaire d’une plus large gamme de produits est que parce qu’il ya tellement de choix sur le marché, la concurrence augmente. Pour être dans la course, les fabricants et les distributeurs de produits ont à stocker uniquement les meilleurs produits de qualité pour survivre dans le marché. Cela garantit que les consommateurs obtiennent les meilleurs produits de qualité à choisir et les produits de qualité inférieure sont automatiquement filtrés.
3 Améliore la communication et des transports
Les progrès dans les domaines de la communication et de transport ont permis aux gens de communiquer avec d’autres à travers le monde en quelques secondes. De plus, les gens peuvent voyager d’un bout du monde à l’autre en quelques heures. Cela a permis aux gens de tirer parti des possibilités variées dans les domaines de l’éducation et des affaires, entre autres. Les gens peuvent également migrer vers d’autres pays pour un avenir meilleur ou pour échapper au danger. Tout cela a été rendu possible en raison de la mondialisation.
4 stimule l’économie
La mondialisation permet non seulement d’exportation et d’importation des marchandises, mais il permet également des services et des emplois sous-traitance. On a vu que les emplois dans le secteur des technologies de l’information sont particulièrement externalisées. De nombreuses entreprises américaines créer des succursales dans le sous-continent indien parce que le travail est relativement moins cher là-bas par rapport à leur pays. Il en résulte une augmentation directe de leurs bénéfices nets. Et comme pour l’Inde, ils obtiennent un sursaut d’emplois qui est utile pour leur économie.
5; Fournit la liberté de choix
La mondialisation offre une plate-forme pour un échange d’informations, des idées, des biens et services. Il n’y a jamais un manque de choix et d’options. Et il est donc une phase très «libérant» dans laquelle on n’a jamais se contenter de quelque chose de médiocre, car il y a toujours la possibilité de trouver quelque chose de plus supérieure. Si elle ne figure pas dans son propre pays, et si l’on dispose des ressources nécessaires, on peut toujours regarder à l’extérieur et plus important encore, la procurer.
6. Les écarts de connaissances
Plus tôt, il aurait pas été possible d’avoir une connaissance approfondie sur les autres pays et leurs cultures. Mais en raison des outils importants de la mondialisation, comme l’Internet, il devient possible de savoir tout ce qui se passe dans le monde. Il est possible de connaître les différentes cultures du monde, les habitudes alimentaires variées, le genre de systèmes éducatifs qui existent, les nouvelles du monde et d’autres événements actuels. Les actions mondiales de divertissement, livres, recettes et bien plus encore.
7 Favorise la pensée progressiste
La mondialisation ne se limite à l’échange de la nourriture, des recettes, etc., mais est plus profond dans la manière d’apporter un changement dans l’attitude et les pensées des gens. Il rend les gens tolérants des opinions et des pratiques mondiales variées et favorise ainsi la pensée progressiste. Ceci, plus que toute autre chose, aide à promouvoir les réformes sociales dans la société. Par exemple, se penchant comment un pays a amélioré la qualité de l’éducation ou les mesures qui ont été prises pour accroître la sécurité pour les femmes, ou les différentes politiques des gouvernements du monde et les systèmes éducatifs qui ont été transmis sera un exemple pour d’autres pays et apporter des réformes.
Qu’est-ce qu’il affecte
1 Favorise Traits de mercantilisme
Si vous regardez les adolescents d’aujourd’hui, de tout pays qui est, vous trouverez que la plupart d’entre eux seront dans le même type de vêtements, en écoutant le même genre de musique, manger le même genre de nourriture et de fréquenter le même les articulations. Il semble qu’il n’y ait rien d’unique et local plus. Les gens ont développé une attitude de consommation et tout le monde semble avoir le même genre de choses. Cela se traduit par le même type de mode de vie et il pousse les «locaux» des idées, des produits et des pratiques quelque part dans l’arrière-plan.
2 . Détruit Cultures éthniques
Avec tant d’emphase sur être globale, les gens oublient ce qui est local. Ils ne tiennent pas compte de leur culture, l’origine ethnique, et les traits locaux, de préférence pour les pratiques étrangères. Il est à craindre que ce ne sera pas long avant que les pays perdent sur leur culture et leur patrimoine.
3 Affecte Marchés locaux
Lorsque les produits étrangers inondent le marché et les gens commencent à les acheter, il se fait au coût des marchandises locales. Cela est particulièrement vrai des pays en développement. Par exemple, les petits entrepreneurs à temps partiel qui ne disposent pas des ressources nécessaires pour exporter leurs produits et ne dépendent que de la population locale pour les acheter, passer par des degrés variés de pertes parce que leurs produits ne sont pas vendus. Il y a de fortes chances que si vous demandez à un petit entrepreneur de temps si la mondialisation est bonne ou mauvaise pour les pays en développement, il va probablement répondre par la négative.
4 Favorise Risque de propagation de la maladie
Avec les gens voyageant et la migration d’un endroit à l’autre, ils introduisent, ou sont initiés à diverses formes de virus. Ainsi, il y a un grand risque qu’il pourrait y avoir une propagation des maladies. L’immunité que les gens développent contre les maladies dans leur propre pays pourrait être mis en danger lors de son introduction au virus d’autres maladies et vice versa.
5; Crée Divise sociale
Alors que l’externalisation peut créer des emplois pour un pays, il le fait au détriment des emplois qui sont prises loin des gens du pays qui les externalise. On a alors à la question à quel prix sont les bénéfices étant gagnés. Donc aussi pour le fait que seule une certaine partie de la société qui est en mesure de se permettre d’externaliser le font et de mettre les sections privilégiées moins de cette société dans une situation désavantageuse. En conséquence, le fossé entre les différentes sections de la société augmente de plus en plus.
6. Conduit à Gaspillage des ressources
Afin d’importation et d’exportation des produits, un pays fait usage de ses ressources, même si le produit est fabriqué localement. Au lieu de cela, si ce même argent est utilisé pour améliorer le produit on pourrait promouvoir le commerce pour son propre pays et économiser des ressources précieuses.
7 Favorise risques pour la santé
Lorsque les aliments sont transportés d’un pays à l’autre, il faut des précautions appropriées prises pour les préserver. L’utilisation de pesticides et de conservateurs devient donc nécessaire. Ces produits chimiques sont nocifs pour la santé. Ainsi, alors il existe un large éventail de produits alimentaires qui sont mis à disposition, il est fait pour le coût de la santé.
Que la mondialisation est bonne ou mauvaise ne peut répondre en noir ou blanc. Il existe plusieurs gris entre les deux. Cela dépend de chaque pays et son gouvernement pour être en mesure de trouver un équilibre entre le bien et le mal, de telle sorte qu’il permet à leur nation pour profiter des avantages de ce phénomène, tout en élaborant des politiques afin que les effets néfastes de la mondialisation ne sont pas les affecter. Combien de nations sont en mesure de le faire? Maintenant que la vraie question.

Bonne journée à toutes et tous

Erwin

Revenir en haut Aller en bas
 
La chronique du 15 avril 2021 : la mondialisation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La chronique du 15 avril 2021 : la mondialisation
» Chronique du 8 avril 2021 : le pic des contaminations !
» La chronique du mardi 13 avril 2021: l'Inde le nouveau pays émergeant de la mondialisation
» La chronique du mardi 13 avril 2021: l'Inde le nouveau pays émergeant de la mondialisation
» La chronique du mardi 13 avril 2021: l'Inde le nouveau pays émergeant de la mondialisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Wallonie (y compris les Fourons et les Cantons de l'Est)-
Sauter vers: