FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Géopolitique du grand canal Paris Seine Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
François Barberis
Modérateur
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 286
Age : 74
Localisation : Montpellier
Langue : français
Emploi/loisirs : Economiste, Géopolitologue, conférencier
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Géopolitique du grand canal Paris Seine Nord   Ven 17 Juin 2011, 11:13 pm

Le canal Paris Seine nord sera mis en service en 2014.

C'est une très grande réalisation technique (4 milliards d'€ d'investissements), mais c'est surtout un acte géopolitique majeur.

Comme tous les grands équipements les objectifs poursuivis sont multiples.

Le premier objectif c'est de relier Paris Nord à Dunkerque avec la volonté de faire de Dunkerque le substitut des deux ports d'entrée actuels que sont Zeebrugge (pour les véhicules importés) et Anvers pour les conteneurs.

le deuxième objectif est d’attirer sur le plateau lillois, le trafic qui passe par Liège, manière de faire de Liège le port à sec de Dunkerque et d'attirer sur sur l'axe Dunkerque Valenciennes-Liège toute une série d'activités industrielles liées au statut de port à sec. On prévoit la création de 10 à 20 mille emplois nouveaux sur cet axe allant de Liège à Dunkerque.

le troisième objectif est de réaliser la branche nord sud du Y qui va constituer l'axe concurrent de pénétration sud des marchandises transitant en Mer du Nord; marchandises qui vont être transportées dans 10 ans par des navires porte conteneurs de 50.000 EVP (caisses standard) qui auront besoin d'un tirant d'eau de 25 m, capacité que seul Dunkerque peut leur offrir, au détriment des ports d'estuaires que sont Rotterdam, mais surtout Anvers qui connaît des tirants d'eau de plus en plus faible (sécheresse) et qui devra négocier férocement avec la wallonie pour le maintien de l'étiage de l'Escaut, fonction assurée par le canal Albert, mais qui semble peu rémunérée actuellement par le principal bénéficiaire, la partie flandrienne du pays. Il se posera alors à ce moment un vrai dilemme aux autorités wallones : quel axe favoriser : celui qui amène à Anvers, glouton en eau des Ardennes et peu rémunérateur, ou celui qui va à Dunkerque, plus parcimonieux en eaux et qui ouvre des perspectives de développement économique? Poser la question c'est bien entendu y répondre. Mais il faudra pour cela que la situation politique belge se décante.

Le quatrième objectif est d'articuler ce canal avec le plan ''Grand Paris'' qui verra la capitale étendre sa zone attractivité économique jusqu'à Amiens au Nord et jusqu'au Havre à l'ouest, ville qu'il est projeté d'intégrer purement et simplement dans l'aire urbaine de Paris.

Le cinquième objectif enfin -et nous entrons là dans la vision politique pure du projet- est de créer autour de Lille Europole et au sein du bassin lillois, ainsi organisé comme un nœud de communications fluviale, ferroviaire et routière, un pôle d'emplois et d’activité au dynamisme équivalent à celui de Bruxelles, façon de dire aux Bruxellois franco-belges que s'ils n’arrivent pas à travailler et à vivre dans leur ville, ils peuvent toujours se déplacer de 150 km et travailler et vivre dans le bassin lillois où ils seront toujours les bienvenus.

Ce sont les quatre principaux objectifs de nature géopolitique que l'on peut retenir.

Il y en a bien d'autres, par exemple celui de créer un recours au mauvais fonctionnement du port de Marseille. Lorsque Dunkerque et Le Havre seront montés en volume et en activité et seront reliés à Paris et à l'est de l'Europe par de grands équipements fluviaux, l'économie française sera beaucoup moins sensible aux conflits sociaux qui pourrissent le fonctionnement du port de Marseille (ces conflits à répétition coûtent environ 0,2 points de croissance par an). Déjà un pas en avant a été fait avec la réforme portuaire, mais sa mise en place à Marseille ne va pas sans difficultés. Le canal Paris Seine Nord devrait hâter le retour à une situation socialement plus calme sur les bords de la Méditerranée et permettre à Marseille de redevenir l'égal de Barcelone et de Gênes.

Lorsque ce canal Paris Seine Nord sera en fonction, l'aire urbaine de Paris qui compte déjà environ 12,5 millions d'habitants, s'étendra jusqu'aux portes de Lille et aura englobé Le Havre et Rouen. Paris sera encore plus aux portes de Bruxelles, avec toutes les conséquences politiques que l'on peut imaginer. C'est pour dans 10 ans, tout au plus.

La France n'a pas d'autres choix, si elle ne veut pas rater le coche du développement en ce début de 21ème siècle, que de miser à fond sur sa façade maritime, son domaine maritime extérieure et sur sa position géographique qui en fait un passage obligé entre nord et sud. Elle bénéficie d'un atout majeur : ses deux plus grands ports, Marseille et Dunkerque, sont des ports en eau profonde (outre Toulon et Brest qui sont des ports militaires), alors que les concurrents, Anvers, Rotterdam, Hambourg sont des ports d'estuaires qui vont souffrir des changements climatiques (étiages non garantis). Elle doit impérativement miser sur ses ports, son domaine maritime, et donc par déclinaison, sur sa construction navale, civile et militaire, sur son registre maritime et ses industries aéronavales, pour relever le défi du développement. Concernant la construction navale militaire, l'heure est à la reconquête. Espérons que les pouvoirs politiques sauront tirer les bonnes leçons de l’excellence des résultats de la Royale dans ses missions de protection, de présence et de sauvegarde des intérêts nationaux. La Royale est actuellement la fierté de la France. Merci à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16064
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Géopolitique du grand canal Paris Seine Nord   Sam 18 Juin 2011, 12:13 pm

A ce propos j'ai appris que la Flandre paie très cher son indépendance en eau potable en créant à Anvers des usines de purification d'eaux usées provenant du Canal Albert afin de ne plus dépendre des eaux de source wallonnes !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
velours
Membre intéressé
Membre intéressé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 75
Localisation : Brabant wallon
Langue : français, anglais, néerlandais
Emploi/loisirs : terminé/ceux de mon âge !
Date d'inscription : 05/05/2011

MessageSujet: Re: Géopolitique du grand canal Paris Seine Nord   Dim 19 Juin 2011, 10:16 am

merci pour ces intéressants détails...fluviaux Very Happy
D'où l'importance de la "dorsale wallonne" j'imagine, et surtout son évolution...

_________________
Pfouuu ! La vie est dure, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Géopolitique du grand canal Paris Seine Nord   

Revenir en haut Aller en bas
 
Géopolitique du grand canal Paris Seine Nord
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Ouest, Grand Paris ou Grand Nord.
» PARIS-SEINE-NORMANDIE
» Colloque "L'Eure dans le Grand Paris" à Evreux le 17 Janvier
» Le Grand Paris
» Le Havre: Le Grand Paris en débat à l'Université.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: